Pas un pas sans la prospérité.
Chaque jour, du lundi à samedi, reprise des publications quotidiennes

RDC : Tshisekedi Président, du calme côté étudiants !

RDC : Tshisekedi Président, du calme côté étudiants !

This post has already been read 439 times!

En dépit du mot d’ordre de l’opposant Martin Fayulu qui est monté au créneau, dès la confirmation de la victoire de Félix Tshisekedi, par la Cour Constitutionnelle, samedi 19 janvier 2019, pour appeler le peuple au rejet du verdict de la haute cour, les étudiants congolais ont gardé leur sang froid. Curieux ? Mais, peut-être non. Dans tous les cas, le silence enregistré à l’Université de Kinshasa, à l’UPN, ISTA, IBTP, UNILU, UNIKIS et autres, ces redoutables institutions du pays, du reste, réputées pour les secousses de macadam, est loin d’être un non évènement. Serait-ce un signe allant dans le sens d’approbation du succès de l’Udps dans le chef de la classe estudiantine. Des réponses peuvent diverger.

En effet, c’est sur l’ensemble du territoire national où le calme relatif a été observé depuis la sentence finale de la Cour. 

Les étudiants derrière Félix Tshisekedi ? 

De la colline inspirée du Mont-Amba chère à Mgr Luc Gillon, l’UNIKIN, en passant par la colline fertile de Ngaliema, l’UPN, pour ne pas citer l’ISTA ‘’MUSHETU’’ et l’IBPT, il faut dire que le calme observé dans ces milieux universitaires, au vu de la situation politique en présence, doit fut-il relatif, interpeller. A tout prendre, leur refus de battre le pavé pour protester contre le couronnement du tout nouveau président de la République, déclaré par la Cour Constitutionnelle, en l’occurrence Félix Antoine Tshilombo Tshisekedi, semble être un élément de réponse probant à la principale question. Le président de l’Udps, héritier politique et biologique de l’opposant historique, Etienne Tshisekedi Wa Mulumba, d’heureuse mémoire, jouit de l’aura de son père ; mais aussi et surtout la notoriété du parti dont il est le leader sans égal, depuis son investiture à l’issue du Congrès national de 2018. Le cri de ralliement des affidés de cette formation politique qui se veut, essentiellement, axé sur la mutation d’un Congo pris en otage par une classe sociale, à un Etat complètement de droit, où règne la justice distributive, est sans doute une donne importante, en ce qu’il y a de la légitimité de l’Udps et ses Sociétaires dans l’opinion nationale et estudiantine, en particulier.

Assoiffés du changement     

Il sied d’indiquer que depuis l’an 2016, le souverain primaire congolais attendait sanctionner les dirigeants de l’ancienne législature par les urnes. Malencontreusement, les deux rendez-vous manqués significatifs, en 2016 et 2017, ont effectivement retardé le vote qui, finalement, n’a pas échappé au chronogramme du 30 décembre 2018. L’opposition est enfin aux commandes. Le régime Kabila s’en est partiellement allé, outre d’innombrables cerveaux de cette famille politique, qui vont siéger dans les assemblées provinciales et nationale, pour ne pas faire allusion aux différents gouvernorats.   Qu’on se le dise, autant ces étudiants ont longtemps rêvé un changement réel, autant les nouvelles autorités auront du pain sur la planche pour rencontrer, dans les faits, les préoccupations de tout homme et tout l’homme congolais.

Jacques Kitengie 

Contactez-nous !

  • Editeur - Directeur Général :

    Marcel Ngoyi



  • Phone: +243818135157
  • Mobile: +243999915179
lgo-data-consult Site web réalisé par dataconsult-rdc.com