Pas un pas sans la prospérité.
Chaque jour, du lundi à samedi, reprise des publications quotidiennes

Kinshasa : les conseils du Prof. Mulumba Katshi à Tshisekedi fils…

This post has already been read 307 times!

Il ne veut pas que Félix Tshisekedi, élu 5ème Président de la République Démocratique du Congo, retombe dans les pièges dont son prédécesseur a été victime, durant son mandat marqué par un bilan quasiment ‘’mitigé’’. Ce,  non pas parce qu’il en voulait ; mais, puisqu’il aura été, semble-t-il, mal entouré durant ses 18 ans de règne. Le Professeur Emérite Mulumba Katshi, de la faculté de Droit de l’université de Kinshasa, qui se veut l’un des fondateurs de l’Union pour la démocratie et le progrès social, Udps, parti cher à Etienne Tshisekedi, d’herseuse mémoire, est sorti de son silence,  le vendredi 31 janvier dernier, pour indiquer à Félix Tshisekedi le profil, sinon, les prototypes d’élites devant l’accompagner dans la mise en œuvre de son programme quinquennal. 

«Depuis son élection à la magistrature suprême, les messages des félicitations fusent de partout. Certains le font dans le but d’attirer son attention», affirme le Prof. Mulumba Katshi. Et de se rendre compte que pratiquement, tout le monde manifeste le vœu de travailler avec le Président Félix Tshisekedi qui se veut rassembleur. Ce professeur Emérite de la faculté de Droit de l’Université de Kinshasa qui dit connaître bien le type d’homme  des Congolais, en ce qui concerne la gestion du pays, appelle le nouveau Chef de l’Etat à la prudence. Pour lui, Tshisekedi fils doit faire abstraction aux sentiments, et ainsi a-t-il tout intérêt de fignoler son entourage pour dénicher des patriotes qui doivent sortir du carcan de leurs intérêts égoïstes pour servir, avec abnégation, la nation. Ses conseils se veulent si clairs que l’eau du lac Munkamba. A tout prendre, ce sage congolais estime qu’il est temps de corriger les erreurs commises par les dignitaires du régime sortant. D’ailleurs, il sied de noter que le 26 janvier 2018, lors d’une conférence de presse en marge de ses 17 ans d’anniversaire, à la tête du pays, Joseph  Kabila n’avait pas mâché des mots pour regretter de n’avoir pas changé l’élite Zaïroise d’autrefois à l’élite Congolaise moderne. Outre cette contrariété, il se lamentait à son temps de manquer 15 collaborateurs attitrés pour conduire le pays à bon port. Ainsi, le Professeur Mulumba Katshi délie-t-il sa langue et lance une alerte générale : «Je connais comment les congolais se comportent. Ils sont égoïstes, passibles au détournement du dernier public, du clientélisme. Tous ces vices ont fait reculer le pays depuis son accession à l’indépendance. Alors, si le président veut réussir son mandat, il doit faire fi de tous ceux qui accusent de telles faiblesses».

Francis Sengeyi

Contactez-nous !

  • Editeur - Directeur Général :

    Marcel Ngoyi



  • Phone: +243818135157
  • Mobile: +243999915179
lgo-data-consult Site web réalisé par dataconsult-rdc.com