Pas un pas sans la prospérité.
Chaque jour, du lundi à samedi, reprise des publications quotidiennes

RD Congo : que faire pour avoir la division positive de la classe politique avec le 5ème Président ?

RD Congo : que faire pour avoir la division positive de la classe politique avec le 5ème Président ?

This post has already been read 407 times!

Don de Dieu d’une superficie de 2.345.409 Km2, arrondie à 2.345.410  au lieu de 2.345.000 Km2  comme nous l’avions appris dans les temps, la République Démocratique du Congo s’est souvent retrouvée dans une situation d’instabilité politique et d’insécurité sociale, créée en grande partie par sa classe politique qui semble être habitée par la défense des ambitions d’intérêts personnels qui ne peuvent que privilégier la division négative,  au détriment de la division positive comme Dieu l’a voulu sur le corps tout être humain ou encore comme nous le démontre les événements sportifs notamment le football, le basketball, et autres disciplines du domaine. C’est cette division que les Congolais voudraient voir à tous les niveaux de leur pays.

Avec le changement au plus haut sommet du pays, il faudra éviter la photographie qui nous a été présentée  par notre classe politique avec l’Accord global et Inclusif de la saint Sylvestre où 98 % de préoccupations d’intérêts du peuple congolais ont trouvé des solutions, avant de voir le pays sombré à cause  de 2 %  d’intérêts individuels cachés dans l’arrangement particulier jusqu’au 30 décembre 2018. Avec la division négative de l’opposition politique,  et le résultat enregistré à l’Institution Président de la République et à l’Assemblée nationale, notre pays est dans une situation des regroupements électoraux  dont la majorité parlementaire devra en principe se redéfinir juridiquement avec l’opposition de Cap pour le Changement (CASH) à la tête de l’Institution Président et le Front Commun pour le Congo (FCC) à l’Assemblée nationale. Le réalisme voudrait que la tête d’affiche de l’opposition politique officielle de la République Démocratique du Congo repose sur LAMUKA et ses affiliés. Ainsi, le peuple congolais pourrait espérer vivre dans une stabilité politique et une sécurité sociale dans ce pays. Y réfléchir mûrement pourrait aider notre classe politique d’écouter la voix de la raison. Une voix qui ferait que la division positive de notre  classe politique donne une vie paisible au peuple  de la RDC. Ne pas réfléchir de cette façon serait aller à l’encontre du patriotisme, du principe d’affectio societatis et d’amour du peuple congolais, après l’historique et pacifique remise reprise entre le 4ème Président élu de la RDC, Joseph KABILA KABANGE et le 5ème Président élu  Félix Antoine TSHISEKEDI TSHILOMBO.

Pour bâtir un pays plus beau qu’avant dans la paix en RD Congo, il faudra un travail de changement des mentalités négatives en mentalités positives de nouveaux congolais et des congolais nouveaux par les animateurs responsables  de la transversale Initiation à la Nouvelle Citoyenneté, appelés à mettre en place des stratégies de communication de lutte contre les antivaleurs comme la corruption, l’injustice, le règlement des comptes, la méconnaissance, le clientélisme, le commérage, la flatterie, le favoritisme, la nuisance, la médisance, le préjugé, le commérage, l’abus de confiance et de pouvoir sectoriel, la torture morale, la malhonnêteté, la désinformation, l’immoralité, l’imputé et autres, afin que le changement positif voulu par le peuple congolais ne soit plus un rêve mais une réalité.

La réussite de changement des mentalités de la classe politique  en ce moment doivent reposer sur la vérité des informations en provenance des sources officielles. Une façon de combattre les rumeurs qui sont souvent à la base de l’instabilité du pays. C’est cette attitude qu’il faudra adopter maintenant. Eviter la mauvaise interprétation de la ligne éditoriale à la Radiotélévision Nationale Congolaise (RTNC), c’est rendre un mauvais service à la Nation. Car, aucune instruction officielle n’a été donnée par la hiérarchie de cet établissement public pour la non-diffusion des activités de l’opposition politique. Toutefois, il faut reconnaître la marginalisation de certains cadres réfractaires, animés d’esprit de flatterie et  de division négative qui créent un climat malsain au sein de cet établissement public. Heureusement qu’avec la nouvelle équipe dirigeante de la RTNC, on peut encore espérer combattre les antivaleurs qui habitent ces cadres divisionnistes  à l’esprit tordu. Un esprit  qu’il faudra obligatoirement combattre en République Démocratique du Congo. Ce travail de changement des mentalités des Congolais nécessiterait la création d’une structure autonome d’appui à la démocratie qui pourrait être dénommée Direction Générale d’Initiation à la Nouvelle Citoyenneté (DGINC). Elle serait chargée de travailler sur la conversion des mentalités de nouveaux Congolais et des Congolais nouveaux, avec un accent particulier sur la transformation effective de l’homme congolais, de la valorisation de la culture positive de ce pays, et de  la lutte à mener médiatiquement contre les antivaleurs. Elle se chargeait aussi d’expliquer que les problèmes du programme national de la RDC ne seront pas résolus avec la baguette magique. Il faut un peu patience. Car, le processus de gestion du pays a ses exigences.

Avec l’approche d’acceptation de correction des erreurs, les Congolais devraient se dire  être fiers de s’être bien organisés et de s’être pris bien en charge sur fonds propres pour organiser les élections du 30 décembre 2018. Malgré les difficultés rencontrées, nous aurons ainsi honoré patriotiquement les mémoires du prophète Simon KIMBANGU, de nos héros nationaux Patrice Emery LUMUMBA et Mzée Laurent Désiré KABILA, ainsi que de l’opposant historique Etienne TSHISEKEDI wa MULUMBA et de tous les autres anonymes qui ont donné leur vie pour que notre pays puisse arriver à cette alternance pacifique le 24 janvier 2019. Maintenant Il faudra tout faire pour avoir un Gouvernement national représentatif  des membres non conflictuels et non extrémistes  de  vingt-six (26) provinces ; avec une dose supérieure de nouvelles figures compétentes, aux côtés des anciens ministres expertisés qui se seraient distingués par leur travail dans les Gouvernements passés. Autrement on risquerait de déshabiller saint Pierre pour habiller saint Paul. Que le réalisme soit à même d’amener notre classe politique à œuvrer dans une division positive dont l’exploitation rationnelle de la devise de la RDC qui est « Justice-Paix-Travail » et de notre hymne national « Le Debout Congolais conduiraient notre pays à être bâtie plus beau qu’avant, dans la paix.

L’Homme de Culture

Aimé Isidore KAKUSA GULUNDUGA-MULONDO

Petit Palmier au Gros Cœur

Contactez-nous !

  • Editeur - Directeur Général :

    Marcel Ngoyi



  • Phone: +243818135157
  • Mobile: +243999915179
lgo-data-consult Site web réalisé par dataconsult-rdc.com