Pas un pas sans la prospérité.
Chaque jour, du lundi à samedi, reprise des publications quotidiennes

[Dans un mémo adressé au Chef de l’Etat] Régideso : l’Intersyndical accuse l’Etat de bloquer la croissance de l’entreprise !

[Dans un mémo adressé au Chef de l’Etat] Régideso : l’Intersyndical accuse l’Etat de bloquer la croissance de l’entreprise !

This post has already been read 2214 times!

Au cours d’un point de presse tenu hier, mardi 5 février 2019, au foyer de la REGIDESO, l’Intersyndical de cette entreprise a fait la lecture du mémorandum qu’il a adressé au nouveau Chef de l’Etat, Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo. Dans ce mémo, cette association des travailleurs de la société productrice d’eau potable revendique le paiement régulier, par le gouvernement de la République, des factures de consommation d’eau potable de l’abonné Etat, entendez des instances officielles. Cela, par la mise en place d’un mécanisme efficace de paiement, consistant à établir un ordre de paiement permanent. Cette dette, qui s’élève à 237.000.000.000 FC, avec une facturation mensuelle de 7.400.000.000 FC, soutient l’Intersyndical, bloque la croissance de l’entreprise.  Conséquence, la Régideso, depuis peu, n’arrive plus à s’affirmer en tant que première source de production en eau pure, prête à utiliser pour tout besoin primaire.

La REGIDESO étant une entreprise très sensible et hautement  stratégique au regard de sa mission de produire et de distribuer de l’eau saine à l’ensemble de la population congolaise, et étant donné qu’elle se doit d’assurer la couverture totale des meilleurs conditions d’accès durables à l’eau potable aux populations congolaises disséminées dans 145 territoires de la RDC, a besoin de grands moyens pouvant lui permettre de maintenir son exploitation à un niveau optimal et de réaliser de nouveaux investissements.

Fort malheureusement, jusqu’à ce jour, la majeure partie de la population, vivant sous le seuil vital, n’arrive pas souvent à honorer ses factures.

Et, comme si cela ne suffisait pas, le gouvernement, indique l’Intersyndical, est le premier pilier déstabilisateur de cette entreprise. Les dettes de l’abonné ‘‘Etat’’ n’ont cessé de s’accroitre sans pour autant être soldées.

Un autre point qu’a soulevé le Syndicat, c’était le fait que certaines autorités se sont permises d’octroyer des permis à des individus de pouvoir creuser des puits et d’en tirer de l’eau, dans leurs propres domaines, privant ainsi la REGIDESO d’un certain nombre de clients potentiels. Une pratique pourtant réprimée par la loi n°77/019 du 22/02/1977 qui interdit à toute personne morale ou physique d’effectuer les forages des puits d’eau dans des périmètres d’exploitation où la REGIDESO SA est capable de fournir de l’eau potable en qualité, en quantité et en pression suffisante.

Toutes ces bévues, ajoutées au processus de réforme de la REGIDESO SA que ces agent jugent de chaotique, parce qu’ayant échoué sur toute la ligne, font que la société productrice de l’eau de la RDC traverse une zone de turbulence dans son exploitation, nonobstant des efforts louables de la nouvelle équipe dirigeante.

Dans sa démarche, l’Intersyndicale sollicite d’être reçu par le Chef de l’Etat afin qu’il présente l’état des lieux actuel de cette importante entreprise.

Au moment où la grogne gagne la plupart des sociétés et que les travailleurs exigent, entre autres, le départ des comités de gestion, à la Régideso, c’est tout le contraire. Ici, l’Intersyndical demande plutôt le maintien de l’actuelle équipe dirigeante qui réalise, depuis sa mise en place, des prouesses. Des arriérés des salaires sont apurés, des projets d’investissements réalisés…

La Pros.

 

 

INTERSYNDICAL REGIDESO SA.

Transmis copie pour information à :

  • Son Excellence Monsieur le premier ministre ;
  • Son Excellence Monsieur le Ministre de l’Energie et Ressources Hydrauliques ;
  • Son Excellence Madame le Ministre du Portefeuille ;
  • Son Excellence Monsieur le Ministre d’Etat en charge de l’Emploi, du travail et de la prévoyance sociale ;
  • Monsieur le Conseiller Spécial du Chef de l’Etat ;
  • Madame la Présidente de l’ANEP ;
  • Camarade Président de l’Intersyndical National de la RD. Congo ;
  • Monsieur le Président du Conseil d’Administration de la REGIDESO SA ;
  • Monsieur le Directeur Général de la REGIDESO SA ;
  • A l’ensemble des camarades et vaillants travailleurs de la REGIDESO SA

 

A Son Excellence Monsieur le Président de la République Démocratique du Congo, Chef de l’Etat

(Avec l’expression de nos sentiments de très haute considération et de nos hommages les plus déférents)

 

INTERSY/REG/PDT/ASO/002/2019

Excellence Monsieur le Président de la République

Concerne : Préoccupations des vaillants travailleurs de la REGIDESO SA.

 

L’honneur nous échoit de venir par la présente auprès de votre bienveillante et haute Autorité en votre qualité de Président de la République Démocratique du Congo et Chef de l’Etat, vous soumettre ce dont l’objet repris en concerne.

En effet, en notre qualité des syndicalistes et acteurs prépondérants de la société civile appelés à défendre les intérêts de l’entreprise et des travailleurs, il est de notre devoir patriotique et syndical de vous donner l’éclairage nécessaire sur les difficultés inhérentes de son fonctionnement qui en constituent les préoccupations des vaillants travailleurs de la REGIDESO SA.

Comme vous le savez, l’eau c’est la vie dit-on, la REGIDESO SA est donc une entreprise très sensible et hautement stratégique au regard de sa mission de produire et de distribuer de l’eau saine à l’ensemble de la population congolaise.

Pour permettre à celle-ci de maintenir son exploitation à un niveau optimal, de réaliser des nouveaux investissements devant permettre d’assurer la couverture totale des meilleures conditions d’accès durables à l’eau potable aux Populations congolaises disséminées dans les 145 territoires de notre Pays, la REGIDESO SA doit disposer des ressources financières conséquentes et sa gestion devait être assurée par les dirigeants compétents, honnêtes, consciencieux, expérimentés et soucieux du bien-être social des travailleurs et de la population, comme il en est le cas présentement.

Cependant, l’Abonné Etat, le plus grand consommateur de l’eau potable produite par la REGIDESO SA, ne paie presque pas ses factures des consommations d’eau des instances officielles.  À ce jour, les impayés de cet Abonné Etat se chiffrent à 237.000.000.000 FC avec une facturation mensuelle moyenne de 7.400.000.000 FC.

Les abonnés privés, constitués essentiellement de la population dont le pouvoir d’achat est assez faible ne parviennent pas à honorer régulièrement et totalement leurs factures, ce qui justifie l’incapacité des ressources financières issues de la facturation de cette catégorie d’Abonnés  de couvrir seules les coûts d’exploitation de la REGIDESO SA.

 

Entant que pouvoir public , le gouvernement qui devrait protéger les intérêts de son entreprise, s’évertue à délivrer les autorisations des forages des puits d’eau aux entreprises ainsi qu’aux particuliers, du reste Abonnés de la REGIDESO SA en violation flagrante de la loi N° 77/019 du 22/02/1977 qui interdit à toute personne morale ou physique d’effectuer les forages des puits d’eau dans les périmètres d’exploitation où la REGIDESO SA est capable de fournir de l’eau potable en qualité, en quantité  et en pression suffisantes. Cette situation crée la confusion et favorise une fraude importante d’eau potable livrée par la REGIDESO SA ;

 

Le processus de la réforme qui a lamentablement échoué n’a pas permis à l’Entreprise de disposer des financements et des investissements à la hauteur des besoins de son développement.

 

S’agissant de la Direction actuelle de l’entreprise :  après une année et six mois de gestion, nous pouvons affirmer en toute honnêteté que nous avons découvert en ces derniers, des dirigeants honnêtes, consciencieux, soucieux du bien-être des travailleurs et de la population, de la bonne gouvernance et du développement de l’entreprise. Dans leur vision managériale ambitieuse, ils ont réussi à apurer les impayés des salaires, à améliorer le social des travailleurs, à réaliser plusieurs investissements. D’autres grands projets dont notamment la construction des nouvelles usines de production d’eau potable et de fabrication locale des intrants de traitement d’eau potable, des équipements et matériels d’exploitation, sont en cours de réalisation à Kinshasa tout comme dans les provinces.

 

De ce qui précède, en votre qualité du Président de la République, soucieux de la bonne gouvernance, du redressement de nos entreprises et du bien-être social des Travailleurs et de la Population, les vaillants travailleurs que nous représentons sollicitent ce qui suit auprès de votre Excellence :

  1. L’arrêt du processus de la Réforme de la REGIDESO SA dont l’échec est décrié par l’ensemble des travailleurs ;
  2. La convocation des Etats généraux de l’eau potable en vue des solutions idoines authentiquement congolaises ;
  3. Le paiement régulier par le Gouvernement de la République des factures de consommations d’eau potable de l’abonné Etat ( des Instances officielles ) par la mise en place d’un mécanisme efficace de paiement consistant à établir un ordre de paiement permanent ;
  4. Le retrait par le Ministère de l’Energie et Ressources Hydrauliques des autorisations de forage des puits d’eau délivrées d’une manière anarchique.
  5. Pour éviter de casser l’élan du redressement de la REGIDESO SA et de l’amélioration des conditions sociales des Travailleurs déjà amorcé, considérant les grands projets d’exploitation et les dossiers sensibles des Travailleurs en cours avec l’accompagnement des partenaires Financiers.

Nous sollicitons enfin le maintien en fonction de l’actuelle Direction de la REGIDESO SA dont la volonté de stabilisation, de redressement de l’entreprise et d’amélioration des conditions sociales des Travailleurs est perçue et soutenue par l’ensemble des Travailleurs.

 

Comptant sur votre sens élevé du patriotisme et votre souci majeur de voir les entreprises du portefeuille sur la voie du redressement, nous vous prions d’agréer, Excellence Monsieur le Président de la République et Chef de l’Etat, l’expression de nos très hautes considérations.

Fait à Kinshasa, le 05 février 2019.

 

L’INTERSYNDICAL DE LA REGIDESO SA

 

  1. ALAIN SENENGE OPAMBA, SG/ SYNATREG / PDT / INTERSYNDICAL
  2. LOSAMBE PASHI EMILE, SGA / SYNATREG
  3. MWEPU KATALAYI, SGA / SYNATREG
  4. KITENI LUMBI, SGA /SYNATREG
  5. BOOTO NTELENGE, SGA / SYNATREG
  6. MAKADI IYOLO, SGA / SYNATREG
  7. MBEMBE KALO, PDT, NAT/ FSE
  8. CIMBA KANYIKU, SG / ESE
  9. MUSAS ZAND, PDT. NAT/ PRESSAC
  10. KALENDA MBAY, SG/PRESSAC
  11. KASONGO MUHALA, SG / UNTC
  12. MBOLONGO BONKOUM, PDT/ LINAT

Contactez-nous !

  • Editeur - Directeur Général :

    Marcel Ngoyi



  • Phone: +243818135157
  • Mobile: +243999915179
lgo-data-consult Site web réalisé par dataconsult-rdc.com