Pas un pas sans la prospérité.
Chaque jour, du lundi à samedi, reprise des publications quotidiennes

Un nouveau recours sur la table de la Cour de l’UA : Lamuka n’abdique pas !

Un nouveau recours sur la table de la Cour de l’UA : Lamuka n’abdique pas !

This post has already been read 414 times!

La publication des résultats provisoires par la Ceni, la confirmation par la Cour Constitutionnelle, la prestation de serment, la remise-reprise, la débandade dans son camp, les décisions saillantes et rassurantes ainsi qu’une tournée vers les homologues étrangers…Toute cette succession des faits ainsi énumérées ne font aucunement tituber la Coalition Lamuka qui demeure, jusqu’à ce jour, scotcher dans sa démarche, celle de dénoncer ce qu’elle considère de forfaiture électorale, tout en réclamant la ‘’vérité des urnes’’. Hic et nunc, Elle vient encore de monter d’un cran ses revendications. Car, après son tout dernier meeting à la place Ste Thérèse qui a été tracé dans la ligne droite d’un appel à la résistance pacifique, Lamuka s’est encore illustré le mercredi 6 février dans la foulée de la déclaration de Fidèle Babala qui a affirmé que Martin Fayulu, son candidat à la présidentielle, a saisi la Cour africaine des droits de l’homme, toujours en vertu de ses réclamations pour que la vérité des urnes soit dite. C’est-à-dire, qu’il puisse être confirmé et installé comme le Président de la RD. Congo.

C’est donc le dicton de la «chose promise, chose due » qui s’est avéré dans la foulée de cette saisine du candidat Lamuka à la Cour africaine des droits de l’Homme. En effet, Martin Fayulu avait déclaré tout haut qu’il n’arrêtera pas le combat jusqu’à ce qu’il sera officiellement reconnu comme vainqueur du scrutin présidentiel du 30 décembre 2018. D’ailleurs, hormis l’Union Africaine, celui-ci a eu à sous-tendre aussi son vœu de saisir les Nations Unies et même, à la mesure du possible, plusieurs autres organisations internationales. Car, dans sa vision de choses et de tous ses pairs de la coalition Lamuka, il n’est point question de lâcher d’autant que Félix Tshisekedi, de leur avis, serait un Président nommé et non élu.

Retombées !

De ce simple fait, il se montre plausible de s’interroger sur les conséquences que puisse engendrer une telle démarche. Surtout que la personne que cette caste née à Genève conteste, en l’occurrence Tshisekedi Tshilombo, rempile et gagne de plus en plus du terrain dans le conseil des nations. D’ores et déjà, au-delà du fait d’avoir pris des décisions salvatrices concernant certaines problématiques dans le pays, Félix Antoine Tshisekedi, qui mène sa première croisade politique et diplomatique en tant que Chef de l’Etat, vient de parfaire des contrats de bonne coopération notamment avec l’Angola et le Kenya. Ces deux Etats, sans compter la République du Congo, ont garanti, poignée des mains à l’appui, de leur engagement à pouvoir aider la RD. Congo à aller de l’avant. A la lumière de ce qui précède, les actions et activités que mène Lamuka ne seraient-elles pas, un de ces quatre matins, qualifiées d’insurrectionnelles, si pas par l’actuel régime mais par la communauté internationale dont la plupart des composants ont salué l’alternance ? Ou alors, réussiraient-elles à faire comprendre à la face du monde que Fayulu Madidi serait le véritable élu, au détriment du verdict émis par la Cour Constitutionnelle ? Ce sont des interrogations qui demeurent pendantes.

Le ratio !

Pour l’heure, entre cette optique des caciques pro-vérité des urnes et celle nouveaux détenteurs du pouvoir, il semble évident que chaque partie, de son côté, puisse agir d’une manière rationnelle en vue de ne pas brimer la santé du pays qui est en convalescence. Que ce soit Cap pour le Changement qui soutient Félix Tshisekedi ou Lamuka avec Fayulu, chacun devrait privilégier les intérêts de la nation et par-dessus tout, la paix dans toutes leurs entreprises. A bon entendeur…

Corneille Lubaki

Contactez-nous !

  • Editeur - Directeur Général :

    Marcel Ngoyi



  • Phone: +243818135157
  • Mobile: +243999915179
lgo-data-consult Site web réalisé par dataconsult-rdc.com