Pas un pas sans la prospérité.
Chaque jour, du lundi à samedi, reprise des publications quotidiennes

JED : bientôt un mémo sur la table de Kamerhe

JED : bientôt un mémo sur la table de Kamerhe

This post has already been read 256 times!

Autour du thème «Rôle et Responsabilités de la Presse pour un Congo Nouveau», plusieurs journalistes et experts des médias se sont réunis le jeudi 21 février dernier pour réfléchir et formuler des recommandations concrètes et des doléances à présenter à Vital Kamhere, Directeur de cabinet du Chef de l’Etat. ‘’Promouvoir la presse et les médias pour en faire un véritable 4ème pouvoir‘’, avait annoncé Félix Tshisekedi lors de son discours d’investiture. Raison pour laquelle, les professionnels des médias ont saisi la balle au bond, car comme l’a dit le président de l’UNPC, Kasonga Tshilunde, il y a une espérance d’une nouvelle ère qui s’ouvre, grâce à cette passation pacifique du pouvoir et il est temps de crever l’abcès sur les nombreux questionnements et solutions autour de cette presse malade.

Trois personnalités importantes de la presse congolaise sont intervenues pour l’occasion, à savoir : le Président de JED, Tshivuadi Tshivis ; le président de l’UNPC, Kasonga Tshilunde et le Professeur Jean-Chrétien Ekambo.

Il était question d’analyser, de débattre et de faire un diagnostique profond sur cette presse congolaise «malade». Aussi, les professionnels des médias se sont penchés sur les vrais problèmes dont souffre sérieusement la presse, jusqu’au point où ce métier, plus que noble, inspire aujourd’hui le déshonneur et même la pitié. Selon le président de JED, la presse n’est pas seulement malade, mais elle est moribonde.

Toutes ces affirmations accablantes qui dégradent actuellement les journalistes ne devaient naturellement pas les laisser indifférents face à cette main tendue du Président de la République. Chacun des participants devait, selon ses connaissances et son expérience, ressortir les maux longtemps remarqués mais jamais traités. Pour ce faire, le comité directeur de JED avait donc invité le Directeur de cabinet du Chef de l’Etat, Vital Kamhere, à qui ils devaient directement soumettre leur besoin.

A cet effet, plusieurs griefs ont été détectés, entre autres, le manque de subvention, source des difficultés des journalistes qui se contentent des miettes et n’arrivent pas à produire un travail professionnel ; le manque des moyens techniques, la difficulté d’accès aux sources d’information, chose qui ne leur permet guère de faire du journalisme d’investigation au même titre que leurs confères d’autres coins du monde et certains autres problèmes liés à la liberté de la presse.

Un cahier des charges contenant les doléances à présenter au Dircab du Président a été donc élaboré. Ainsi, faudra-t-il signaler que Vital Kamhere avait toujours l’idée de soutenir et d’accompagner la presse qui fait des rois. Et cela, depuis l’époque où il était Ministre de l’information. La coïncidence avec les propos du Président ne peut donc pas l’étonner, d’autant plus qu’ensemble, ils se mettront sur ce même cheval de bataille en vue de redorer l’image de ce métier noble.

Les journalistes n’ont pas manqué de relever certaines faiblesses que présentent plusieurs d’entre eux dans leur exercice et qui salissent l’image des médias congolais. Il en ressort que beaucoup sont aujourd’hui des pseudos journalistes qui usent des mauvaises pratiques et ternissent l’image de la véritable presse. Là-dessus, il y a eu également des propositions pour voir comment la verrouiller ou restreindre au même titre que celle des juristes ou des médecins.

Grace Kabedi

Contactez-nous !

  • Editeur - Directeur Général :

    Marcel Ngoyi



  • Phone: +243818135157
  • Mobile: +243999915179
lgo-data-consult Site web réalisé par dataconsult-rdc.com