Pas un pas sans la prospérité.
Chaque jour, du lundi à samedi, reprise des publications quotidiennes

Après 48 heures d’hommages : Abdoulaye Yerodia inhumé avec les honneurs mérités !

Après 48 heures d’hommages : Abdoulaye Yerodia inhumé avec les honneurs mérités !

This post has already been read 312 times!

Yerodia Abdoulaye Ndombasi est décédé, le 19 février 2019, à l’hôpital du Cinquantenaire à Kinshasa. Il a été mis en terre, le vendredi 1er mars dernier après 48 heures d’hommages officiels. D’abord, au Palais de la Nation où l’ancien Vice-président de la République était Sénateur jusqu’à sa mort a été élevé au rang de grand Coordon dans l’Ordre national des Héros nationaux Kabila-Lumumba, par le chancelier des Ordres nationaux. Ce, en vertu d’une ordonnance du Président de la République, Félix Tshisekedi, signée le 26 février 2019. Dans l’assistance, il y avait l’ancien Président Joseph Kabila, accompagné de son épouse Olive Lembe Kabila, qui était arrivé avant la cérémonie officielle, au Palais du peuple, où il a déposé une gerbe de fleurs.

Ensuite, les oraisons et le recueillement au Palais du Peuple. Enfin, l’inhumation du compagnon de Mzee Laurent-Désiré Kabila au cimetière de Mbenseke- Nouvelle cité. A l’issue d’une séance académique, Abdoulaye Yerodia a reçu le grade, à titre posthume, de Docteur Honoris Causa, de l’université William Booth de l’Armée du Salut.

Dans son oraison funèbre, le président du Sénat, Léon Kengo wa Dondo a fait l’éloge du Sénateur Yerodia Abdoulaye Ndombasi qui a attendu la fin de la dernière législature pour déposer « ses outils ».

Philosophe, taciturne, il réfléchissait plus qu’il ne parlait. Il avait l’attitude d’un sage. Le président de la chambre Haute du parlement a relevé en outre que celui que les sénateurs appelaient affectueusement doyen, s’était accoutumé au mal qui le rongeait. Il a combattu le bon combat après avoir accompli sa tâche.

Né à Mbanza-Ngungu, au Kongo Central,  le 5 janvier 1933, Docteur en philosophie de l’Université de la Sorbonne, en France, l’illustre disparu a combattu au lendemain de l’indépendance à l’époque de Patrice-Emery Lumumba, à Lubumbashi et à Kisangani.

Yerodia Abdoulaye Ndombasi fut l’un des plus proches soutiens de Feu Laurent-Désiré Kabila. ‘’L’homme au gilet’’ a rejoint l’AFDL et devient Directeur de cabinet de Mzee Laurent-Désiré Kabila, après la victoire de l’alliance sur Mobutu Sese Seko, en mai 1997. Ministre des Affaires Etrangères, puis dans le gouvernement de Transition 1+4, il est nommé Vice-président de la République au terme des accords de Sun City, choisi par son parti le PPRD. Il était marié à Gloria Gonzales, fille d’un républicain espagnol disparu en 1936.

Sénateur de la province du Kongo-Central depuis 2007, cet ancien compagnon de route de Che Guevara qui fut aussi l’un des plus loyaux soutiens de Laurent-Désiré Kabila est une grande figure de l’histoire politique congolaise qui s’est éteinte après avoir lutté pendant plusieurs années contre le diabète et l’hypertension.

Psychiatre et philosophe, formé en France, Abdoulaye Yerodia Ndombasi a alors déjà derrière lui un long passé de lutte révolutionnaire. Soutien déclaré de Patrice Lumumba au début des années 1960, il se rangera par la suite derrière Pierre Mulele, qui sera torturé et exécuté en 1968 par le régime de Mobutu Sese Seko.

Son activisme révolutionnaire le conduira tout naturellement à Alger, où il rencontrera Ernesto Che Guevara, en 1964, et se verra confier la tête d’un « conseil suprême de la révolution » en RDC.

Boris Luviya

Contactez-nous !

  • Editeur - Directeur Général :

    Marcel Ngoyi



  • Phone: +243818135157
  • Mobile: +243999915179
lgo-data-consult Site web réalisé par dataconsult-rdc.com