Pas un pas sans la prospérité.
Chaque jour, du lundi à samedi, reprise des publications quotidiennes

Une des légendes de la guitare en RDC : que devient Dizzy Mandjeku ?

Une des légendes de la guitare en RDC : que devient Dizzy Mandjeku ?

This post has already been read 163 times!

Virtuose guitariste, auteur- compositeur, Dizzy MANDJEKU est un fruit de la deuxième génération des musiciens congolais qui ont marqué l’univers de la rumba congolaise à travers leur savoir-faire artistique impressionnant. Pour nombreux, il restera une légende de la guitare parmi ceux-là dont les noms ont été panthéonisés dans les annales de l’histoire de la musique africaine.

Il est fort dommage que ce doigté aux mélodies diverses n’a plus goûté la scène musicale congolaise, particulièrement kinoise, depuis belle lurette. Or, les vrais fans de son temps cherchent toujours à avoir de nouvelles sur la suite de la carrière de ce grand artiste qui a connu le passage des célèbres précurseurs de la rumba tels que le docteur Nico Kassanda, Joseph Kabasele, Johny Bokelo, Danliest Ntessa, Jeanot Bombenga, Denis Iloson, Denis Lokasa ya Mbongo, Sam Mangwana, Verckys Kiamwangana, Franco Luambo,  Tabu Ley, pour ne citer que ceux-là.

On se souviendra encore de son dernier passage au  pays de ses aïeux en 2016, plus précisément à Kinshasa lorsqu’il a été invité par le Gouvernement de la République pour être décoré avec trois médailles par la Chancellerie de l’Ordre National au titre de mérite des Arts et Lettres. Dizzy MANDJEKU avait même profité de l’occasion pour donner une prestation scénique au festival Jazz Kiff.

Et depuis, le légendaire guitariste est rentré dans sa caserne à Bruxelles où il a posé ses pénates. D’après nos sources, l’artiste  s’est installé avec sa famille depuis la disparition de Franco Luambo Makiadi, son président d’alors.  Père de 3 enfants et quelques petits enfants, DIZZY partage sa vie avec Isabelle, une sujette Belge. Toutefois, l’ancien chef d’orchestre et guitariste attitré du  groupe Ok-Jazz n’a pas abandonné son art de prédilection. Du haut de sa septantaine, il n’a pas perdu son sens aigu de manipuler la guitare. Contrairement aux autres artistes, vieux, collègues de sa génération, MANDJEKU est toujours dynamique et continue à créer ses belles partitions mirobolantes qui ne cessent de séduire, de génération en génération.

De son vrai nom Pierre MANDJEKU LENGO, ce digne fils du pays continue à travailler et perfectionner sa musique qui est très appréciée, au-delà des frontières nationales, surtout en Belgique.

Actuellement, il est président de son propre orchestre appelé Odemba All Star et accompagne le jeune rappeur congolais évoluant en Belgique, Baloji ainsi que bon nombre de grands artistes colombiens et autres célébrités internationales telles que la star Rwando-Belge Stromae dans le disque « Où t’es papa ». Ce professionnel de la guitare a même effectué récemment un périple musical avec le jeune Youssoupha à Goma dans l’Est de la RDC.  Le virtuose guitariste  participe aussi à plusieurs projets culturels au sein de la communauté africaine.

Son parcours musical

Deuxième d’une famille dont le père est médecin, Dizzy Mandjeku a développé sa passion de la guitare de par son frère aîné, Maurice Mandjeku, alors que la famille était mutée à Mbandaka.

Les deux tourtereaux se mettent à créer des orchestres qui ne font pas long feu, tel African Bluz, City Rock, Kossa Kossa. Il sent l’importance de se perfectionner en guitare et s’inscrit dans un cours accéléré auprès d’un professeur Belge du nom de Marcel van Bruz Segen. Puis, après ses études humanitaires, il arrive à Kinshasa afin de poursuivre ses études à l’université de Lovanium en Sciences économiques et se fait engager comme fonctionnaire à la Banque Centrale de Kinshasa.

Plus forte que lui, sa passion de la musique l’emporte et il décide de rejoindre l’orchestre ‘‘Konga Succès’’ de Johny Bokelo, avant de monter un autre groupe,  ‘‘Festival de Mackyard’’ avec le concours de Sam Mangwana, Danliest, Lokombe Camile et Diana. Au départ, Denis Iloson était le chef de file de cet ensemble musical qui était soutenu par un politicien. Malheureusement, l’orchestre se dissout, après l’arrestation d’Iloson, lors d’une tournée dans le Kasaï.

De retour dans la capitale, Dizzy rejoint l’Afrisa International de Tabu Ley Rochereau. Malheureusement, son passage ne résoudra pas ses attentes car, lors d’une tournée à Abidjan, Dizzy, Denis Lokasa ya Mbongo, le Batiste Philo Kola, Sam Mangwana et Rigo Moya décident de se séparer avec leur leader Rochereau et, ensemble, atterrissent à Kinshasa. Aussitôt arrivés, ils réforment l’African All Stars avec le soutien de Verckys Kiamwangana.

Deux ans suffiront pour lui ouvrir les portes de l’Ok Jazz de Lwambo Makiadi, au sein duquel MANDJEKU a joué pendant longtemps le rôle du guitariste idéal et Chef d’orchestre jusqu’à la disparition de celui-ci et décide alors de moderniser sa vision d’exploiter son talent.

L’histoire retiendra que Dizzy est l’un des rares artistes qui a réussi à marquer ses traces indélébiles dans le style «Odemba» de Grand Maître Franco ou encore «Fiesta» du Seigneur Ley, deux grandes écoles références de la musique congolaise moderne.

Jordache Diala

Contactez-nous !

  • Editeur - Directeur Général :

    Marcel Ngoyi



  • Phone: +243818135157
  • Mobile: +243999915179
lgo-data-consult Site web réalisé par dataconsult-rdc.com