Pas un pas sans la prospérité.
Chaque jour, du lundi à samedi, reprise des publications quotidiennes

FOPHAC : les femmes vivant avec handicap font face au rejet

FOPHAC : les femmes vivant avec handicap font face au rejet

This post has already been read 272 times!

L’égalité des genres et les droits des femmes sans distinction sont fondamentaux pour progresser à l’échelle planétaire sur la voie de la paix, de la sécurité, des droits de l’homme et du développement durable. C’est dire qu’on ne peut rétablir la confiance dans les institutions, reconstruire la solidarité au niveau mondial et tirer parti des diverses perspectives qu’en luttant contre les injustices historiques et en promouvant les droits et la dignité de toutes et de tous. La célébration de la journée internationale consacrée à la lutte pour le respect des droits de la femme n’a pas été rose pour certaines femmes africaine notamment, celles de la République Centrafricaine et du Tchad. Dans un rapport synthèse de la situation générale des femmes de ces deux pays africains transmis au Forum des défenseurs et organisations des personnes handicapées en Afrique centrale et dans les Grands Lacs (FOPHAC/Afrique-Handicap), les femmes vivant avec handicap sont souvent victimes des préjugés, d’ignorance voire de rejet de la part de leurs propres parents ainsi que de la société.

Occasion pour Me Patrick Pindu, Directeur Exécutif du FOPHAC de monter au créneau pour interpeller les décideurs politiques des pays concernés et les partenaires au développement  de réfléchir pour endiguer cette double discrimination que subissent les femmes vivant avec handicap en RCA et au Tchad du fait de leur féminité et de leur handicap qui passent sous silence.

Détails

Très alarmantes, les violences à l’égard des femmes vivant avec handicap de la RCA et du Tchad méritent une attention particulière au niveau international. Car, elles sont exposées aux violences sexuelles et victimes de violence de tout genre, en raison de leur handicap.

Il convient de retenir  que les femmes vivant avec handicap centrafricaines et tchadiennes sont sujettes à des multiples difficultés qui ne facilitent guère leur inclusion totale au même titre que leurs frères vivant avec handicap.

‘’Si les préjugés constituent l’obstacle majeur qui empêche de s’affirmer dans la vie de tous les jours, ces femmes et filles vivant avec handicap font également face à d’autres difficultés qu’elles subissent, entre autres, comme femme et comme personne vivant avec handicap, en l’occurrence le manque d’éducation et de formation, manque d’emploi, la mise à l’écart lors des prises des décisions importantes les concernant etc.’’, a révélé Me Patrick Pindu.

Il sied de signaler que l’accumulation de toutes ces difficultés et tous les obstacles démontre, sans ambages, le manque de volonté politique de leurs décideurs. D’où, la nécessité de faire le plaidoyer pour restaurer la dignité des femmes vivant avec handicap et le respect de leurs droits promus dans les instruments internationaux.

Jules Ntambwe