Pas un pas sans la prospérité.
Chaque jour, du lundi à samedi, reprise des publications quotidiennes

Frappé d’incompatibilité : She Okitundu cède le fauteuil de son ministère à Thambwe Mwamba

Frappé d’incompatibilité : She Okitundu cède le fauteuil de son ministère à Thambwe Mwamba

This post has already been read 453 times!

Comme tous les élus frappés d’incompatibilité, Leonard She Okitundu, Vice-Premier Ministre, Ministre des Affaires Etrangères et Intégration Régionale a dit ses adieux à son fauteuil ministériel et a choisi de siéger à l’Assemblée nationale. Puis, il a procédé à la remise-reprise, le jeudi 7 mars dernier, avec le Ministre d’Etat en charge de la justice et garde des sceaux, Alexis Thambwe Mwamba, qui assumera l’intérim audit poste jusqu’à la composition et installation du nouveau Gouvernement. Cette remise-reprise s’est réalisée conformément à l’avis du Conseil d’Etat qui faisait état des démissions immédiates à tous les membres du Gouvernement en situation d’incompatibilité ayant opté pour leur mandat électif. Dans son discours de départ, Leonard She Okitundu, tout en présentant ses différents mérites pendant l’exercice de ses prérogatives, a précisé qu’il partait avec un cœur léger, étant donné qu’il laisse le ministère entre les mains d’un expert. En même temps, a-t-il appelé à un aggiornamento de la politique étrangère de la RDC. Une politique qui convient  le pays à prendre des mesures drastiques contre les différents défis et enjeux de l’heure notamment, le terrorisme, l’imposition des forces de valeurs, la prolifération de l’unilatéralisme de certaines puissances, le non-respect du droit international, etc. Ci-dessous, l’intégralité du discours de She Okitundu.

DISCOURS  DU  VICE-PREMIER MINISTRE, MINISTRE DES AFFAIRES ETRANGERES ET INTEGRATION REGIONALE

7 mars 2018

Excellence  Monsieur le Ministre d’Etat, Chers frères, Messieurs les Secrétaires Généraux,

Messieurs les Directeurs de Cabinet,

Messieurs les Ambassadeurs, Messieurs les Directeurs-Chefs de Service,

Mesdames et Messieurs les Membres du cabinet et de l’Administration,

Comme vous le savez pertinemment, c’est pour la seconde fois que je dois procéder à cet exercice de passation de pouvoir à ce Ministère. C’est toujours un moment d’émotion de quitter un lieu de travail habituel, des visages familiers et un certain habitus. Cependant, ainsi va la vie de la République et de ses institutions dont nous ne sommes que des serviteurs passagers.

C’est pour moi l’occasion de rendre un vibrant Hommage à son excellence Joseph Kabila Kabange, président honoraire de la République Démocratique du Congo, qui nous a, à deux reprise et à des moments cruciaux de l’histoire politique de notre pays, accordé la confiance de diriger un département ministériel sensible comme celui-ci.

Je tiens à remercier profondément son Excellence  Monsieur Félix Tshisekedi Tshilombo, Président de la République Démocratique du Congo, pour nous avoir, à l’entame de son mandat, fait confiance pour l’accompagner dans ces premières actions diplomatiques dont le moins qu’on puisse le dire est qu’elles sont positives et vivement saluées.

Mes remerciements s’adressent aussi à son Excellence Monsieur le Premier Ministre, Chef du gouvernement, Bruno Tshibala Nzenzhe qui nous a étroitement  accompagnés dans l’accomplissement de notre noble tâche.

Excellence Monsieur le Ministre d’Etat, Cher frère, je ne serai pas long, l’occasion ne s’y prête pas.

  1. Lorsque je suis arrivé aux affaires, les choses n’étaient pas forcément faciles avec une grève des plus difficiles qu’ait connue le ministère.

Aujourd’hui, je quitte un département  ministériel désormais apaisé et en ordre de marche, fruit d’un dialogue fructueux et permanent avec les  délégations syndicales, la majorité des revendications multiformes des agents et cadres étant rencontrées : une mise en palace globale des agents a été opérée, avec un mécanisme de gestion des promotions et un scenario complet des envois en poste a été opéré, un secrétaire général full a été installé par ordonnance présidentielle, la régularisation du statut de nouvelles unités des Agents stagiaires ayant travaillé depuis plusieurs années a été effectuée, la titularisation par ordonnance présidentielle des Directeurs, Chefs de service et autres cadres est actée. Certes, il reste beaucoup à faire et je suis  persuadé que ce département possède en son sein les potentialités humaines qui vont lui permettre d’opérer sa mutation pour répondre efficacement à ces missions régaliennes face aux enjeux du monde actuel où le multilatéralisme est menacé et le terrorisme global croit ;

  1. Je quitte ce ministère avec la satisfaction du devoir accompli. En effet, les axes stratégiques de la politique étrangère dont nous avons eu la charge se déclinaient sur trois plans :
  2. Maintenir un environnement politique sous régional et International propice à l’accomplissement pacifique de la transition politique en RDC et aux élections apaisées, crédibles et transparentes ;
  3. Plaidoyer pour un accompagnement positif de la Communauté Internationale au processus politique actuel ;
  4. Consolidation des relations de coopération actuelle et ouverture vers de nouveaux partenariats pour accompagner le développement national ;

A l’aune de ces objectifs déterminés, nous pouvons nous estimer satisfaits. La Communauté Internationale dans sa globalité a positivement accompagné la transition politique et l’alternance pacifique réussie dans notre pays, les réactions positives postélectorales enregistrées faisant foi.

La respectabilité et le capital-confiance de la République Démocratique du Congo sont rehaussés. Pour la première fois dans son histoire diplomatique, le pays a été confortablement élu par la majorité des pays de l’Assemblée Générale des Nations Unies pour un siège de membre de la prestigieuse Commission des Droits de l’Homme à Genève.

Lors du dernier Sommet de l’Union Africaine, sous le leadership de son Excellence Monsieur Félix Tshisekedi Tshilombo, Président de la République Démocratique du Congo, les pays frères du continent ont fait l’honneur à notre pays d’être élu 2ème Vice-président en exercice de l’institution panafricaine.

Au cours de cette année 2019, la République Démocratique du Congo abritera les travaux du comité consultatif permanent des Nations Unies sur des questions de sécurité en Afrique Centrale. Ce capital confiance à la République Démocratique du Congo se remarque aussi au nombre de pays qui  ont procédé à des exemptions réciproques de visas dont l’Afrique du Sud, la République de Turquie, la République d’Angola et les Emirats Arabes Unis.

Excellence,

Le système international fait face à plusieurs grands défis complexes et dangereux pour la paix et la concorde notamment le terrorisme global, le non- respect du droit international, la prolifération de l’unilatéralisme de certaines puissances, l’imposition de force des valeurs, une injustice dans les relations commerciales et financières. Ceux-ci nécessitent un aggiornamento stratégique de la politique étrangère de notre pays ainsi que de sa diplomatie. Le récent discours fondateur de son Excellence Monsieur Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo, Président de la République Démocratique du Congo face au corps diplomatique fixe les balises pertinentes quant à ce qu’une conférence diplomatique prochaine devra approfondir.

Excellence Monsieur le Ministre d’Etat, cher frère,

Vous avez dirigé ce ministère et connaissez sa complexité. Je pars le cœur léger car je laisse entre vos mains expertes ce département que vous saurez avec le talent qu’on vous reconnait, administrer efficacement comme dans le passé. Aux agents et cadres du Ministère, je vous recommande de privilégier la paix et la courtoisie dans tous vos rapports car la diplomatie commence au sein de notre alma mater qu’est ce Ministère si important pour la survie de notre Nation.

Je vous remercie.

Contactez-nous !

  • Editeur - Directeur Général :

    Marcel Ngoyi



  • Phone: +243818135157
  • Mobile: +243999915179
lgo-data-consult Site web réalisé par dataconsult-rdc.com