Pas un pas sans la prospérité.
Chaque jour, du lundi à samedi, reprise des publications quotidiennes

RDC : les mutuelles familiales au sein du Parlement font tabac !

RDC : les mutuelles familiales au sein du Parlement font tabac !

This post has already been read 163 times!

Lorsque la liberté n’est pas régulée, dit-on, c’est l’embrouillamini total, voire la bouillabaisse. Pourtant, c’est justement ce qui semble régner au sein des chambres bicamérales du Parlement, partant du fait que plusieurs députés et sénateurs, une fois élus, s’amènent au Parlement avec les membres de leurs familles qui sont, soit membres du cabinet, soit assistants, soit protocoles ou soit encore suppléants. A en croire un Homme de droit, ce serait la précarité dans diverses familles ou encore les mœurs politiques du moment qui veulent que les mandats électifs, voués à être à l’avantage du peuple, deviennent des opportunités d’affaires et d’enrichissement des membres des familles des élus du peuple qui sont, du reste, pris en charge par le trésor public. Par la même occasion, renchérit-il, en lieu et place de se contenter de défendre les intérêts suprêmes de la Nation, ceux-ci préconisent ceux de leurs ventres, de leurs familles, tribus, ethnies, etc. Aussi, une fois aux affaires, les élus du peuple oublient-ils et rejettent-ils en bloc toutes les promesses faites à leur base, tous les problèmes soulevés lors des campagnes et descentes sur terrain au point, même,  de tourner les dos et faire la sourde oreille à la voix de leur conscience qui rappelle, chaque fois, les engagements pris. Manifestement, tout pousse à croire que la plupart des députés et sénateurs se servent simplement de leur électorat  en vue d’accéder aux affaires et accomplir leur désir au détriment de la population. C’est ainsi qu’on trouve à leur suite et derrière eux, l’alignement des membres de leur famille, tant restreinte qu’élargie. Avec cette manière d’agir, il est indéniable que les élus du peuple prennent en otage les Institutions de la République, alors que leurs proches vivent dans une certaine bourgeoisie dans la mesure où ils sont payés doublement, voire triplement par la même et unique caisse de l’Etat. Ce, nonobstant le fait qu’il existe toute une loi qui prône l’unicité de la caisse de l’Etat.

Puisque les constats malheureux ne cessent de s’accroître, certaines intelligentsia estiment qu’il est temps de mener de véritables réformes au sein du Parlement concernant cette question qui, au fur et à mesure que l’horloge tourne, risquerait de faire de l’hémicycle un pandémonium ainsi que d’engendrer des guerres froides à la tribale et ethniques. Un homme avertit en vaut deux…

Gracia Kindji

Contactez-nous !

  • Editeur - Directeur Général :

    Marcel Ngoyi



  • Phone: +243818135157
  • Mobile: +243999915179
lgo-data-consult Site web réalisé par dataconsult-rdc.com