Pas un pas sans la prospérité.
Chaque jour, du lundi à samedi, reprise des publications quotidiennes

[Collectif des artistes et culturels] Rock Bodo : ‘’…nous ferons en sorte que la RDC soit un grand pays culturel‘’

[Collectif des artistes et culturels] Rock Bodo : ‘’…nous ferons en sorte que la RDC soit un grand pays culturel‘’

This post has already been read 236 times!

Pour mieux exprimer leur droit et réclamer l’amélioration des conditions de travail et exprimer avec quiétude leur talent,  le collectif des  Artistes et culturels, CAC, a organisé le mercredi 20 mars dernier à 9 heures, une marche pacifique partant de la place Le Royale à Gombe jusqu’à la cité de l’Union Africaine. Cette marche avait essentiellement pour objectif de déposer un deuxième mémo à la Présidence de la République contenant les mesures urgentes pour le secteur culturel oublié dans le programme d’urgence de 100 jours, tel qu’initié par le Chef de l’Etat, Félix Antoine Tshisekedi.

La grogne sociale ne cesse de croître. Après avoir touché d’autres secteurs, elle n’a pas épargné les artistes qui, à leur tour, ont décidé de revendiquer leur droit. En effet, dans un mémo adressé au Chef de l’Etat, Félix Antoine Tshisekedi, les artistes lui rappellent l’inscription de la Rumba comme patrimoine culturel immatériel de l’UNESCO avant le 29 mars 2019, la suppression de l’autorisation de sortie imposée aux artistes sans fondement légal, la suppression des frais exigés par la censure avant même la mise en exécution publique des spectacles et des œuvres artistiques.

Rock Bodo, Porte-parole du Collectif estime qu’à travers cette déclaration, il est question d’attirer l’attention du Chef de l’Etat sur le choix du prochain Ministre de la Culture. Ce Collectif soumet un certain nombre de propositions notamment, l’inscription de la Rumba au patrimoine culturel immatériel de l’UNESCO. Car, soutiennent les auteurs, c’est le symbole de l’identité culturelle de la RD. Congo. «Nous allons marcher pour déposer ce deuxième mémo à la Présidence. Nous attirons l’attention du Chef de l’Etat sur le choix du Ministre de la culture. Car, cette fois-ci, nous voulons d’un Ministre de la Culture qui maîtrise le rouage de ce domaine, qui connaît nos problèmes et sera en mesure de réunir les experts pour pouvoir nous doter d’une politique culturelle», affirme-t-ils. Le Porte-parole ajoute que les résolutions prises lors de la Conférence Nationale Souveraine, CNS, n’ont jamais été mises en application.

Statut juridique de l’artiste

Toujours dans le même fil d’idées, ce Collectif réclame la mise en place d’une commission mixte d’experts pour le programme d’action du gouvernement dans le secteur de la culture et des arts pour le quinquennat, la proposition de réglementation sur le statut juridique de l’artiste et des industries culturelles créatives. Enfin, leur revendication repose également sur la révision de la pratique de financement des projets artistiques par les fonds de promotion culturelle, FPC.

Par ailleurs, le Collectif reste confiant que leurs demandes obtiendront gain de cause. « Le congolais a droit à l’épanouissement culturel et nous ferons en sorte que la RDC soit un grand pays culturel », lâche Rock Bokabela Bodo, serein.

Il sied de noter que le Collectif des artistes et culturels est un conglomérat des opérateurs culturels, des producteurs, des photographes, des comédiens, des éditeurs, des stylistes, des designers, des cinéastes, des musiciens, des danseurs, des graphistes, des dramaturges, des coiffeurs ainsi que tant d’autres artistes.

Dorcas Nzumea

Contactez-nous !

  • Editeur - Directeur Général :

    Marcel Ngoyi



  • Phone: +243818135157
  • Mobile: +243999915179
lgo-data-consult Site web réalisé par dataconsult-rdc.com