Pas un pas sans la prospérité.
Chaque jour, du lundi à samedi, reprise des publications quotidiennes

ICCN : ‘’le CorPPN’’ pour relever les défis des braconniers et pétroliers

ICCN : ‘’le CorPPN’’ pour relever les défis des braconniers et pétroliers

This post has already been read 274 times!

Une nouvelle ère s’est ouverte dans l’histoire de l’Institut Congolais pour la Conservation de la Nature  avec le fonctionnement réel du Corps pour la Protection des Parcs nationaux et Réserves Naturelles apparentées, en sigle CorPPN. Le Ministre ad intérim  de l’Environnement et du développement durable et du Tourisme, Mwendi Malila  a, en effet, exprimé sa satisfaction au sujet des recommandations formulées par les participants lors de la clôture des travaux, le week-end dernier. Ils ont été organisés autour du thème ‘’ Immersion du CorPPN au sein de l’Institut Congolais pour la Conservation de la nature’’. Ce CorPPN a le fardeau et les défis. ‘’Il faut compter avec lui pour avoir des aires protégées attrayant plus qu’avant car, ils constituent pour la RDC une force solide pour la protection de la banque des ressources naturelles de faune et flore‘’, a soutenu le Dg de l’Iccn.

Une rencontre de 4 jours a regroupé les partenaires techniques et financiers, les Généraux commandants du CorPPN, l’Etat-major des Fardc, de la Police nationale, des Chefs de sites et les Conservateurs, leurs collaborateurs et la Presse.  Ils étaient venus de toute l’étendue du territoire nationale  et dont les recommandations permettront à l’ICCN d’entrer en possession des moyens humains et matériels qui manquaient pour défendre les Parcs nationaux et des aires protégées.

Au total cinq (05) commissions ont débattu au cours de ces assises sur des thématiques liées notamment, au cadre de gestion de l’Iccn et l’état de surveillance avec comme support la protection des infrastructures des aires protégées ; les enjeux de la surveillance des aires protégées et l’utilisation des outils géo-spacieux et les bases des données ; l’organisation de la surveillance pour la protection dans les sites et l’introduction aux travaux de groupes axés sur l’analyse et la compréhension de Décret créant le CorPPN.

A l’issue de ces travaux, les groupes de travail ont formulé des recommandations. Le groupe qui a travaillé sur l’organisation a analysé et amélioré les six organigrammes présentés. Il a recommandé au CorPPN de rendre disponible des fiches à compléter dans les différents sites en vue de déterminer les besoins en ressources humaines, matérielles et financières. Il a produit un chronogramme des activités sur une période allant de 2019 à 2021. Ce chronogramme est assorti d’une demande au CorPPN de produire une planification de missions sur terrain pour réorganiser les unités. Quant au groupe qui était chargé de la formation, a recommandé les modules de formation qui répond à la vision de surveillance ou sécurisation des aires protégées conformément au standard de l’UICN. Et, aussi, d’identifier les formateurs, clarifier les modalités pratiques de recyclage et la mise à niveau des éco-gardes. En ce qui concerne la gestion des ressources, il a été recommandé la prise en charge urgente des éco-gardes dans la catégorie de Nouvelle Unité et l’obtention des financements.

Le groupe a recommandé que le procédé de manuel de ressources humaines, financières et matérielles soit intégré.  Celui de Coopération et renseignement a, pour sa part, recommandé la planification des activités sur le terrain, l’évaluation les opérations, la capacité de personnel. La validation et la vulgarisation du manuel d’emploi de détachement, la connexion rapide de camp corPPN au détachement des aires protégées, le partage des expériences, la mise en place rapide de salle d’observation et l’organisation des ateliers. Enfin, la Commission spéciale sur le statut a recommandé la constitution d’une commission ad hoc en vue de réviser le Statut de l’Iccn en tenant compte des propositions du groupe.

Pour le DG de l’Iccn, Pasteur Dr. Cosma Wilungula, ces assises ont  constitué un temps fort du parcours de la conservation de la nature par l’Iccn depuis des années. Il a souligné que la réalité de la mise en place du CorPPN est un exemple que l’Autorité du pays pense sur l’Iccn afin de protéger les grandes ressources de notre pays. Le Gouvernement restera « ouvert à toutes les contributions pour relever les défis de l’exploitation du pétrole, mines et même l’exploitation forestière ». Ces défis, a-t-il dit, ne seront possibles que si les professionnels de conservation des aires protégées rompent avec l’amateurisme.  « Vous avez tenu bon et aujourd’hui vous continuez à prendre des engagements à tenir bon. Si demain vous n’y parvenez pas à défendre les Parcs de Virunga, Salonga  et qu’ils soient transformés en chantier pétrolier, nous créerons un désastre et l’humiliation au niveau de notre pays’’ a interpellé le CorPPN.  Avec la confiance que le DG de l’Iccn a mis aux deux Généraux aux commandes du CorPPN, il souhaite que la RDC constitue, face au monde, des réserves des ressources pouvant donner aux générations futures l’occasion de voir et d’observer ce qu’a été les richesses qui ont nourri des générations en générations.

Peter Tshibangu

Contactez-nous !

  • Editeur - Directeur Général :

    Marcel Ngoyi



  • Phone: +243818135157
  • Mobile: +243999915179
lgo-data-consult Site web réalisé par dataconsult-rdc.com