Pas un pas sans la prospérité.
Chaque jour, du lundi à samedi, reprise des publications quotidiennes

RDC : le théâtre classique tend vers sa disparition !

RDC : le théâtre classique tend vers sa disparition !

This post has already been read 301 times!

Célébrée le 27 mars de chaque année, la journée mondiale du théâtre a été officiellement lancée en 1961 au cours du 9ème congrès mondial de l’institut mondial du théâtre qui s’est tenu à Vienne. C’est un art qui utilise une pièce à trois murs, c’est-à-dire, les deux profils et la face. Il sied de signaler que le quatrième n’existe pas, mais en quelque sorte c’est plutôt le dos car, l’on ne peut pas, lorsqu’on joue à une pièce de théâtre, tourner le dos au public qui vous regarde.

En République Démocratique du Congo, le théâtre qu’on appelle aussi ‘’télé-dramatique‘’ qui est une production populaire, ne respecte aucune norme du théâtre classique. Les « professionnels » de cette discipline ont du mal à se recadrer dans les normes parce que les décideurs ne s’impliquent plus dans la bonne gestion de l’art.

Les pièces théâtrales proprement dites, se jouent dans des salles étrangères telles que l’Institut Français, le Centre Wallonie Bruxelles ainsi que la salle Katanga de la compagnie Théâtrale des intrigants qui reçoit toujours un public qui s’intéresse au théâtre classique. En dehors de ceux-là, le Gouvernement congolais lui-même ne s’est jamais organisé pour se procurer une salle de théâtre classique alors que nous comptons bien des grands noms dans le domaine théâtral notamment, Norbert Mikanza Mobyem, Mutombo Buitshi… Ceux de la télé-dramatique racontent le plus souvent les faits de notre société, raison pour laquelle ils bénéficient de l’attention d’un plus grand public.

Joséphine Mawete