Pas un pas sans la prospérité.
Chaque jour, du lundi à samedi, reprise des publications quotidiennes

Concept inédit dans la musique : le Festival ‘‘Opéra-Rumba’’ s’annonce palpitant !

Concept inédit dans la musique : le Festival ‘‘Opéra-Rumba’’ s’annonce palpitant !

This post has already been read 709 times!

«Démontrer au monde la capacité et la créativité des artistes congolais à s’exhiber et s’adapter ou s’exprimer facilement  dans d’autres styles de musique et aussi immortaliser et rendre hommage aux ancêtres de la rumba congolaise moderne». Tels sont les objectifs poursuivis par le Festival international  Opéra Rumba dont  la 1ère édition s’annonce fracassante du 11 au 12 avril 2019, à Kinshasa.  L’annonce a été faite ce jeudi 4 avril en la salle Brel du Centre Wallonie-Bruxelles, au cours d’une conférence de presse animée par les organisateurs de cet événement de grande portée culturelle.

Pour Saint Hervé M’BUY, l’‘‘Opéra Rumba’’ est un concept inédit qui a vu le jour à Kinshasa dans un cadre à la fois artistique et scientifique pour ouvrir et valoriser le talent congolais de la rumba dans une autre dimension musicale.

«Sur le plan artistique, ce concept constitue un métissage des musiques. Le tout sera accompagné des chorégraphies congolaises et soutenu par des instruments modernes et traditionnels congolais produisant des sonorités originales», a précisé le responsable de la Communication du Festival Opéra-Rumba.

De son côté, le Directeur artistique du Festival souligne que le mariage entre l’Opéra et la rumba est fondamentale pour renforcer les deux genres avec des principes et directives mesurés, au-delà de la technique vocale.

«Ce  projet nous a permis de multiplier, soustraire, additionner les différentes notes musicales afin d’asseoir la musique rumba dans le lyrique. Donc, il a fallu vraiment réfléchir et murir nos recherches pour  donner encore de la beauté dans cet art des sons et rendre encore riche notre rumba. A travers ce festival, le monde entier va comprendre encore que les Congolais jouent toutes sortes de musiques avec la participation de la rumba et vice-versa….», a expliqué le maestro Clovis MAKABU.

A l’instar des congolais, cette 1ère saison connaîtra la participation de beaucoup d’artistes étrangers qui sont invités à cette belle expérience musicale.

Pour Anaïs HUGUET –BALENT, le festival Opéra-Rumba est une rencontre inédite qui consiste à faire le métissage un peu savant entre la rumba et la musique classique.

«La musique est un art universel. J’ai accepté de participer à ce projet parce que j’ai voulu partager aussi la culture congolaise avec la mienne», a déclaré la soprano française.

Ainsi, Kinshasa, terre de la rumba congolaise, va accueillir la 1ère édition du Festival international de la Rumba Opéra, qui est confirmée du 11 au 12 avril 2019 au Centre Wallonie-Bruxelles de Kinshasa et à la halle de la Gombe.

A cet effet, l’Afrika Opéra s’associe avec ses partenaires, entre autres, Wallonie Bruxelles international et l’Institut Français de Kinshasa pour présenter au public des jeunes artistes congolais, pétris de talents qui interprètent les morceaux de Vivadi, Haendel, Mozart, Verdi Gluck Rossini. Et, pour ce faire, ils procèdent à un métissage de morceaux d’opéra de ces artistes de renommée internationale auxquels on  insère des airs de la rumba congolaise accompagnée de chorégraphies congolaises et soutenue par des instruments modernes et traditionnels congolais produisant des sonorités originales. Ainsi est né le concept Opéra Rumba.

Des spectacles lyriques au rendez-vous de la scène Kinoise

Ces interprètes lyriques ne seront pas seuls au cours de ce Festival Opéra Rumba. Ils vont  croiser leurs talents avec l’expérience de leurs aînés, entre autres, Serge Kakudji, Armand DIANGENDA, Sanja RADISIC, Anaïs HUGUET-BALENT, Sylvia PEPE, Eva BRONNER, Albert TRAORE, Aly Bernard NGOY. Ces derniers sont déjà attendus à Kinshasa en marge du festival international Opéra Rumba.

Ce Festival ouvre donc la scène à ses nouvelles sonorités plus ou moins originales, à travers deux soirées inoubliables.

D’abord, le 11 avril, en soirée de gala en la salle Brel du Centre Wallonie Bruxelles de Kinshasa où les individualités vont éclore en toute vivacité aux rythmes et tempos très variant. Tandis que la soirée du 12 avril offre à l’Institut Français de Kinshasa et aux friands de l’art l’occasion de découvrir un spectacle majeur intitulé «La flute enchantée» de Wolgang Amadeus Mozart sous la direction artistique de Clovis MAKABU et une mise en scène de Wedou Wetungani.

Outre les prestations scéniques, le festival prévoit, également, pour sa 1ère édition, une série d’ateliers de remise à niveau des artistes et d’autres rencontres académiques. Ce programme sera animé par la soprano Anaïs HUGUET-BALENT.

Toutefois, les organisateurs du Festival profitent de l’occasion pour remercier tous les partenaires qui ont accepté de soutenir et de mettre la main à la pâte pour la réussite de ce projet artistique.

Jordache Diala