Pas un pas sans la prospérité.
Chaque jour, du lundi à samedi, reprise des publications quotidiennes

Obsèques de Lutumba : le CAC sauve les meubles !

Obsèques de Lutumba : le CAC sauve les meubles !

This post has already been read 565 times!

Des sources proches du ministère de la Culture et des Arts renseignent que le rapatriement  du corps du Poète Simon Lutumba Ndomanueno dit Simaro peut intervenir au courts de la troisième semaine du mois d’avril. Déjà, le Président de la République a donné toutes les instructions au Gouvernement de prendre en charge les funérailles de cette icône de la musique congolaise qui est décédé depuis le 30 mars 2019, à Paris. Seulement, il a été constaté, jusqu’à présent, qu’aucune démarche n’a été engagée au niveau du ministère  de la Culture qui continue à attendre le financement alors qu’il devrait sortir du trésor public. Et pourtant, le Chef de l’Etat qui connaît bien la valeur de cette légende de la rumba, tient à ce que la nation toute entière puisse lui rendre des hommages digne de son rang.

Il nous revient que la Ministre a même déjà mis en place une commission composée des membres de son cabinet, des membres de la famille biologique de l’illustre disparu ainsi que quelques journalistes culturels pour organiser en bonne et due les obsèques  à Kinshasa.

En attendant que le corps arrive au pays, le Collectif des Artistes et des Culturels, CAC, organise, à travers son  initiative personnel, le deuil à la place Lutumba, dans la commune de Lingwala. Cet endroit est situé au croisement des Avenues ex. 24 novembre et Nyangwe où l’Hôtel de Ville a érigé un buste pour Lutumba.

Sur place, le CAC a installé des chapelles et un livre d’or pour le souvenir et les dépôts des gerbes de fleur.

Tandis que tout le week-end, dans la soirée, un ou deux  orchestres se produisent sur l’estrade  installée par une des grandes brasseries de la Capitale. Comme dit-on, on ne pleure un musicien qu’à travers ses œuvres. Le week-end dernier, le chanteur Reddy Amisi et son groupe la Casa do Canto ont joué, sur la place, pour consoler les mélomanes Kinois en guise d’hommage au poète de la musique congolaise. Il y a eu également d’autres chanteurs et chanteuses qui se sont produits sur le même podium avant lui.  Selon les  initiateurs, la série de productions continue du vendredi jusqu’au dimanche, en attendant que la dépouille mortelle du Président de Bana OK arrive et que le Gouvernement prenne le relais pour les obsèques officiels.

Bien avant, rappelle-t-on, une messe d’action de grâce  a été dite par l’abbé Camus Mulumba (père spirituel de Lutumba) en mémoire de l’artiste, sur le lieu où se trouve son monument.

Beaucoup parmi les autorités politico-administratives et urbaines, la famille du poète  ainsi que les notables de la commune de Lingwala ont  pris part à cette eucharistie vespérale. Signalons que le CAC a initié ce projet grâce à la collaboration avec les « Amis de Lutumba » et la  Solidarité  « Bana Lingwala ».  Les responsables de CAC n’ont pas manqué de faire mention spéciale à l’Agence CMCT de l’inamovible Jean-Claude Eyale pour tout son soutien logistique et communicationnel qui donne un nouvel éclat à la Place Lutumba comme du jamais vu à Lingwala.

Jordache Diala