Pas un pas sans la prospérité.
Chaque jour, du lundi à samedi, reprise des publications quotidiennes

Ex-président de l’Assemblée provinciale de Kinshasa : Roger Nsingi transféré à la prison de Makala

Ex-président de l’Assemblée provinciale de Kinshasa : Roger Nsingi transféré à la prison de Makala

This post has already been read 222 times!

Détenu depuis la semaine dernière par la Police nationale congolaise, l’ancien Président de l’Assemblée provinciale de la ville de Kinshasa, Roger Nsingi, a été transféré, le mercredi 10 avril 2019, au Centre pénitentiaire de rééducation de la ville de Kinshasa (CPRK), aussi appelé « Prison centrale de Makala ». C’est le Général Sylvano Kasongo, commissaire provincial de Kinshasa, qui a confirmé cette information à votre journal.

Placé d’abord en garde à vue le vendredi 5 avril, puis transféré au parquet de la Gombe le lundi 8 avril, Roger Nsingi a passé sa première nuit à la prison de Makala le mercredi 10 avril. Accusé de détenir illégalement les biens de l’Etat, spécialement des véhicules destinés à l’Assemblée provinciale de Kinshasa, cet ex-député provincial qui est face à ces griefs d’accusations, passera sans nul doute ses prochains jours dans les quatre murs situé dans la commune de Sélémbao jusqu’à ce que sera rendu le jugement final concernant son dossier.

Le commissaire provincial Sylvano Kasongo qui a répondu aux questions de votre quotidien a précisé, en même temps, que les autres membres de l’ancien bureau de cet organe délibérant de la capitale congolaise ont eu à remettre des véhicules qu’ils détenaient de manière illicite. Il a dans ce sens laissé comprendre qu’aucune poursuite ne pèse sur ces  derniers qui sont, à dire clair, lavés de leurs fautes. Cependant, le général Kasongo a ajouté que les membres du cabinet de Roger Nsingi sont jusque-là recherchés parce qu’ils n’ont pas eu à restituer les biens destinés à l’hémicycle provincial. La Police nationale congolaise se déclare toujours en état d’alerte afin de répondre à toute dénonciation pour ce faire. « Les membres du bureau ont restitué les véhicules mais il y a les membres du cabinet de M. Nsingi que nous recherchons. Et, ils ont aussi d’autres véhicules. De notre part, nous avons lancé l’appel et sommes prêts à répondre aux dénonciations », a déclaré le numéro Un de la Police ville de Kinshasa.

Il sied de noter que ces poursuites s’inscrivent dans le cadre des instructions contenues dans le discours d’investiture de Félix Tshisekedi sur la moralisation de la vie publique et la gestion citoyenne des deniers et du patrimoine de l’Etat. Lesquelles instructions ont été, depuis la semaine dernière, entérinées par Vital Kamerhe, Directeur de cabinet du Chef de l’Etat, qui a appelé les forces de l’ordre de passer à l’acte.

Corneille Lubaki

Contactez-nous !

  • Editeur - Directeur Général :

    Marcel Ngoyi



  • Phone: +243818135157
  • Mobile: +243999915179
lgo-data-consult Site web réalisé par dataconsult-rdc.com