Pas un pas sans la prospérité.
Chaque jour, du lundi à samedi, reprise des publications quotidiennes

Kinshasa : Gentiny Ngobila, un Gouverneur pour la continuité ?

Kinshasa : Gentiny Ngobila, un Gouverneur pour la continuité ?

This post has already been read 508 times!

Oui, c’est fini ! Les Kinoises et Kinois peuvent dorénavant, conjuguer André Kimbuta au passé. Car, après 12 années passées à la tête de l’Hôtel de ville de Kinshasa, ce dernier ne pourra plus siéger comme Gouverneur aussitôt, puisque la donne vient de changer depuis hier, à la suite des joutes électorales des gouverneurs qui se sont déroulées  à travers le pays. C’est donc le tandem Gentiny Ngobila- Néron Mbungu, qui va diriger la ville-province de Kinshasa, durant les cinq prochaines années. Le duo Laurent Batumona- Gecoco Mulumba, pourtant le choix de ‘’Fatshi’’,  n’a fait qu’une bouchée. Ce ticket s’est avéré incapable de franchir ne fût-ce que la barre des 15 voix sur 44. Mauvaise stratégie ? A ce stade, l’on ne peut pas l’admettre.

Toujours est-il que celui qui va désormais porter l’étendard de cette capitale mégalopole, provient bel et bien de la même famille politique que son prédécesseur. De ce fait, va-t-il s’inscrire dans l’optique de la continuité ? Effectivement, cette crainte se retrouve dans les ventres de ceux qui ont jugé ‘’mitigé’’ le bilan de son prédécesseur, André Kimbuta. Evoquant ces élections qui ont été organisées mercredi 10 avril 2019, les Députés provinciaux des 24 entités, ont procédé au vote, pour élire les nouveaux dirigeants des provinces. Même à Kinshasa, le FCC n’a laissé aucune chance au Cap pour le changement (CACH) de Félix Tshisekedi.  Voulant peut-être rappeler au Président de la République qu’il devra obligatoirement  compter avec eux, et composer avec eux,  de gré ou de force.

A travers ces scrutins, le FCC a, en même temps, démontré qu’il va continuer à écraser, à souder et même à déboulonner les boulons déjà boulonnés dans presque toutes les provinces. Au demeurant, les Kinois qui espéraient un vrai changement à la tête de la ville, n’ont que leurs oreilles et leurs yeux pour constater la réalité. Ayant gagné haut la main l’élection pour le gouvernorat avec 29 voix, Gentiny Ngobila pourrait à présent mettre en œuvre son programme recensement présenté devant les 48 Députés provinciaux. Le jeune entrepreneur Déo Kasongo, propriétaire de la salle de spectacle Showbuzz, n’a pu comptabiliser qu’une seule voix. Le ticket CACH avec Laurent  Batumona a, quant à lui, recueilli 12, alors que Magloire Kabemba empoche seulement trois voix. Le prétendant  Mampuya une seule, Kibuka deux.

Contrairement aux autres provinces, le scrutin de ce mercredi 10 avril 2019, à Kinshasa s’est déroulé sous un climat des tensions dans l’enceinte même de l’Assemblée provinciale Kinshasa. Certains candidats lors des joutes électorales, se sont agités, décriant la corruption, à l’instar de Magloire Kabemba, l’un des proches de l’ancien Gouverneur André Kimbuta. Tous, membres du FCC.

Qui est Gentiny Ngobila?

Cinquantaine révolue, Gentiny Ngobila  est un homme d’affaires à succès. Ancien Président du Daring Club Motema Pembe (DCMP), ce fin politicien a été nommé puis élu succinctement gouverneur du Mai-Ndombe, province de l’ouest du pays née de la reconfiguration territoriale, en 2015. Parallèlement, il a continué à siéger à l’Assemblée nationale, au bureau du Parti du peuple pour la reconstruction et la démocratie (PPRD, au pouvoir) lors de la deuxième législative nationale de 2012. Il est dirigeant de deux sociétés : Universal Security (sécurité) et G-Com Services (Immobilier). Cité dans les massacres de Yumbi, ce cadre du PPRD vient d’être élu Gouverneur de la Ville de Kinshasa, succédant ainsi à André Kimbuta Yango. Toutefois, cet heureux élu doit savoir déjà à ce stade, ce qui l’attend, en termes de défis à relever. S’il s’inscrit dans la voie de la continuité, il sera rejeté immédiatement par les Kinois.

Merdi Bosengele