Pas un pas sans la prospérité.
Chaque jour, du lundi à samedi, reprise des publications quotidiennes

RDC : Félix Tshisekedi décidé de mettre fin à l’insécurité

RDC : Félix Tshisekedi décidé de mettre fin à l’insécurité

This post has already been read 364 times!

L’heure est au travail et Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo s’active davantage. Dès son retour des Etats-Unis, le lundi 8 mars dernier, le Président de la République s’est souvenu des promesses faites à ses compatriotes. C’est pour cette raison qu’il annonce, par le biais de la Directrice de la communication présidentielle, Lydie Omanga, la tenue d’une réunion avec le Conseil Supérieur de la défense et de la sécurité. Présidé par lui-même, ce rendez-vous, avec pour menu principal la question de sécurité dans les zones sensibles dont Beni-Yumbi-Butembo et Ituri, va concerner essentiellement le Commandant suprême et Responsables des Forces Armées de la République Démocratique du Congo (FARDC), ceux de la Police nationale congolaise et des services de renseignements.

En effet, à suivre de près les visites diplomatiques de Félix Tshisekedi effectuées récemment en Afrique et hors des limites continentales, il semble que le but primordial de ces contacts  se trouve être l’instauration de la paix et de la sécurité intégrale sur l’ensemble du territoire national. L’on se souviendra, cependant, des propos tenus le samedi 2 mars 2019 du haut de la place de l’Echangeur promettant la mise en place d’un Quartier Général de l’armée à l’Est de la République.

Ce, en vue de couper définitivement court à l’instabilité, l’incertitude ainsi qu’à la psychose qui règnent  depuis des lustres dans cette partie du pays.

Prenant en compte la question du renforcement de la coopération entre les USA et la RDC, nombreux prêtent leur voix pour tabler particulièrement sur les questions sécuritaires de la Res Publica. Des signes avant-coureurs le démontrent. D’abord, le jeudi 4 avril 2019, Félix Tshisekedi a demandé l’appui et des USA sur la réalité de la rébellion. Ensuite, il promet de réinstaurer une coopération active, perceptible et effective entre les FARDC et les éléments de la Monusco en RDC. De plus, le Président congolais a concouru à l’augmentation de ces éléments de la mission onusienne dans certaines zones de turbulences, pendant que son prédécesseur envisageait le retrait consécutif de ces troupes.

‘’Le conseil de sécurité ayant reconduit le mandat de la Monusco en RDC, jusqu’en décembre 2019, nous sommes en train de travailler pour mieux  renforcer nos rapports.  Puisque nous voulons mettre fin à ces violences qui nous empêchent de voir clairement vers l’horizon du développement, nous allons renforcer les troupes de la Monusco dans les zones à risques dont Beni, Butembo, Yumbi  et Ituri’’, avait précisé le chef de l’Etat à Washington.

Tout compte fait, les congolaises et congolais, dotés de plein d’espoir, attendent la concrétisation de la restauration de l’autorité de l’Etat et d’un Etat de droit dans tous les terroirs de la RDC dans les prochains jours.

Gracia Kindji

Contactez-nous !

  • Editeur - Directeur Général :

    Marcel Ngoyi



  • Phone: +243818135157
  • Mobile: +243999915179
lgo-data-consult Site web réalisé par dataconsult-rdc.com