Pas un pas sans la prospérité.
Chaque jour, du lundi à samedi, reprise des publications quotidiennes

Contentieux électoraux : Werrason pas toujours validé !

Contentieux électoraux : Werrason pas toujours validé !

This post has already been read 1288 times!

Jusqu’à preuve du contraire, Werrason n’a toujours pas retrouvé le siège à l’Assemblée nationale. Car, la Cour Constitutionnelle n’a pas encore traité, ni validé son élection à la députation nationale. Ce qui est vrai, l’artiste musicien a bel et bien déposé sa requête dans laquelle il conteste farouchement les résultats publiés par la Commission électorale nationale indépendante, (CENI). Par contre, le Roi de la forêt tient aux résultats qui lui ont été présentés par ses témoins à Kikwit où il avait postulé pour le compte de l’AFDC et Alliés, parti cher au professeur Bahati Lukwebo.

Selon nos fins limiers, le dossier de Werrason avec toutes les preuves des voix remportées dans chaque bureau de vote a été jugé recevable et fondé par la Cour. Donc, il revient à cette instance judiciaire qui siège en matière des contentieux électoraux en RDC, d’ouvrir le procès et examiner en profondeur le dossier avec les éléments de preuves (Procès-verbaux) brandis par l’artiste. Une fois terminée, la Cour pourra ainsi rendre l’arrêt soit en faveur ou en défaveur du Roi de la Forêt.

D’où, l’heure n’est pas encore à la réhabilitation du chanteur comme le pense une certaine opinion proche de la star. Cependant, les fans peuvent encore retenir leur souffle en attendant que les juges de la Cour se prononcent.

Dans sa requête, renseigne-t-on, le Roi de la forêt qui exige le recomptage des voix à la CENI, a toujours dénoncé un hold-up électoral.

Jusqu’à présent, il n’a jamais  accepté sa défaite par rapport aux résultats proclamés par la CENI. «J’ai été à Kikwit, j’ai battu campagne. Durant ma campagne, pas moins de 30.000 personnes m’ont suivie. J’ai regagné Kinshasa, mes représentants m’informaient sans équivoque que j’allais gagner», renseigne-t-il.

Pour le patron de Wenge Maison Mère, certains  députés lui ont volé sa victoire, en utilisant d’autres voies et stratégies politiques pour être proclamés à sa place.

«A Kikwit, poursuit l’artiste, on me disait: « il n’y a que moi et Adolphe Muzito qui l’emportent largement. Mais, quand j’ai vu les résultats de la CENI, j’ai réalisé que c’était un problème politique».

Rappelons que l’artiste le plus populaire du Congo était candidat à Kikwit-ville dans la province du Kwilu pour la députation nationale, mais également candidat député provincial à Kinshasa (commune de Kimbanseke).

Tandis que sa femme Sylvie Masaki ma Mpata qui avait aussi postulé au niveau provincial à Kinshasa, a ramassé de la poussière, dans son fief natal, la commune de Kintambo.  Toutefois, cet échec n’a pas du tout découragé la star d’abandonner son métier de musicien. En attendant le jugement de la Cour Constitutionnelle, le Roi de la forêt continue à travailler et se prépare pour lancer prochainement son nouvel album intitulé « Formidable ».

A l’instar des chansons, cette aubade musicale aura comme particularité trois génériques qui ont été travaillés par les nouvelles recrues parmi les animateurs dans son groupe Wenge Maison Mère.

A en croire les  bouches autorisées de l’orchestre, «Formidable » sera  constitué des bons pas de danses ainsi que des chorégraphies qui ne laisseront pas indifférentes les mélomanes. L’œuvre est réalisée avec beaucoup de concentrations dans le but de bouleverser les données sur le terrain.

Qui vivra verra

Jordache Diala