Pas un pas sans la prospérité.
Chaque jour, du lundi à samedi, reprise des publications quotidiennes

La Fao remet le deuxième lot de matériels au laboratoire vétérinaire de Kinshasa

La Fao remet le deuxième lot de matériels au laboratoire vétérinaire de Kinshasa

This post has already been read 238 times!

Grâce aux fonds alloués par l’USAID, la FAO a pu remettre le deuxième lot de matériels au laboratoire  vétérinaire central de Kinshasa et de deux autres provinces du pays, à savoir : Haut Katanga et Nord-Kivu. A cette occasion, une cérémonie officielle de remise des matériels et équipements de diagnostics et des réactifs a eu lieu hier, jeudi 11 avril 2019, dans la salle de réunion du laboratoire vétérinaire central, dans la commune de Kinshasa. C’était en présence du Directeur de cabinet du Ministre de la pèche et élevage, de l’administrateur du laboratoire vétérinaire central et de quelques invités de marque. Pour la FAO, ce geste signifie beaucoup, étant donné qu’il consiste à renforcer les capacités des laboratoires dans la surveillance des maladies. Tour à tour, le représentant de la FAO, le Directeur de cabinet du Ministre de pèche et élevage, et l’Administratrice du laboratoire vétérinaire ont pris la parole pour exprimer, chacun, le sentiment de joie et de reconnaissance pour le partenariat qui les unit. Du côté congolais, la délégation a remercié de tout cœur la FAO pour ce don plus que précieux et bénéfique pour la sécurité et la santé animale.

En effet, ce geste grandiose de la FAO se justifie dans l’intérêt que porte cette organisation de renforcer des capacités des services techniques de production et santé animale. Pourtant, le souci majeur pour la RD. Congo, c’est jusqu’ici la capacité de détecter les risques, les dangers et les urgences sanitaires afin de pouvoir efficacement y faire face avec des personnels qualifiés, des équipements appropriés et un plan de préparation à jour. La FAO étant liée au principe universel, s’est engagée à accompagner le gouvernement congolais à relever ce défi.

Pour rappel, en 2017, le Ministère de pèche et élevage avait déclaré une épizootie de grippe aviaire dans la province de l’Ituri, provoquant la mort de près de 35.000 canards, 20.000 poules dans au moins 28 localités des territoires d’Irumu, Djugu et Mahagi. Une zoonose meurtrière des volailles qui a eu un impact négatif sur l’économie du pays. Il était donc impérieux de créer des laboratoires pour détecter et diagnostiquer des maladies zoonotiques et infectieuses pour en trouver des ripostes efficaces.

Pour cela, la FAO s’est engagé à doter la RDC des laboratoires à la hauteur des défis. Cependant, il ne suffisait pas de disposer seulement des laboratoires mais bien plus, de les faires fonctionner. C’est dans ce cadre que cette organisation du système des Nations Unies a d’bord doté des matériels l’an dernier, au mois de juin. Aujourd’hui encore, grâce au concours de la FAO et à l’appui financier de l’USAID, le laboratoire vétérinaire central de Kinshasa, Haut Katanga et Nord-Kivu ont été équipés de quatre lots de matériels, à savoir, l’ARGOTEC, composé des Ultra congélateurs de -80°c (moins 80°), et des congélateurs de -20°, lesquels pèsent environ une tonne, estimés à environ 85.000 dollars américains. Le lot Mila Groupe, quant à lui, est constitué de 260 kg de matériels composé notamment, des centrifugeuses, des micros centrifugeuses et des consommables d’analyse, particulièrement les savons liquides pour lavage des mains. Sa valeur est estimée à environ 2.000 USD. Le troisième lot, AMEX, pesant environ 120 kg, est constitué des réactifs, des consommables pour la culture cellulaire et des kits de tests rapides de la rage et le Newcastle est lui estimé à 11.000 USD environ. Le tout dernier lot, c’est le TTM, composé d’environ 20 kg de kits d’autopsie et revient à environ 3.000$.

Des satisfécits

Un geste fort salué par Mme julienne Nsumbu, administratrice au laboratoire vétérinaire central de Kinshasa. Dans son mot, elle a exprimé la gratitude de son institution à la FAO. Car, c’est grâce à son  concours qu’ils ont pu avoir des matériels assez nécessaires pour  permettre la bonne conservation des échantillons et le diagnostic facile et rapide. «La FAO est l’un de nos grands partenaires et nous a accompagnés depuis l’inauguration de notre laboratoire. Ce n’est pas la première fois qu’il pose cet acte et nous l’en remercions car, il nous permettra de bien diagnostiquer, de bien conserver nos échantillons et pour ensuite protéger nos bêtes qui nous servent aussi d’aliments », a-t-elle nuancé. Elle s’est dite satisfaite et en a remercié de tout cœur le responsable de la FAO en RD. Congo, M. Obame Aristide.

Quant au Directeur de Cabinet du Ministre de pèche et élevage, il n’a pas manqué des mots pour manifester son contentement. Il a, de ce fait, au nom du gouvernent, remercié le Chef de la FAO en RDC. Il promet, par ailleurs, de renforcer ce lien de partenariat qui réside entre cet organisme et le pays. Prenant la parole, pour clore la cérémonie, M. Obame a, à son tour, manifesté son satisfécit : «je saisis cette opportunité qui m’est offerte pour remercier le Gouvernement congolais et l’Agence des Etats-Unis pour le Développement International (USAID) en Afrique, pour le soutien apporté à la lutte contre les maladies émergentes dans le monde et particulièrement pour les facilités reçues par la FAO pour se procurer ces matériels destinés aux laboratoires vétérinaires de la RD. Congo», a-t-il conclu.

Grâce Kabedi

Contactez-nous !

  • Editeur - Directeur Général :

    Marcel Ngoyi



  • Phone: +243818135157
  • Mobile: +243999915179
lgo-data-consult Site web réalisé par dataconsult-rdc.com