Pas un pas sans la prospérité.
Chaque jour, du lundi à samedi, reprise des publications quotidiennes

BREDE : Me Parfait Kivumu plaide pour le renforcement légal, social et judiciaire de la protection de l’enfant

BREDE : Me Parfait Kivumu plaide pour le renforcement légal, social et judiciaire de la protection de l’enfant

This post has already been read 149 times!

Le paysage de protection et promotion de droits de l’enfant en RDC vient de connaitre une véritable  évolution avec la mise en place du Bureau  de Recherche en Droits de l’Enfant (Brede). Une structure qui est une avant-première dans la justice congolaise, puisque s’offrant comme un cadre qui n’a jamais existé en RDC. Me Parfait Kivumu a, lors de la conférence inaugurale, démontré l’ineffectivité de la prise en compte de droits de l’enfant. Il veut avec ses partenaires mutualiser des réflexions pour donner une réponse aux multiples stéréotypes des enfants en situation difficile en RDC. 

Brede, nom du Bureau de Recherche en Droits de l’Enfant, a officiellement ouvert ses portes, vendredi 12 avril 2019 dans la Salle polyvalente André Kimbuta, dans la commune de Kasa-Vubu. Il poursuit, entre autres objectifs, la sensibilisation et la conscientisation des acteurs impliqués dans le domaine de la protection de l’enfant sur leurs responsabilités ; d’armer et inciter les acteurs impliqués dans la promotion et la protection de l’enfant à améliorer leur manière de promouvoir les droits de l’enfant au regard des défis actuels auxquels le pays fait face ; sensibiliser et conscientiser les communautés, les parents, les leaders d’opinion et les éducateurs sur certaines pratiques rétrogrades qui portent atteintes aux droits de l’enfant et, enfin, sensibiliser les enfants eux-mêmes sur leurs droits et sur la manière de les défendre.

Emergence des droits  de l’enfant en RDC

C’est le plus grand souci de Me Parfait Kivumu qui entend accompagner les pouvoirs publics à prendre des mesures qui conviennent pour renforcer la protection de l’enfant, du point de vue légal, judiciaire et social, de la naissance jusqu’à son entrée à l’âge adulte. Le thème ‘’Ensemble pour la promotion des droits de l’enfant en RDC’’, n’a pas manqué de forcer l’admiration de plus d’une centaine d’invités. Ils sont venus de différentes structures tant publiques, internationales que privées impliquées dans la protection de l’enfant. Cette structure est bâtie sur un constat selon lequel les Etats ont reconnu l’enfant comme un véritable sujet de droits.  Malheureusement, l’enfant, au fil des jours, n’est plus vu sous le seul prisme d’un objet de mesures de protection, mais bien plus, comme un acteur social à part entière disposant du droit de s’exprimer en toute liberté.

‘’Enfant moineau-enfant corbeau’’

En RDC, à cause de plusieurs stéréotypes, l’adaptation  des comportements aux normes internationales sur l’enfant paraît encore un grand édifice à ériger. Car, sur l’ensemble du territoire national, les cas des enfants en situation difficile sont légions. On y trouve un nombre impressionnant d’enfants en rupture familiale et scolaire, passant des nuits entières exposés à la prostitution, passant des nuits entières à la belle étoile et à la merci des pédo-prédateurs. ‘’  Certains appellent : enfant moineau-enfant corbeau, enfants sorciers, enfant de la rue ou chégués…’’, a stéréotypé le Pasteur Jacques M’Pindou, Educateur et spécialiste de l’enfant dans son exposé intitulé ‘‘Stéréotypes et conceptions de l’Enfant dans les cultures de la RDC’’.  D’autres intervenants ont édifié les participants sur le thème : interactions entre les tribunaux pour enfants, les communautés locales et les leaders d’opinion dans la promotion et la protection des droits de l’enfant, une exposition de Serge Kashama, ancien Juge pour Enfant et Expert. Me Belade Wapu s’est penché sur la place de l’éducation dans la promotion et protection des droits de l’enfant.

Le pays étant post-conflit, la construction des droits de l’enfant, estime Me Parfait Kivumu, Directeur du Brede, est encore embryonnaire du point de vue normatif et institutionnel. C’est au vu de ce tableau que le Directeur de Brede a pensé que sa structure s’est révélée comme un bras séculier urgent pour meubler le savoir des uns et des autres aux fins de bien mener le combat de protection et de promotion des droits de l’enfant en RDC.

Peter Tshibangu

Contactez-nous !

  • Editeur - Directeur Général :

    Marcel Ngoyi



  • Phone: +243818135157
  • Mobile: +243999915179
lgo-data-consult Site web réalisé par dataconsult-rdc.com