Pas un pas sans la prospérité.
Chaque jour, du lundi à samedi, reprise des publications quotidiennes

Promotion de la femme en politique : l’ONU-Femme met en place un consortium des messagers

Promotion de la femme en politique : l’ONU-Femme met en place un consortium des messagers

This post has already been read 211 times!

Engagée dans la promotion et l’égalité des chances entre la femme et l’homme, ONU- Femme, en partenariat avec l’Union Congolaise des femmes des Médias, en sigle UCOFEM, a organisé, vendredi 12 avril dernier, à l’hôtel Béatrice de Kinshasa, un entretien avec les professionnels des médias, en vue de mettre en place un consortium des messagers dans la promotion de la femme politique en RD. Congo. Il  s’avère que la participation de la femme aux affaires publiques est très faible et que les 30% octroyés à la femme politique depuis 18 ans n’ont jamais été ni dépassés, ni même atteints.

En outre, des stéréotypes dont la femme congolaise fait état en matière politique, la stigmatisation et des préjugés lancés en sa défaveur concourent à la réticence des certaines femmes pour se lancer tout feu tout flamme en politique. Ou alors, l’échantillon qui se lance est souvent placé à l’arrière-plan, au profit des hommes. Voulant inverser cette tendance, ONU- Femme s’est évertuée à trouver des pistes pour sensibiliser de plus en plus les femmes à braver leur peur et oser. Et de ce fait, à emmener les hommes à tolérer et à encourager la présence féminine dans la gestion de la Res Publica.

Sur leur table de travail, ONU-Femme et les professionnels des médias se sont courbé atour d’une séance des réflexions, pour discuter sur la faisabilité de ce projet qui se veut impératif à court terme. A cet effet, une large discussion s’est portée sur une formation des hommes et femmes des médias par des experts sur plusieurs matières liées aux prérogatives de la femme en RD. Congo, et de cerner et comprendre certains concepts tels que le «genre», la «parité» et la «participation politique», avant de passer à la phase supérieure, celle de la structuration du consortium et de l’élaboration du plan de travail.

Structuration du consortium

En ce qui concerne l’avant dernier point qui porte sur la structuration du consortium, il était question d’en ressortir la dénomination, la mission et l’objectif général et spécifique. A ce sujet, il en découle que la mission du consortium sera de promouvoir la participation de la femme en politique à travers les médias. S’agissant de l’objectif général dudit consortium, il sera question d’accroître le taux de participation de la femme congolaise en politique.  Outre l’objectif général, ONU-Femme, en collaboration avec les professionnels des médias, s’est assignée quelques objectifs spécifiques, entre autres, réduire sensiblement les stéréotypes autour de la femme en politique, renforcer les capacités de la femme en politique et atteindre, d’ici 2023, le taux de 30% de participation de la femme congolaise en politique.

Il sied de signaler que cette initiative a été mise en place pour couvrir toute l’étendue du pays, en vue de réveiller la majorité des femmes qui dorment encore sur leur laurier. Car, la question politique du moment est cruciale et il est de mise que tout le monde, tout sexe confondu, mette la main à la patte, pour relever le niveau politique du pays qui stagne ou, à la limite, qui est en baisse. Somme toute, des techniques de travail ont-elles été mises en place pour que cette sensibilisation soit efficace et assez convaincante, car l’avenir du pays en dépend. Ne dit-on pas qu’éduquer une femme, c’est éduquer toute une nation ? Il faudra donc que cette femme éduquée et instruite soit à même d’occuper des postes de responsabilité à l’instar de l’homme.

Grâce Kabedi

Contactez-nous !

  • Editeur - Directeur Général :

    Marcel Ngoyi



  • Phone: +243818135157
  • Mobile: +243999915179
lgo-data-consult Site web réalisé par dataconsult-rdc.com