Pas un pas sans la prospérité.
Chaque jour, du lundi à samedi, reprise des publications quotidiennes

Tshisekedi-Kabila : nouvelles discussions directes !

Tshisekedi-Kabila : nouvelles discussions directes !

This post has already been read 457 times!

*Ils se sont encore rencontrés. Après l’avoir reçu il y a deux mois lors d’un échange de plusieurs heures à l’issue duquel rien n’avait filtré dans la presse, le Président de la République, Félix Tshisekedi, a reçu, pour la seconde fois depuis son investiture, son devancier, Joseph Kabila, ce lundi 22 avril 2019, à la Cité de l’Union africaine, dans la commune de Ngaliema, à Kinshasa. Au menu de ce tête-à-tête, l’état des lieux de la coalition FCC-CACH, la désignation du prochain Premier ministre et son gouvernement et l’équilibre des forces à l’Assemblée nationale et dans les autres institutions dont les pro-Kabila détiennent le bâton de commandement. Il sied de signaler que cette rencontre intervient au moment où des folles rumeurs circulent au sujet du nom du futur formateur du gouvernement de coalition.

Lors du premier tête-à-tête entre le nouveau Président, Félix Tshisekedi, et son prédécesseur, Joseph Kabila, les deux leaders ont échangé pendant plusieurs heures, alors que la RDC attendait, comme encore aujourd’hui, la nomination d’un Premier Ministre qui sera issu de la majorité parlementaire. Hier, les deux personnalités ont, pendant environ une heure, échangé sur la désignation prochaine du Premier Ministre ainsi que l’élection du bureau définitif de l’Assemblée nationale, prévue aujourd’hui. Un scrutin que boycotte l’opposition pour des raisons évidentes.

Cette fois c’est la bonne, visiblement. Le Bureau définitif de la Chambre basse qui sera installé ce mardi ouvrira la porte à la mise en place du nouveau gouvernement de la RDC. Le charivari, qui a duré presque 3 mois, laisse bientôt la place à la véritable gouvernance. Rappelons-le, depuis l’investiture de Félix Tshisekedi à la tête du pays le 24 janvier 2019, le peuple congolais attend toujours le nom du Premier Ministre qui sera issu, naturellement, du Front Commun pour le Congo (FCC), famille politique de Joseph Kabila.

Vers le régime semi-présidentiel

Il faudrait, cependant, souligner que la République Démocratique du Congo va fonctionner pour la première fois dans le régime semi-présidentiel. Si pendant «les années Kabila», le Chef de l’Etat était également chef de la majorité parlementaire, les choses ont changé. Félix Tshisekedi, certes Garant de la Nation, s’attachera beaucoup plus à ses fonctions liées à l’exécutif. Tandis que l’ancien président Joseph Kabila aura la mainmise sur le législatif, étant donné que le FCC, la plateforme politique qu’il dirige, possède la majorité des sièges à l’Assemblée nationale. Et pas seulement, mais aussi au Sénat, dans les Assemblées provinciales et à la tête de plusieurs provinces. Ce qui engendrera automatiquement un Gouvernement majoritairement constitué des partisans de Kabila.

Aujourd’hui, affirment les bouches autorisées, les discussions FCC-CACH sont à terme pour aboutir à un projet de société rapproché, une bonne répartition des postes ainsi que les priorités de gestion pour les cinq prochaines années de la présente mandature.

A voir le tableau, il est clair que même si Félix Tshisekedi avait nommé, aussitôt arrivé, un Premier ministre, ce dernier serait en difficulté de gérer d’autant plus que le gouvernement qu’il aurait eu à sa charge est composé des affidés de l’ex-président Joseph Kabila. Mieux vaut partir sur de bonnes bases, en effet. Après demain, il ne restera plus que le Sénat à s’installer convenablement.

Place désormais au travail. Le semblant de désordre qui régnait encore au sein des principales institutions du pays n’était impérativement que le temps de faire correctement asseoir les piliers de la gestion efficiente de la République. En ce moment précis, le vœu de tous est de voir la famille politique de Joseph Kabila tenir absolument compte des aspirations de la population congolaise, en proposant des personnes ayant des mains réellement propres et qui incarnent réellement le vrai changement.

Plusieurs observateurs espèrent toutefois que cette rencontre va favoriser un dénouement de la situation politique d’autant plus que l’élection des membres du Bureau définitif de l’Assemblée nationale, qui devra investir le prochain chef du gouvernement et son équipe, se déroule ce mardi 23 avril 2019 au Palais du peuple.

La Pros.

Contactez-nous !

  • Editeur - Directeur Général :

    Marcel Ngoyi



  • Phone: +243818135157
  • Mobile: +243999915179
lgo-data-consult Site web réalisé par dataconsult-rdc.com