Pas un pas sans la prospérité.
Chaque jour, du lundi à samedi, reprise des publications quotidiennes

Kamerhe-Félix Tshisekedi : le duo soumis à rude épreuve !

Kamerhe-Félix Tshisekedi : le duo soumis à rude épreuve !

This post has already been read 913 times!

Des fouineurs du microcosme politique rd-congolais sont plus que persuadés que des officines sont mises en branle pour davantage isoler le Chef de l’Etat, Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo et, ce faisant, préparer son échec cuisant. La trouvaille, du moins la plus efficace, c’est de lui amputer d’un certain nombre de collaborateurs expérimentés. Et, parmi les cibles, Vital Kamerhe, celui-là même qui s’est désisté, par reconnaissance envers le Feu Etienne Tshisekedi, au profit de Félix Tshisekedi, à quelques jours de la présidentielle du 30 décembre 2019. Qualifié de tous les maux par les sociétaires de Lamuka, Kamerhe a formé le ticket gagnant avec l’actuel Chef de l’Etat. C’est ce polyglotte-là qui a été au front avec son colistier du nord au sud, de l’Est à l’ouest de la RD-Congo qui, aujourd’hui, fait flèche de tout bois. A deux, ils ont formé ce que l’histoire retiendra : le duo Fatshivit, entendez Félix Antoine Tshisekedi et Vital Kamerhe. Et, à ce jour, jusqu’à preuve du contraire, ils tiennent encore bon. N’en déplaise aux ennemis du développement de la RDC.    

Au moment où l’opinion juge satisfaisant le bilan de 100 jours du Chef de l’Etat, Félix Tshisekedi Tshilombo, des ennemis du Congo, eux, veulent arrêter cet élan, par la déstabilisation de son entourage immédiat. Plus nettement, son Directeur de Cabinet. Franchement, qu’on l’aime ou qu’on ne l’aime pas, le sens élevé de la nation, son amour pour sa partie n’est plus à démontrer. Il est sans doute l’un des plus grands hommes politiques de ce pays durant ces deux dernières décennies.

Qui veut noyer son chien…

Le mode opératoire pour abattre Kamerhe est vieux comme le monde. Il est diabolisé sur les réseaux sociaux. Avec un seul commentaire : ‘‘Kamerhe s’est enrichi dans le dos du Chef de l’Etat au travers des paiements exécutés les trois derniers mois. Des allégations dénouées de tout fondement. Tout simplement parce que non étayées par des sources bancaires qui, seules, peuvent signaler des transferts ou autres transactions suspectes sur les comptes de l’incriminé.

Comme si cela ne suffisait, les détracteurs ont réussi à reproduire le schéma de 2009 qui avait conduit au divorce entre Joseph Kabila et Vital Kamerhe lorsque  JKK autorisa l’entrée des troupes Rwandaises sur le territoire Congolais pour traquer les Forces démocratiques pour la libération du Rwanda, Fdlr, sans l’aval de la Chambre du parlement où trônait Vital Kamerhe alors président de l’Assemblée nationale.

Voilà qu’aujourd’hui, renseignent des sources bien introduites à la présidentielle, on aurait fait signer au Chef de l’Etat, Félix Tshisekedi, des ordonnances nommant les Gouverneurs des Provinces, sans en informer son Dircab. Ici, l’objectif visé, c’est rééditer le fameux exploit de la volte-face de Kamerhe, comme lors de l’affaire Fdlr en 2009. Et, en définitive, obtenir le divorce entre les deux personnalités dont l’alliance symbolise pourtant, l’unité, la cohésion nationale avec le trait d’union entre l’Est et le Centre. Mais, c’est sans compter avec la détermination et l’expérience du meilleur élu du Sud-Kivu et de la République qui, manifestement, a bien compris qu’une messe noire est en train d’être dite quelque part.

Ils sont plus nombreux, ces congolais qui voient dans l’alliance Félix-Vital, un espoir pour ce pays, un ciment de l’unité et de la cohésion nationale.

N’en déplaise aux officines politiques bien identifiées, à pied  d’œuvre  pour l’instant  qui attendent et ne jurent que par l’éclatement de FATSHIVIT qui fait ses preuves jusque-là, à la quasi-absence du Gouvernement et ce, en dépit de quelques écueils de parcours.

La Pros.