Pas un pas sans la prospérité.
Chaque jour, du lundi à samedi, reprise des publications quotidiennes

ISAM : les étudiants ont marché pour exiger la reprise des cours !

ISAM : les étudiants ont marché pour exiger la reprise des cours !

This post has already been read 215 times!

Les étudiants de l’Institut Supérieur des Arts et Métiers ont revendiqué le lundi 6 mai dernier, ce qui est de plus normal pour eux, la reprise des cours, après un mois de grève de leurs professeurs. Ces professionnels de la craie réclament la démission de la Directrice générale, Pauline Mulumba, qu’ils accusent de mégestion et de manque de considération à l’égard du personnel enseignant.                            

Un mois sans enseignement est sans nul doute préjudiciable. Les étudiants de l’ISAM/Kinshasa en ont eu ras-le-bol qu’ils n’ont pas eu d’autres choix que de battre le pavé, pour revendiquer la reprise pure et simple des cours, dans leur alma mater.  Puisque, soutient-on dans le chef de ces derniers, tout joue en leur défaveur.  Ce, d’autant plus qu’ils prennent du retard par rapport aux cours,  et c’est le calendrier académique qui est au finish perturbé. Il sied de rappeler que  le 15 avril 2019, une manifestation dans l’enceinte de l’ISAM était menée par les enseignants qui exigeaient la démission pure et simple de la nouvelle Directrice générale, en la personne de Madame Pauline Mulumba qui, du reste, est accusée de mégestion et de manque de considération à l’égard du personnel universitaire.

Non à la grève

Force est de rappeler que cette fameuse grève avait débuté le 8 avril dernier. Cependant, pour ne pas continuer à pénaliser les étudiants, ces Professeurs  avaient entrepris de lever cette grève le 16 avril, en espérant une amélioration de la part de la Directrice Générale. Malencontreusement, peu après, aucune avancée n’a été enregistrée. C’est ainsi que les étudiants, comme premiers perdants dans cette affaire, se sont carrément ralliés du côté des professeurs pour ainsi réclamer le départ de la Directrice Générale. C’est sous la présence des policiers qu’ils sont sortis dans la rue afin de manifester jusqu’à la présidence avec des rameaux en mains, scandant des chansons du genre: « Félix, papa avait dit, les étudiants d’abord » « Nous voulons étudier.»  Ces paroles portent un message très significatif.  Ces troubles ont dû persister jusque dans l’après-midi de la journée du lundi, sous la pluie bien plus. Les autorités du pays doivent donc réagir au profit de ces professeurs et étudiants.

Joséphine Mawete

Contactez-nous !

  • Editeur - Directeur Général :

    Marcel Ngoyi



  • Phone: +243818135157
  • Mobile: +243999915179
lgo-data-consult Site web réalisé par dataconsult-rdc.com