Pas un pas sans la prospérité.
Chaque jour, du lundi à samedi, reprise des publications quotidiennes

[Mégestion et arriérés de salaire] ISAM : la tête du DG Pauline Bungu Ngenyi réclamée !

[Mégestion et arriérés de salaire] ISAM : la tête du DG Pauline Bungu Ngenyi réclamée !

This post has already been read 124 times!

Le torchon brûle à l’Institut supérieur des arts et métiers (ISAM). Plusieurs étudiants ont manifesté le lundi 6 mai, exigeant la reprise de cours suspendus depuis le 8 avril suite à la grève décrétée par le corps enseignant de cet établissement. Ces professeurs qui débrayent réclament rien d’autre que le départ de Mme Ngenyi Bungu Pauline, Directeur général de cette alma mater, accusée de mégestion. D’après des sources proches de cet établissement, Mme Ngenyi serait la cause des arriérés de salaires que subissent certains professeurs. « C’est depuis le 8 avril que les enseignants de l’ISAM sont en grève. Cette grève résulte de la mégestion par l’actuelle DG. Si les étudiants ont marché, c’est pour exprimer leur ras-le-bol suite à la suspension des cours, d’une part, et réclamer le départ du comité de gestion », a dit à La Prospérité le lundi dernier, Jean-Claude Lody, le président de la délégation syndicale dudit institut.

Les étudiants de cette institution qui ont battu le macadam pour réclamer le départ de leur Directeur général sous-tendent que cette dame a un bilan très calamiteux.  Depuis l’arrivée de Mme Bungi Pauline à la tête de leur établissement, affirment certains étudiants, cet établissement a régressé, au motif du manque de bons mécanismes de paiement des professeurs et autres travailleurs. Derrière les étudiants, tous ces agents ne jurent que sur le départ sans condition de Mme Pauline Ngenyi de cette institution.

Stratégie de la force pour anéantir les faibles

A en croire le président de la délégation syndicale de l’ISAM, en lieu et place de faire preuve de compétence,  madame Pauline NGENYI dont le bilan est jugé mitigé, utiliserait la politique de la force pour anéantir ceux qui revendiquent son limogeage. « Au lieu de faire la médiation avec  les enseignants, elle fait appel aux forces de l’Ordre  pour coincer des gens qui ne font que réclamer leur droit. La  délégation syndicale  demande aux autorités de réagir », a déclaré M. Jean-Claude Lody.  Avant d’ajouter : « En ce qui concerne la grève qui s’empire ; les étudiants ne vont pas baisser les bras tant que cette dame n’est pas destituée.  Si l’Etat  ne  parvient  pas  à prendre des  dispositions, la grève continuera  toujours… »

Pierre Sonny

Contactez-nous !

  • Editeur - Directeur Général :

    Marcel Ngoyi



  • Phone: +243818135157
  • Mobile: +243999915179
lgo-data-consult Site web réalisé par dataconsult-rdc.com