Pas un pas sans la prospérité.
Chaque jour, du lundi à samedi, reprise des publications quotidiennes

Grâce à l’Ong AFIA MAMA et ONU FEMMES : 25 jeunes congolais en formation sur la citoyenneté responsable et les systèmes électoraux

Grâce à l’Ong AFIA MAMA et ONU FEMMES : 25 jeunes congolais en formation sur la citoyenneté responsable et les systèmes électoraux

This post has already been read 161 times!

L’ONG AFIA MAMA, avec l’appui financier de l’ONU FEMMES, a organisé une formation à l’intention de 25 jeunes formateurs des sensibilisateurs de 10 provinces de la République démocratique du Congo afin de contribuer à l’amélioration de la participation de ces derniers au processus électoral en cours et le cycle électoral à venir. En effet, ces 25 jeunes venus des provinces de Kinshasa, Maniema, Kongo Central, Haut-Katanga, Nord-Kivu, Maï-Ndombe, Lualaba, Kasaï-Central, Sud-Ubangi et la Tshopo, ont trois jours de formation, soit du mercredi 8 au vendredi 10 mai 2019 dans la salle de conférence du nouveau bâtiment administratif, à côté du palais du peuple. L’objectif poursuivi par AFIA MAMA est d’encourager et mobiliser les jeunes pour une participation significative au processus électoral et à la citoyenneté responsable en RDC. Car, nul n’ignore que les jeunes congolais sont toujours utilisés comme tremplins des politiciens quand il faut accéder aux instances de prise des décisions. Voilà pourquoi, l’ONG AFIA MAMA, dans le cadre de son projet : ‘’mobilisation des jeunes sur la citoyenneté responsable et les systèmes électoraux’’, a décidé de conscientiser les jeunes sur leur rôle en tant que acteurs dans les cycles électoraux et dans l’atteinte du développement durable de la RDC. Car, les défis de la participation politique des femmes et des jeunes, en dépit des progrès enregistrés au niveau de l’arsenal juridique en RDC, les statistiques des femmes et jeunes candidats pour le processus électoral qui a abouti aux élections présidentielle, législatives nationales et provinciales du 30 décembre 2018 attestent une participation très faible des jeunes dans toutes les provinces.

‘’Nous voulons contribuer dans la préparation des jeunes aux prochaines échéances électorales (élections municipales, locales et urbaines) et du cycle électoral à venir. C’est dire que ces jeunes pourront s’exercer pendant 5 ans à s’informer et à jouer un rôle déjà au niveau local afin qu’au moment des élections, que nous ayons une jeunesse formée, avisée et consciente. Ainsi, nous espérons contribuer à la création d’une nouvelle classe politique. Et, à cette formation, nous avons respecté la parité. Chaque province a envoyé une jeune femme et un garçon et la Ville-province de Kinshasa a aligné 8 jeunes femmes.’’, a précisé Mme Anny Modi, Directrice Exécutive de l’ONG AFIA MAMA et activiste qui incarne les causes des femmes.

Et d’ajouter que ces jeunes formateurs devront former le club des jeunes pour la paix dans le processus électoral afin qu’ils prennent l’habitude de discuter sur des sujets ayant trait à  la gestion du pays et qui contribuent à une meilleure citoyenneté. Au fond, cette formation permettra aux jeunes de commencer à exiger des comptes à leurs dirigeants et à avoir une meilleur politique de réclamer la bonne gestion des ressources de leur pays. Parce que, indique Anny Modi, l’ignorance de la population a dédouané, pendant très longtemps, certaines personnes dans les positions de prise des décisions.

‘’Nous ne voulons pas avoir une population qui attend des dons mais, nous voulons une population qui exige  les services sociaux de base parce que c’est un droit’’, martèle-t-elle.

Pour Mme AWA NDIAYE SECK, Représentante de l’ONU FEMMES qui a donné le go de cette formation, le financement que AFIA MAMA a bénéficié est venu de l’Ambassade du Canada  dans le cadre du projet de la promotion des femmes et de la construction de l’image positive de la femme aux niveaux national, provincial et local. A cela, elle a félicité l’ONG AFIA MAMA d’avoir organiser la première session de formation en direction des jeunes. S’adressant aux jeunes, Mme AWA attend d’eux une contribution aux élections pacifique.

‘’En tant que jeune, vous devez vous impliquer beaucoup plus dans le processus citoyen. Mais, aussi, vous devez être des mobilisateurs, sensibilisateurs et communicateurs pour être sûr que le but d’amélioration de la perception et de l’image de la femme et des jeunes filles au niveau des médias et du public est effective’’, a souligné Mme Awa Ndiaye qui s’est dite très heureux de voir le tain de la formation des élections de 2023 déjà en marche.

Cette initiative a été saluée par Mme Eve Bazaïba, Secrétaire générale du MLC. Elle a encouragé les participants à suivre cette formation qui prône la bonne gouvernance de la RDC.

Parmi les formateurs de ces jeunes, il y a Mme Astrid Tambwe et M. Jean Félix Mwema.

Jules Ntambwe

Contactez-nous !

  • Editeur - Directeur Général :

    Marcel Ngoyi



  • Phone: +243818135157
  • Mobile: +243999915179
lgo-data-consult Site web réalisé par dataconsult-rdc.com