Pas un pas sans la prospérité.
Chaque jour, du lundi à samedi, reprise des publications quotidiennes

Boîte à crabes…

This post has already been read 36552 times!

A l’aube de la mise en place du nouveau gouvernement au Congo Kinshasa, les linges salles ont du mal à se laver en familles. Pour dire que nombreux sont ceux qui constatent amèrement que la nation est inévitablement exsangue, au regard de la pollution actuelle de l’arène politique, dans chacun des clans essentiels, pour ne pas citer le triumvirat  FCC-CACH-Lamuka. A l’Union pour la démocratie et le progrès social, l’Udps de Feu Etienne Tshisekedi Wa Mulumba, le torchon qui brûle après la vacance laissée par Tshisekedi fils, à l’issue de son élection au sommet de l’Etat, alimente désormais non seulement les débats sur la toile et autres médias, mais aussi se veut de nature à interpeller le nouveau Chef de l’Etat congolais quant au devenir de cette formation politique, la mère de l’opposition d’il y a peu, qui aura été son meilleur héritage de la part de son père biologique dont le corps sans vie n’est pas inhumé jusqu’ici, soit deux ans et trois mois après. Incroyable. A l’instar du Palu dont l’impact d’hier sur l’opinion a vraisemblablement dégringolé, avant pourtant la disparition de son gourou Yandi Ve, Antoine Gizenga, l’Udps/Tshisekedi qui, au gré des vagues, a dû résister dans son combat durant les 18 ans de règne Kabila, est en besoin d’une véritable thérapie à même de concourir à la réunion de différents potentiels ténors. Du moins, ceux se regardant en chiens de faïence au détriment de la redoutable base présentement en ébullition, parce que ne sachant pas à quel saint se vouer. Au-delà de tous les accrochages, en tout état de cause, il va sans dire que jeunes et vieux combattants Udps reflèteraient l’impatience sans mesure de palper d’ores et déjà et à tout prix, à l’instar de Kabund et Cie, les délices de l’imperium. Ces germes de division n’épargnent aucunement nombreux sociétaires du FCC parmi lesquels la plupart rougissent déjà, en attendant le partage du gâteau au niveau du prochain gouvernement de coalition. Il sied d’indiquer que Bahati Lukwebo, conscient du poids de l’AFDC au sein du FCC, aurait, quant à lui, du mal à digérer les dessus des cartes, lorsqu’il réclame à haute et intelligible voix soit la primature, soit la présidence du Sénat. Qui vivra verra jusqu’où irait l’unité au sein de chaque famille politique. Il importe d’appuyer, tout compte fait, eu égard à l’avenir du FCC que le communiqué de presse de l’ancien Chef des barbouses, ANR, Kalev Mutondo, tel que rendu public à la surprise générale, le jeudi 8 mai, jettent par ailleurs l’anathème à certaines intelligences dans le pré-carré de Joseph Kabila qui, selon lui, étalent ‘’leur traitrise’’ sur la place publique. Entretemps, le tout nouveau Président de l’Assemblée provinciale de Kinshasa, le FCC Godefroy Mpoyi ouvre progressivement la boîte à crabes pour chasser tous les sorciers, seraient-ce de sa famille politique. Roger Nsingi, qui croupit ce jour sous le geôlier du centre pénitentiaire de Kinshasa, Makala, n’a été que la première victime. A qui le prochain tour ?

La Pros.

Contactez-nous !

  • Editeur - Directeur Général :

    Marcel Ngoyi



  • Phone: +243818135157
  • Mobile: +243999915179
lgo-data-consult Site web réalisé par dataconsult-rdc.com