Pas un pas sans la prospérité.
Chaque jour, du lundi à samedi, reprise des publications quotidiennes

Décédé à l’âge de 52 ans : Albert Diheka Losongo a été inhumé à Lodja

Décédé à l’âge de 52 ans : Albert Diheka Losongo a été inhumé à Lodja

This post has already been read 772 times!

La dépouille mortelle du communicateur du CCU/FCC, Albert Diheka Losongo, a été rapatriée au Sankuru, à Lodja, dans son village natal, depuis  lundi 6 mai dernier. Passé de vie à  trépas à Kinshasa, le 27 avril dernier de suite d’un malaise, les restes  du défunt avaient pris la direction  du siège de son parti politique vers l’après-midi de ce même lundi, déclenchant ainsi une vague d’émotions et de tristesses de la part de ses anciens camarades. A Lodja, où il y a eu l’enterrement, la ville entière était inconsolable. Ici, celui qui était le talentueux débateur des chaînes des télévisions de la capitale de la RD. Congo, était incontestablement une vedette adulée des foules Lumumbistes, où son passage attirait abondamment des admirateurs grâce justement à son éloquence légendaire.

Albert Diheka s’en est allé à l’âge de 52 ans. Ce communicateur du parti CCU/FCC, a reçu des vibrants hommages, des notables du Sankuru notamment, de l’ancien ministre de la communication et médias, Lambert Mende Omalanga, de l’ancien Vice-Premier ministre et ministre des affaires étrangères, She Okitundi, d’Alain André Atundu Liongo, pour ne pas les citer. Avant le rapatriement de sa dépouille mortelle à Lodja, l’illustre disparu a reçu les derniers hommages des Kinois dans le funérarium bondé de la luxueuse salle Gracia, située sur l’avenue de la Victoire, dans la commune de Kalamu.

Le dépôt de gerbes de fleurs, témoignages, discours des notables de Katako-Kombe, ainsi que la présence de nombreuses personnalités et cadres du Parti et du Front Commun pour le Congo, amis et connaissances à Kinshasa avaient pris d’assaut la salle où se tenait les obsèques.

Pour rappel, lors des élections législatives 2018, Albert Diheka était candidat à Lodja sur la liste de la Convention des Congolais Unis (CCU) où il aurait été voté massivement lors de ce scrutin. Mais, cela était  presqu’un cauchemar, que le candidat Diheka Losongo ne soit pas élu. C’était pour lui un revers politique qui s’est répété après celui de 2011. Si l’homme n’était pas le choix du peuple, soit-il, mais il agrippait un micro pour s’adresser à ses semblables sur les valeurs culturelles des tetela, qu’il maîtrisait comme nul autre à son âge. Il sied de noter que la levée du corps d’Albert Diheka Losongo a été effectuée, le 5 mai 2019, de la morgue de l’Hôpital du Cinquantenaire où il était conservé depuis le 27 avril 2019.

Christian Okende