Pas un pas sans la prospérité.
Chaque jour, du lundi à samedi, reprise des publications quotidiennes

RDC : UNFPA et SCOSAF célèbrent la Journée Internationale de la Sage-femme avec les épouses des militaires

RDC : UNFPA et SCOSAF célèbrent la Journée Internationale de la Sage-femme avec les épouses des militaires

This post has already been read 356 times!

La Première Dame de la RD. Congo, Denise Nyakeru Tshisekedi, a honoré de sa présence les sages-femmes de la République, en s’associant à la célébration de la  journée leur dédiée avec les femmes des militaires, au Camp Tshatshi. C’était le Jeudi 9 mai 2019.  Après la marche de santé et les formations de mise à niveau des sages-femmes offertes par l’UNFPA trois jours durant, était intervenue l’activité de l’offre de services de planification familiale, en compagnie des femmes résidant dans ce camp.

Denise Nyakeru a fortement martelé sur le fait que la sage-femme est un personnel qualifié qui accompagne la femme pendant la grossesse jusqu’à l’accouchement et que s’il est des gens louables à ce jour, la sage-femme occupe une place de choix. ‘’Il est donc de notre devoir de mettre fin aux mortalités infantiles lors des naissances, tout en luttant contre les violences faites à la femme car, cela tue la Nation. Il faut donc dénoncer car vous aurez la paix, les sages-femmes doivent faire ce métier avec amour‘’, avance-t-elle.

Avec l’appui technique et financier du Fonds des Nations unies pour la population (UNFPA) et d’autres partenaires, la Société Congolaise de la pratique Sage-femme (SCOSAF) a célébré la journée Internationale de la Sage-femme le 5 mai dernier dont la cérémonie officielle s’est déroulée hier, jeudi 9 mai, sous le thème : «Les Sages-femmes, défenseurs des droits de la Femme», à la tribune de Parade du Camp Colonel Tshatshi avec les femmes des militaires.

Cette solennité a connue la présence de la distinguée première Dame de la République, Denise Nyakeru Tshisekedi, Mme le Ministre du Genre, Enfant et famille, Chantal Safu, la Secrétaire Générale à l’Enseignement Supérieur et Universitaire, des ambassadeurs, partenaires, représentants des organisations et plusieurs invités de marque.

Implication

La Directrice Générale de la PNSR a loué l’implication de la première Dame dans les affaires qui concernent les femmes, lui sollicitant de ne jamais baisser les bras.

Le Président national de la SCOSAF, Ambroise Kabuya, quant à lui, a résumé succinctement toutes les activités organisées en marge de la célébration de la Journée Internationale Sage-femme, notamment le lancement, samedi 4 mai, par une marche de santé ; mais aussi des plaidoyers en faveur de la règlementation de la profession de Sage-femme, puis les ateliers de renforcement des capacités des enseignants de la filière sages-femmes durant trois jours organisés par l’UNFPA.

Par une saynète de la troupe SRMNEA, les sages-femmes ont dit NON aux violences faites à la femme et qu’il faut le dénoncer. La pratique sage-femme est une vocation à sauver la vie des autres, ont-elles affirmées. Le représentant de l’UNFPA, Dr. Sennen Hounton, a fait savoir dans son allocution, que le Fonds des Nations Unies pour la Population renouvelle sa solidarité à toutes ces femmes et tous ces hommes qui ont choisi le métier de sage-femme et a salué leur engagement non seulement à sauver des vies mais aussi, leur détermination comme défenseurs des droits de la femme.

Le métier par excellence

La ministre du Genre, Enfant et Famille a remercié la première Dame pour son parrainage ainsi que sa présence qui a prouvé son attachement à la situation actuelle de la femme. Elle a ensuite rendu hommage au Président de la République Démocratique du Congo, Félix Tshisekedi pour son soutien avant d’encenser le métier de la sage-femme qui donne la vie tout en rappelant que les mauvaises conditions dans les centres de santé et le mauvais personnel occasionnent la mortalité néo natale.

Les sages-femmes reconnaissent le fait que la grossesse et l’accouchement appartiennent à la femme, tout comme le droit de choisir le lieu d’accouchement qui lui convient ainsi que le personnel de santé qui l’accompagne. Cependant, elles méritent d’avoir un ordre et que le métier de la sage-femme soit reconnu comme profession.

La Pros.

Contactez-nous !

  • Editeur - Directeur Général :

    Marcel Ngoyi



  • Phone: +243818135157
  • Mobile: +243999915179
lgo-data-consult Site web réalisé par dataconsult-rdc.com