Pas un pas sans la prospérité.
Chaque jour, du lundi à samedi, reprise des publications quotidiennes

Audience chez Félix Tshisekedi sur le processus d’élection du Gouverneur du Sankuru : la Communauté Ankutshu-Anamongo s’insurge contre son exclusion !

Audience chez Félix Tshisekedi sur le processus d’élection du Gouverneur du Sankuru : la Communauté Ankutshu-Anamongo s’insurge contre son exclusion !

This post has already been read 158 times!

La Communauté du Sankuru dite « Ankutshu-Anamongo » apprécie l’audience accordée par le Chef de l’Etat à la Notabilité du Sankuru,  le  7 mai 2019 à la Cité de l’Union Africaine, mais s’insurge contre le comportement chauvin de certaines personnalités politiques du Sankuru qui ont écarté délibérément à cette rencontre,  les responsables attitrés de la Communauté des Ankutshu-Anamongo.

Le 7 mai 2019 à la Cité de l’Union Africaine, le Président de la République Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo a pris une bonne initiative de rencontrer les Députés provinciaux et autres notabilités du Sankuru au sujet de deux points d’achoppement tels que constatés dans le processus de l’élection du Gouverneur du Sankuru. Premièrement, il fallait apprécier le fondement de la déportation de la Cour d’Appel de Lusambo à Lodja, et deuxièmement,  de celui de l’Arrêt du Conseil d’Etat réhabilitant la candidature de Monsieur Mukumadi.

Contre toute attente, le Ministre ressortissant du Sankuru qui aurait été chargé d’élaborer la liste des participants a délibérément écarté les personnalités indépendantes qui animent la Communauté des Ankutshu-Anamongo. Une méprise intolérable qui a mis les ressortissants du Sankuru en émoi. Un comportement absurde d’autant plus que son auteur était parmi les personnalités appréciées par la Communauté. Cet homme d’Etat à un moment donné sollicitait même d’être candidat Président au Comité Exécutif de la Communauté des Ankutshu-Anamongo. C’est dire qu’il aurait commis cet acte d’exclusion par mauvaise foi car elle connait bien la notoriété et la légitimité de cette Association mise en œuvre depuis 1960 au Congrès de Lodja sous l’initiative de Patrice Emery Lumumba, car tous les ressortissants du Sankuru où qu’ils soient s’identifient à cette Communauté qui les rassemble. La Communauté des Ankutshu-Anamongo dans ce processus d’élection du Gouverneur de Province a travaillé en silence en étroite collaboration avec la Présidence de la République pour éviter la déflagration en cas de candidature unique. Elle a contribué avec efficience dans le processus de prise de décision du premier report dans le souci de chercher la paix et l’équité. Comment peut-on alors l’exclure des échanges avec le Chef de l’Etat ?

Au regard de cette situation, le Bureau du Conseil National des Sages élargi aux Présidents des Mutualités de six territoires a siégé le mercredi 08 mai 2019 pour prendre position et condamner énergiquement le système d’exclusion, de division, instauré par certains politiciens du Sankuru à mal de positionnement depuis des décennies qui s’ingénient éperdument à étouffer les personnalités indépendantes qui rassemblent et apaisent les esprits. La Communauté des Ankutshu-Anamongo a salué positivement l’initiative du Président de la République et attire l’attention du Chef de l’Etat pour qu’il ne soit pas pris en otage de certains de ses collaborateurs immédiats qui cherchent comme à l’accoutumée de cacher leurs actes monstrueux qui mettent chaque fois en désarroi les braves populations congolaises. Le Président de la Communauté du Sankuru, le Professeur LohekeleKalonda André estime qu’il est normal et indispensable qu’il ait une étroite collaboration verticale entre le Chef de l’Etat et les hommes d’Etat qui animent les différents pouvoirs d’Etat dans notre pays tout comme il est nécessaire qu’un dialogue permanent s’établisse entre le Chef de l’Etat et la classe politique dans sa diversité. Toutefois, il martèle également la nécessité absolue de l’établissement d’un cordon ombilical entre l’Autorité suprême du pays et les différentes Communautés de base de toutes nos Provinces. Des contacts consultatifs permanents avec les Communautés de base permettront au Chef de l’Etat d’avoir un autre son de cloche par rapport à la marche de la Nation, garantissant ainsi la transparence et l’écoute des populations congolaises tout en évitant que les Hommes d’Etat et les politiciens ne deviennent des autocrates dans leurs coins. Les populations du Sankuru ne veulent plus être l’otage d’un groupe des personnalités politiques car elles sont sujets de l’histoire et ne veulent plus être traitées comme objet de l’histoire. Le Sankuru est donc notre Maison commune et personne ne peut empêcher quiconque à participer à son édification.A l’heure actuelle, tous les pays qui marchent vers le progrès associent la démocratie représentative à la démocratie participative. Les Députés et les Sénateurs sont des élus du peuple et ne peuvent pas s’ériger en maitres du peuple tenant à l’écart avec dédain les animateurs de la société civile.

Voici en intégralité le Message de la Communauté du Sankuru transmis au Chef de l’Etat et signé par les membres du Bureau du Conseil National des Sages et les Présidents des Mutualités de six territoires constituant le Sankuru.

 

ASSOCIATION DES ANKUTSHU-ANAMONGO

« AAA »ASBL

CONSEIL NATIONAL DES SAGES

 Le Sankuru au cœur de la République Démocratique du Congo

           Av. BOBOZO (Route des Poids lourds) N°40, Q SALONGO, Référence Pont Matete, C/LIMETE

  1. 92/4365 ; Min. Aff. Soc. N° AFF. SOC.CAB.MIN/0110/2005

Tél. : (+243) 999904285 ; (+243)813389965/e-mail : conseildessagesaaa@gmail.com

 

 

A Son Excellence Monsieur le Président de la République, Chef de l’EtatKinshasa, le 08/05/2019

(Avec l’expression de nos hommages les plus déférents)

PALAIS DE LA NATION/ KINSHASA-GOMBE

 

Excellence Monsieur le Président de la République,

Concerne : Nécessité de consultation régulière de la Communauté de base des Ankutshu-Anamongo pour la bonne marche de la Province du Sankuru

 

La Communauté du Sankuru salue l’attention particulière de votre Excellence pour ramener la concorde et la légalité dans la Province du Sankuru à travers plusieurs initiatives déjà prises. L’audience accordée le 07 mai 2019 aux Députés Provinciaux et Notabilités de la Province présentement à Kinshasa en est la dernière illustration et une preuve de votre haut sens de responsabilité. Nous vous en sommes reconnaissants.

Toutefois, nous nous permettons d’attirer l’attention de votre bienveillante Autorité sur la nécessité d’impliquer chaque fois que nécessaire et à titre consultatif notre Communauté des Ankutshu-Anamongo comme force sociale à la base dont les avis et les actions vous seront extrêmement utiles pour la cohésion sociale et la bonne marche de notre Province.

Depuis des décennies, les forces politiques centrifuges s’ingénient à étouffer non seulement les aspirations légitimes des populations du Sankuru, mais aussi les animateurs principaux de notre Communauté aux fins d’exploiter outrageusement les populations dans un environnement pollué par l’impunité, le clientélisme, l’exclusion, l’autocratie et la corruption. C’est donc cet odieux système rétrograde qu’il faut à tout prix éradiquer pour donner une chance égale à tous les congolais de cette Province. Pour illustrer notre propos, le Président National de notre Communauté de base n’a même pas été informé, ni convié pour participer à l’audience que votre Haute Autorité a accordé ce 07 mai 2019 aux représentants du Sankuru. Certains politiciens de la Province excellent dans la politique d’exclusion parce qu’ils ont une conscience chargée et ont horreur des personnalités indépendantes qui rassemblent.

Notre Communauté des Ankusthu-Anamongo mise en place en 1960 à l’initiative du Héros National Patrice Emery LUMUMBA est bien structurée et ses structures sont animées par des personnalités élues, représentatives de tous les territoires. Elle ne souffre  d’aucune contestation à l’intérieur et à l’extérieur du pays. Ainsi, personne ne peut douter de sa légitimité ; il n’y a que les politiciens à la conscience chargée qui s’ingénient à fouir la vérité en face.

Veuillez agréer, Excellence Monsieur le Président de la République, l’expression de notre très haute considération.

POUR LE BUREAU DU CONSEIL NATIONAL DES SAGES

  1. Le Président National : Prof. LOHEKELE KALONDA André, Tel. : 0999904285-0813389965 (Katako-Kombe)
  2. Le Vice-président : ADIMA JEAN ADELAR (Lodja)
  3. Le Secrétaire Général : LONGOMBA CHRISPIN (Kole)
  4. Le Secrétaire Général Adjoint : LOKALAKALA (Lusambo)
  5. Le Trésorier : KASONGO RENE (Lubefu)
  6. Relations publiques : BENANA AKANGAKOY (Lomela)

POUR LE COLLEGE DES MUTUALITES DE TERRITOIRES

  1. Katako-Kombe : Président MARCUS YONGO
  2. Kole : Président LULUNGI
  3. Lodja : Présidente Emilienne AKONGA
  4. Lomela : Président YAMBAYAMBA Norbert
  5. Lubefu : Président ONYA JEAN
  6. Lusambu : Président SHANGO LEONARD

 

Kinshasa : légère hausse des prix

L’inflation hebdomadaire du 4 au 11 mai 2019 est de 0,078% au niveau national et 0,073% à Kinshasa. Cette légère hausse des prix est causée par :

  • des céréales
  • des légumes
  • des services de restauration
  • des Matériel de téléphonie et de télécopie.

En cumul, l’inflation a atteint 1,509% au niveau national et 1,565% à Kinshasa

L’inflation annualisée se situe à 4,185% au niveau national et 4,341% à Kinshasa.

En glissement annuel, l’inflation est de 4,289% au niveau national et 3,790% à Kinshasa.

Source : INS

Contactez-nous !

  • Editeur - Directeur Général :

    Marcel Ngoyi



  • Phone: +243818135157
  • Mobile: +243999915179
lgo-data-consult Site web réalisé par dataconsult-rdc.com