Pas un pas sans la prospérité.
Chaque jour, du lundi à samedi, reprise des publications quotidiennes

[Realpolitik, jeu démocratique] Me Luc Fikiri : « Fayulu doit cautionner sa défaite et privilégier la paix »

[Realpolitik, jeu démocratique] Me Luc Fikiri : « Fayulu doit cautionner sa défaite et privilégier la paix »

This post has already been read 358 times!

Me Luc Fikiri Murefu, cadre de la société civile, après avoir constaté une certaine obstination dans le Chef de Martin Fayulu qui tient, opiniâtrement, dans sa lutte pro-vérité des urnes, en dénonçant un quelconque hold-up électoral qui aurait été orchestré par l’ancien Président de la République, Joseph Kabila, et le nouveau, Félix Tshisekedi. Déjà, ce candidat malheureux à la présidentielle de 2018 vient de commencer la deuxième phase de sa tournée de contestation, via Kisangani. Au-delà de cette démarche, cet activiste pro-démocratie sous-tend que ce leader de Lamuka doit maintenant accepter démocratiquement sa défaite. Luc Fikiri l’a dit le weekend dernier depuis les Etats-Unis.

Dans sa déclaration dressée via les réseaux sociaux, cet avocat évoluant au pays de Trump regrette le fait que les acteurs politiques congolais n’arrivent point à comprendre le sens même de la démocratie et ce, surtout qu’ils la circonscrivent simplement comme une question liée à l’organisation des élections ou encore de l’alternance. A l’en croire, le concept de la démocratie s’étend au patriotisme, c’est-à-dire, cet amour à pouvoir se sacrifier en faveur de sa patrie. « Au Congo, nous avons un grand problème avec la démocratie. Les acteurs politiques n’ont pas vraiment compris ce qu’est la démocratie. La plupart pense que c’est simplement le fait d’aller aux élections. Mais, la démocratie, c’est aussi cette particularité de privilégier les intérêts du peuple, épargner le pays d’un bain de sang», a dit  Luc Fikiri Murefu. Dans ce sens, il estime que Martjin Fayulu, leader de Lamuka et candidat malheureux au scrutin du 30 décembre 2018, a assez contesté la victoire de Félix Tshisekedi au pouvoir. Trois mois après, celui que ses affidés appellent affectueusement le Prince Fikiri sous-tend que ce dernier se doit d’accepter sportivement sa défaite, quand bien même qu’il puisse être le véritable vainqueur de ladite présidentielle. « Ceux qui parlent de la démocratie ne sont pas en réalité des démocrates, car dire que je suis démocrate, c’est savoir accepter la défaite. Martin Fayulu doit cautionner sa défaite et privilégier la paix dans le pays », a-t-il signalé. Soulignant que les dés ont été jetés depuis la confirmation de Tshisekedi par la Cour Constitutionnelle, ce cadre de la société civile invite clairement Fayulu Madidi et tous ceux qui le soutiennent à éviter la démarche de soulèvement qui porte les germes de l’embrasement même du pays. Il conseille le président du parti Ecidé à suivre les attitudes des acteurs politiques américains dont Hillary Clinton qui, même si plusieurs sources confirmaient sa victoire, a démocratiquement acquiescé l’élection de Donald Trump.

Corneille Lubaki