Pas un pas sans la prospérité.
Chaque jour, du lundi à samedi, reprise des publications quotidiennes

Recueil de poèmes de Christian Ebongo : «Mes émanations» portées sur les fonts baptismaux

Recueil de poèmes de Christian Ebongo : «Mes émanations» portées sur les fonts baptismaux

This post has already been read 257 times!

«Mes émanations», tel est l’intitulé du recueil de poèmes de l’auteur Christian Ebongo, qui vient d’être porté sur les fonts baptismaux, en marge d’une journée littéraire qui s’est déroulée samedi 11 mai dernier, à la bibliothèque de la délégation Wallonie Bruxelles. Ce beau cadre avait, effectivement, servi de cadre pour le vernissage dudit livre. A en croire l’écrivain Christian Gombo, faisant la recension du livre, a-t-il laissé entendre que ledit recueil « Mes émanations », n’est rien d’autre qu’un ouvrage écrit dans un style simple, compréhensif, accessible à tous les amoureux de l’écriture et de la lecture. Il convient de noter que ce chef d’œuvre littéraire a été baptisé par Madame Missy Bangala, l’initiatrice du café littéraire de Missy.

Ce recueil de poèmes de l’écrivain Christian Ebongo aborde des sujets d’amour, d’amitié,  de la mort, du patriotisme, de l’entrepreneuriat et Cie. Il a 58 pages constituées de 30 poèmes. Il motive et encourage les jeunes à avoir l’esprit d’innovation et de création. Ces derniers ne doivent pas vouloir devenir des simples employés mais plutôt des employeurs. En gros, ce livre est le résultat du vécu de l’auteur, d’autant plus qu’après avoir terminé ses études en droit économique, il a passé beaucoup de temps au chômage. Il avait tellement souffert qu’après cela, il s’était rendu compte qu’il avait un don, celui de l’écriture. C’est pourquoi, en 2013, il avait alors commencé sa carrière d’écrivain.

L’auteur, faisant confiance à sa plume, a parlé longuement de deux hautes personnalités qui ont marqué l’histoire de la RDC de leur manière. Ces deux personnages sont liées par un destin commun, une passion qui les ont animées durant leur séjour sur cette terre des hommes, en l’occurrence Rossy Mukendi Tshimanga et Feu frère Alain Moloto. « Ce fut un choc pour moi. Ta disparition m’a laissé dans l’émoi. Désormais, chaque 2 mai, on pensera à toi », peut-on lire dans “Merci papa Alain”, un des poèmes du recueil en hommage à l’auteur-compositeur du Groupe GAEL (Adorons l’Eternel).

Dans  « in mémoriam Champion Rossy », l’auteur se souvient du combat de Rossy Tshimanga, un combat qui demeure historique pour le pays, puisque le combattant de la liberté en a payé du prix de sa vie. «Le peuple gagne toujours» a tellement marqué l’esprit de l’auteur. C’est pourquoi, il a bien voulu immortaliser ce grand héros. “De ton vivant je ne t’avais pas connu. Pour un Congo nouveau, tu as reçu des coups. Ton combat ira jusqu’au bout”, précise l’auteur.

D’emblée, il convient de noter que la modération a été faite par Richard Ali, Directeur de la bibliothèque Wallonie Bruxelles. Au final, c’est Missy Bangala, l’initiatrice du Café littéraire de Missy, qui a baptisé ce recueil de poème.

Germaine Mugoli