Pas un pas sans la prospérité.
Chaque jour, du lundi à samedi, reprise des publications quotidiennes

Violences sexuelles : Dieudonné Hamuli lance l’opération ‘’Basadi VIII’’

Violences sexuelles : Dieudonné Hamuli  lance l’opération ‘’Basadi VIII’’

This post has already been read 77 times!

Le commissaire général de la Police Nationale Congolaise (PNC), Dieudonné Hamuli, vient de lancer à Kinshasa, l’opération ‘’Basadi VIII’’ dans neuf provinces de la RD. Congo. Cette opération consiste à cibler et à appréhender toutes ces personnes qui se livrent aux violences sexuelles faites aux femmes et aux jeunes filles. Selon le Commissaire général de la Police, cette activité se fera pendant trois jours  pour dénoncer les auteurs des violences sexuelles. « Pendant trois jours, nous allons nous engager à appréhender toutes ces personnes qui se livrent aux violences faites aux femmes et aux enfants, et tout de suite les déferrer au parquet, pour qu’elles aillent répondre de leurs actes criminels», a-t-il expliqué.

A l’en croire, dans une déclaration rendu public, au Nord-Kivu, ‘’Sauti ya Mama Mukongomani’’ (SMM), avait dénoncé plus de 200 cas de viol commis par des groupes armés et des civils. Dans cette déclaration, selon le Général Hamuli, Nelly Mbungumbungu, le point focal en RD. Congo, avait annoncé une action de plaidoyer qui a débuté le 6 mai, les faits se sont déroulés pendant le premier trimestre 2019 dans les territoires de Masisi Nord notamment, à Kitshanga et Pinga.  Madame Mbungumbungu du point focal ‘’Sauti ya Mama Mukongomani’’, n’a pas tardé de raconter les raisons qui la poussent à mener cette action à Kinshasa. «Je suis venue à Kinshasa pour la préparation d’une action de plaidoyer que nous comptons  tenir à la fin du mois. Nous allons également parler de la déclaration du 29 avril dans cette activité. Nous essayons de frapper à toutes les portes pour obtenir des rendez-vous», a-t-elle expliqué. Pour rappel, cette plateforme ‘’Sauti ya Mama Mukongomani’’ avait envoyé son rapport trimestriel et des alertes au Commissariat général de la Police Congolaise, dénonçant ainsi les cas des viols que les femmes subissent au quotidien depuis le début du mois de janvier.

Cependant, la première alerte était lancée à la fin du mois de mars 2019. Il sied signaler que Sauti ya Mama Mukongomani invite le commissariat général de la Police Congolaise et le gouvernement à ouvrir des enquêtes contre les auteurs et assurer la sécurité des femmes et des jeunes filles et les personnes civiles pendant les opérations de traque des groupes armés afin d’accompagner les victimes survivants des violences sexuelles à reprendre leur vie normale. Par ailleurs, cette plateforme encourage les femmes à dénoncer tout cas ou toute tentative de viol dans leurs milieux respectifs.

Christian Okende

Contactez-nous !

  • Editeur - Directeur Général :

    Marcel Ngoyi



  • Phone: +243818135157
  • Mobile: +243999915179
lgo-data-consult Site web réalisé par dataconsult-rdc.com