Pas un pas sans la prospérité.
Chaque jour, du lundi à samedi, reprise des publications quotidiennes

Loin des conflits politiciens : Me Luc Fikiri appelle les acteurs politiques à l’unité pour éradiquer Ebola

Loin des conflits politiciens : Me Luc Fikiri appelle les acteurs politiques à l’unité pour éradiquer Ebola

This post has already been read 716 times!

Préoccupé par la menace récurrente de la fièvre hémorragique à virus Ebola dans le pays, Me Luc Fikiri Murefu a haussé le ton cette semaine dans le sens de conscientiser tout le monde, spécialement les congolaises et congolais, concernant cette épidémie qui a déjà touché plus de 1600 personnes et a dépassé le seuil de 1000 décès. Ce cadre de la société civile appelle à une mobilisation massive et une unité des acteurs politiques, au-delà des conflits et divergences politiciens, en vue de mettre fin à cette pandémie.

Avocat évoluant aux Etats-Unis d’Amérique, Luc Fikiri regrette principalement que l’épidémie d’Ebola ne fasse pas vraiment écho sur le plan international alors qu’elle a été confirmée en RD. Congo notamment, à Beni, Butembo et une partie de la province de l’Ituri, depuis le 1er août 2018. Pourtant, argumente-t-il, le même virus, lorsqu’il a été signalé au Libéria ou encore en Sierra-Leone, a tiré l’attention de plusieurs organisations internationales, à l’instar de l’Organisation mondiale de la Santé (OMS), qui ont eu à mobiliser rapidement des ressources pour la riposte. «Je déplore vraiment les contours de la situation Ebola en RDC. Les autorités ne semblent vraiment pas s’y intéresser, les médias n’en parlent pas assez, la communauté internationale non plus, alors que l’on compte déjà environs 1600 cas et plus de 1000 morts», a-t-il signifié. Il estime dans cette optique que le seul facteur pouvant concourir vraisemblablement à la fin de cette maladie contagieuse serait une mobilisation tous azimuts, non seulement des étrangers mais principalement des congolais.  «Chez nous, il n’y a pas cette mobilisation. La Preuve est qu’il n’y a même pas d’affiches de sensibilisation sur Ebola. D’ailleurs, d’après les statistiques, plus de 30% de congolais en  provinces considèrent Ebola comme une sorte de machination du Gouvernement … On doit conscientiser tout le monde sur Ebola car, ceux qui meurent tous les jours sont nos proches», a déclaré celui que ses affidés appellent ‘’le Prince’’. Aussi, Fikiri Murefu conseille les leaders politiques, qu’ils soient du FCC, CACH ou Lamuka, à pouvoir enterrer la hache de guerre, en faveur de l’unité, si tout un chacun tient véritablement à l’éradication de cette fièvre mortelle. En gros, cet avocat invite Martin Fayulu, candidat malheureux à la présidentielle de 2018, de mener aussi une lutte contre Ebola, qui est, selon lui, un combat pour l’intérêt commun et ce, dans la même ligne droite qu’il va, de part en part, pour sensibiliser au profit de la vérité des urnes. A l’en croire, le combat contre cette épidémie s’avère le seul qui peut, pour l’heure, concourir à une entente entre les deux pôles, à savoir FCC-CACH d’avec Lamuka, d’autant qu’ils n’arrivent pas à marcher dans la même vision, du point de vue politique. « Mon frère Martin Fayulu est en train de mobiliser sur la vérité des urnes, alors que Ebola tue beaucoup de gens. Il doit, en marge de son combat, mobiliser contre cette épidémie. Car, ce n’est pas le Président Félix Tshisekedi lui seul qui peut combattre Ebola. Mais tous les congolais, quels que soient leurs titres, doivent concourir à cette lutte », a-t-il lancé.

Corneille Lubaki