Pas un pas sans la prospérité.
Chaque jour, du lundi à samedi, reprise des publications quotidiennes

RDC : Noël Tshiani pour la suppression du Sénat

RDC : Noël Tshiani pour la suppression du Sénat

This post has already been read 767 times!

Le candidat malheureux à l’élection présidentielle du 30 décembre 2018, Noël Tshiani a échangé mardi 14 mai dernier, avec les étudiants de l’Université pédagogique nationale, UPN en sigle. Au terme de cette rencontre, il a présenté son plan Marshall pour la reconstruction et le développement de la République Démocratique du Congo. Dans son intervention, l’orateur du jour a mis un accent particulier sur la réforme du système des institutions, où il en appelle à la suppression du Sénat qui, à ses yeux, ne représente pas grand-chose. Il reste dubitatif, vis-à-vis des avantages que le pays accorde aux anciens Présidents de la République qui, de facto, après leur mandature, deviennent des sénateurs à vie.

Avant d’entrer dans le vif du sujet, Noël Tshiani s’est dit déçu de voir la RD. Congo faire partie des pays sous-développés alors que celle-ci possède des immenses ressources naturelles. En rapport avec le secteur éducatif, malgré les éminents professeurs que le pays possède, l’orateur a fait savoir qu’aucune Université congolaise ne figure parmi les 200 premières Universités africaines  selon le classement de l’année 2018.

Remèdes

Afin de remédier à tous ces problèmes, économique, éducatif, social et d’autres, Docteur Tshiani a, de ce fait, montré la voie à suivre à travers son plan Marshall, ayant en son sein, 15 programmes d’action pour booster la reconstruction et le développement du pays. Parmi ces points l’on peut retenir notamment le leadership, l’instauration d’un Etat de droit, la paix, la sécurité, la démocratie etc.

A propos de la suppression du Sénat, il a éclairé les lanternes des étudiants en ces termes : « Je pense que notre pays doit faire des réformes  institutionnelles importantes. Actuellement, plus de 100 jours de son investiture, le Chef de l’Etat, Félix Tshisekedi n’est pas en position de nommer un Premier ministre parce que nous sommes dans un Etat pourri. Nous sommes dans un système qui bloque toujours. Au Sénégal, le Président Macky Sall a  été investi le 2 avril 2019 et 4 jours plus tard, il a nommé un Premier ministre et formé un gouvernement», alarme-t-il.

Il sied de noter que les prochaines conférences de Noël Tshiani auront lieu à l’Ifasic le 23 et l’Unikin 29 du mois en cours.

Juvency Mayamba & Pierre Sonny

Contactez-nous !

  • Editeur - Directeur Général :

    Marcel Ngoyi



  • Phone: +243818135157
  • Mobile: +243999915179
lgo-data-consult Site web réalisé par dataconsult-rdc.com