Pas un pas sans la prospérité.
Chaque jour, du lundi à samedi, reprise des publications quotidiennes

RDC : après Moïse Katumbi, Jean-Pierre Bemba et Mbusa Nyamwisi en route pour Kinshasa !

RDC : après Moïse Katumbi, Jean-Pierre Bemba et Mbusa Nyamwisi en route pour Kinshasa !

This post has already been read 194 times!

Le richissime homme d’affaires congolais regagne, ce lundi 20 mai 2019, le sol congolais, via la ville de Lubumbashi. Deux ans d’exil ont suffi pour l’ancien gouverneur de l’Ex- Katanga, Moïse Katumbi Chapwe, afin de dire adieu, tel un apatride relaxé, aux pays des colons. Dans les milieux proches de son regroupement politique ‘’Ensemble pour le changement’’, l’on rassure à tout prendre que toutes les dispositions ont été bel et bien prises pour que l’ancien proche de Kabila qui, lors de la présidentielle de décembre 2018, a été recalé de la course, rentre au pays sans être inquiété. La secrétaire générale du MLC, Eve Bazaïba annonce, quant à elle, le retour de l’opposant Jean-Pierre Bemba Gombe d’ici début mai. Et dans la même optique, l’ancien Chef-rebelle du RCD, Mbusa Nyamwisi a promis, pour sa part, de revenir au pays avant le 30 juin prochain. Voici venue l’heure de tous les enjeux au pays de Lumumba. 

Relaxation obtenue

Cette fois-ci c’est la bonne. Moïse Katumbi Chapwe rentre au pays de ses ancêtres, ce lundi 20 mai 2019, le même jour que le Chef de la diplomatie française, Jean-Yves Le Dryan qui est signalé pour la relance de la coopération bilatérale franco-congolaise. Celui-ci, doit-on rafraichir la mémoire des uns et des autres, lors de la publication par la CENI des résultats afférents à l’élection présidentielle de décembre 2018, était le premier à rejeter en bloc le verdict de la Commission Electorale Nationale Indépendante. Vaut-il la peine de parler d’anguilles sous roche quant à l’arrivée de ces deux personnalités qui, peu avant la tenue de scrutins généralisés sur l’ensemble du territoire national en RD. Congo, étaient accusés de prêcher pour une même chapelle, à savoir la fin du régime Kabila? Loin s’en faut peut-être. Ce qui est vrai, ils seront au pays ce lundi.

Accueil chaleureux à Katumbi 

Si Jean-Yves Le Dryan descend à Kinshasa pour négocier les intérêts français en RD. Congo, il n’en est pas forcément le cas pour le Président du club sportif le ‘’Tout Puissant Mazembe’’, Moïse Katumbi Chapwe. Ce dernier revient, en tout état de cause, ratisser large pour l’élection présidentielle projetée pour l’an 2023. Plusieurs élus nationaux et provinciaux de la plateforme Ensemble pour le changement sont d’ores et déjà signalés à Lubumbashi où ils attendent leur leader, qui promet d’effectuer une randonnée à travers l’ensemble du territoire national, une fois au pays. L’actuel Coordonnateur de Lamuka, l’opposant Moïse Katumbi Chapwe se veut désormais très modéré vis-à-vis de Félix Tshisekedi qu’il appelle frère et ami. Va-t-il se rallier au régime en place, en désavouant le combat de ses colistiers qui continuent à réclamer la vérité des urnes ? Certainement qu’il pourrait ne pas répondre à cette question lors de son adresse aux Lushois, ce lundi 20 mai (encore faudra-il qu’il prenne soin de délier sa langue), pour le faire très prochainement. Dans sa dernière sortie médiatique, la semaine dernière, il précisait bel et bien qu’il revient au pays non pas pour régler des comptes à ceux qu’il peut appeler adversaires, mais dans le cadre de la réconciliation nationale.

Enjeux  en présence

Nombreux sont ceux qui soutiennent que la décrispation politique telle qu’évoquée autrefois au Centre interdiocésain de Kinshasa est désormais prise en compte, par le pouvoir exécutif congolais. L’heure est, pour ce faire, au choix entre le soutien aux actions du nouveau Chef de l’Etat et l’opposition. D’ailleurs, pour ceux qui se réclament de l’opposition radicale, voire républicaine, le poste du porte-parole de l’opposition demeure vacant. Qui de Katumbi, Fayulu, Bemba, Muzito et Cie, va-t-il se l’offrir ? Il est à noter, du moins, que tous les leaders de l’opposition congolaise qui étaient en exil sont en train de regagner le pays. Les deux qui séjournent encore au vieux continent, en l’occurrence Jean-Pierre Bemba et Mbusa Nyamwisi seraient respectivement en route vers Kinshasa ; le premier d’ici trois semaines, et le second, avant le 30 juin prochain. Au sein de plusieurs officines politiques, la problématique du leadership dans les chefs des sociétaires de la coalition Lamuka s’invite au débat. Comme pour dire qu’en dépit des langages apparemment distincts que parlent ces principaux leaders de l’actuelle opposition congolaise, il y a lieu de faire allusion au fait que leur regard commun du combat qu’ils mènent reste hypothétique. Qui vivra verra.

Jacques Kitengie

Contactez-nous !

  • Editeur - Directeur Général :

    Marcel Ngoyi



  • Phone: +243818135157
  • Mobile: +243999915179
lgo-data-consult Site web réalisé par dataconsult-rdc.com