Pas un pas sans la prospérité.
Chaque jour, du lundi à samedi, reprise des publications quotidiennes

Exposition architecturale à l’ISAU : les étudiants impressionnent le public

Exposition architecturale à l’ISAU : les étudiants impressionnent le public

This post has already been read 338 times!

Le Département de l’architecture de l’Institut Supérieur d’Architecture et d’Urbanisme, ISAU en sigle, a organisé une exposition des travaux réalisés par des étudiants de cette alma mater, dans le but de vulgariser et de promouvoir l’art. Cette activité architecturale qui a commencé depuis mercredi  22 mai, va se poursuivre jusqu’au 25 mai 2019, dans l’enceinte du campus situé à quelques encablures de la Gombe. Le thème de ces quatre journées de l’exposition architecturale est : « l’Archie, de la ligne à l’empreinte ». Cette thématique décrit le parcours de l’étudiant de préparatoire jusqu’à la fin du second cycle.

Dans cette lignée, plusieurs expositions architecturales notamment, les maquettes, croquis, dessins techniques, et Cie, ont été présentés. Beaucoup de visiteurs étaient venus de quatre coins de la ville de Kinshasa pour visualiser la maquette de la Cathédrale Notre Dame du Congo, le dessin technique d’une cabane faite en bois, le plan de station d’essence, etc. Selon la lecture qu’on pouvait lire sur l’exposition était la suivante : « l’architecte doit être un prophète… un prophète dans le vrai sens du terme. S’il n’est pas capable de voir au moins à dix ans dans le futur, ne l’appelez pas un architecte ».

A en croire certains étudiants, l’architecture réveille en l’homme des états d’âme… La tâche des architectes est de préciser ces états d’âme. Comme pour dire que l’architecture est la réalisation réfléchie de l’espace pouvant fournir une architecture significative, il ne s’agit pas de faire une parodie de l’histoire, mais de l’organiser. Selon l’étudiant Jonathan Ngity de la deuxième année architecture, cette activité consiste à montrer les lignes tracées par les étudiants en préparatoire jusqu’à l’année terminale où ils vont laisser leurs empreintes indélébiles. «Quand on arrive ici à l’ISAU en préparatoire avant de nous apprendre l’architecture, on nous apprend à tracer des lignes, mais en arrivant à la dernière année, on devient architecte avec une certaine identité, on laisse les empreintes par rapport à notre parcours», a-t-il expliqué.

Il convient de noter que les étudiants de l’ISAU ont lancé un message fort à l’endroit des autorités de la ville de Kinshasa et compétentes, qu’il y a des architectes qui sont formés à l’Institut Supérieur d’Architecture et d’Urbanisme au lieu de compter aux expatriés dans certains projets.

Christian Okende

Contactez-nous !

  • Editeur - Directeur Général :

    Marcel Ngoyi



  • Phone: +243818135157
  • Mobile: +243999915179
lgo-data-consult Site web réalisé par dataconsult-rdc.com