Pas un pas sans la prospérité.
Chaque jour, du lundi à samedi, reprise des publications quotidiennes

La vie politique et l’éthique : Père Emmanuel Bueya invite les hommes à l’excellence

La vie politique et l’éthique : Père Emmanuel Bueya invite les hommes à l’excellence

This post has already been read 158 times!

La Dynamique des Politologues (Dypol) en collaboration avec le Centre d’Etudes Pour l’Action Sociale, CEPAS en sigle, organise un atelier des sciences politiques, du lundi 27 au mercredi 29 mai 2019, dans la salle Père Boka pour établir un constat objectif de la situation de la probité en RD. Congo notamment, associer et informer les citoyens sur les enjeux éthiques et contribuer à la moralisation de la vie publique. Cet atelier des trois jours a planché «la moralité et vie publique, l’impossible mariage ?». Plusieurs panélistes étaient invités pour y prendre part, en l’occurrence Père Emmanuel Bueya.

Le Père Bueya a entretenu l’assistance longuement sur la politique des idéalistes notamment, de la moralité et de l’éthique. Selon lui, l’homme politique qui dirige la cité devrait être l’épitomé de la vertu, l’incarnation de l’éthique. Il a tenu son discours dans un auditoire plein d’intellectuels dont les étudiants en sciences politiques de l’Université de Kinshasa, les membres de la société civile, le mouvement citoyen la Lucha ainsi que des journalistes. Il a démontre que la moralité du chef dépendra de la nature de la société dans laquelle l’on vit car, l’exemple vient d’en haut et le garant de la justice sociale ne devra pas être un mécréant.

A l’en croire, l’éthique du politique transparaît également dans l’enseignement social de l’Eglise où la pratique de la politique est perçue comme une forme plus longue de charité chrétienne. «On voudrait donc que celui qui désire être appelé honorable, excellence, chef… Soit ainsi un modèle pour entraîner par son exemple édifiant», a-t-il dit. En outre, il a laissé entendre que l’éthique est possible dans une politique bien menée par des citoyens qui incarnent des valeurs comme la justice, la paix, le bien commun etc. «Les hommes politiques doivent être doués d’une certaine intelligence, doués d’une certaine valeur d’éthique pour conduire le bon port des affaires de l’Etat, mais d’autre part la politique devient un conflit d’intérêt parce que les personnes sont subjectives et qui sont dans l’arène politique pour s’accaparer du pouvoir et l’exercer en fonction de leurs attentes ou leurs intérêts…A ce niveau, l’éthique devient pratiquement problématique, il faut un travail de négociation pour que les valeurs soient préservées, sans les valeurs dans une société, on sombre dans la dérive et on manque une vie paisible pour les citoyens», telle a été la teneur de son speech.

Il a invité la classe politique à observer l’éthique de la politique et, par ailleurs, à incarner des valeurs dans une bonne moralité.

Christian Okende

Contactez-nous !

  • Editeur - Directeur Général :

    Marcel Ngoyi



  • Phone: +243818135157
  • Mobile: +243999915179
lgo-data-consult Site web réalisé par dataconsult-rdc.com