Pas un pas sans la prospérité.
Chaque jour, du lundi à samedi, reprise des publications quotidiennes

Obsèques d’Etienne Tshisekedi : Mise en garde sévère de la police à l’endroit des ‘’inciviques’’

Obsèques d’Etienne Tshisekedi : Mise en garde sévère de la police à l’endroit des ‘’inciviques’’

This post has already been read 274 times!

Décidemment, tout le monde est au four et au moulin pour rendre des hommages dignes à celui que l’on considère comme le père de la démocratie congolaise. Oui, en vue de sécuriser les obsèques et honorer la mémoire d’Etienne Tshisekedi wa Mulumba, père biologique de l’actuel Chef de l’Etat, la police nationale congolaise, via un communiqué signé mardi 28 mai 2019, par Sylvano Kasongo, Commissaire divisionnaire adjoint et Commandant ville de Kinshasa, a mis en garde les ‘’inciviques’’ qui projettent de troubler l’ordre public”, à l’occasion des funérailles de cette icône nationale, qui vont se dérouler du 30 mai au 1er juin à Kinshasa.

Après avoir informé l’opinion nationale quant à ce, la police dit avoir pris toutes ‘’les dispositions nécessaires pour sécuriser avant, pendant et après toutes les activités dans le cadre des ces obsèques’’. « Nous avons des informations qu’il y a des inciviques qui ont l’intention de troubler l’ordre public en jetant des projectiles pour perturber les différentes étapes de ces obsèques. La police met donc en garde tout individu qui s’adonnerait à tout acte répréhensible par les lois du pays », dit la police dans son communiqué.

De ce fait, un dispositif sécuritaire important a été déjà  mis en place avec des éléments apparents et non apparents à travers toute la ville de Kinshasa pour mettre hors d’état de nuire tout fauteur des troubles, dans le respect strict de la loi. Dans cette même optique, le commissariat provincial de la police, a tenu à rassurer toute la population du bon déroulement de toutes les activités liées à ces obsèques.

Le corps d’Etienne Tshisekedi va arriver à Kinshasa le jeudi prochain. Le stade des Martyrs a été aménagé pour l’exposition de la dépouille de celui qu’on appelait le Sphinx de Limete et Opposant historique. Décédé le 1er  février 2017 à Bruxelles, en Belgique, de suite d’une embolie pulmonaire, sa dépouille mortelle n’a jamais été enterrée, ni rapatriée jusqu’aujourd’hui. Après 2 ans dans le funérarium poussière des étoiles, Etienne Tshisekedi sera inhumé ce samedi 1er juin 2019, dans une concession familiale de la N’sele.

MB