Pas un pas sans la prospérité.
Chaque jour, du lundi à samedi, reprise des publications quotidiennes

Abat les conflits au sein de l’Udps : après Fils Mukoko, les Forces du Progrès derrière le duo Kabund-Kabuya

Abat les conflits au sein de l’Udps : après Fils Mukoko, les Forces du Progrès derrière le duo Kabund-Kabuya

This post has already been read 250 times!

La hache de guerre est enfin enterrée au sein de l’Union pour Démocratie et le Progrès Social, après un long moment de discorde. Tenez ! Après le comeback de Fils Mukoko d’il y a quelques semaines, les militants de l’Udps membres de la Force du Progrès ont quant à eux mis de côté la bataille clandestine pour s’aligner derrière l’exécutif dirigé par Jean-Marc Kabund et Augustin Kabuya Tshilumba. « A partir de ce jour, nous mettons fin à notre clandestinité. Nous rentrons à la maison pour soutenir notre parti. Nous demandons pardon à Jean-Marc Kabund et à Augustin Kabuya, qu’ils nous pardonnent sincèrement. Comment peut-on continuer à contester nos autorités aussi longtemps que le Chef de l’Etat lui-même reconnait », a déclaré Takizala, le Président de la Force du Progrès de l’Udps. 

Il appert qu’après l’enterrement de leur guide, Feu Docteur Etienne Tshisekedi, les structures membres de l’Udps ont compris combien la réconciliation constitue un élément important dans la consolidation du leadership au sein du parti. Le retour at home des membres de la Force du Progrès intervient après celui de Fils Mukoko, alias ‘’gardien du temple’’. Lors de son retour, Mukoko avait réitéré le vœu de soutenir les actions du nouvel exécutif de l’Udps, chapeauté par Jean-Marc Kabund et Augustin Kabuya, respectivement Président intérimaire et Secrétaire Général du parti. C’est d’ailleurs cette ligne droite que plusieurs  combattants de l’Udps membres de la Force du Progrès, habillés en gilets jaunes, ont pris d’assaut le dimanche, la permanence du parti campé à la 11ème rue dans la commune de Limete à Kinshasa. Objectif ? A tout comprendre, ces membres de la FP sont venus non seulement s’excuser auprès de leurs leaders mais également  apporter une pierre à l’édifice. Déterminés à servir le parti en toute loyauté, ils ont tous juré main sur le cœur d’accompagner les actions de la hiérarchie de l’exécutif.

Pour rappel, c’est depuis quelques  temps que Fils Mukoko, ensemble avec la Force du Progrès avaient décidé de se désolidariser de la base de la 11ème. Estimant que Kabuya et Kabund n’étaient pas en pôle position pour diriger le parti, Mukoko et la FP avaient même pris  des distances strictes, tout en exigeant la mise en place d’un directoire devant être constitué de l’exécutif, du président de la Commission Electorale Permanente (CEP) et de la Convention Démocratique du parti, conformément à l’article 26 des statuts du parti.

Gaston Kisanga