Pas un pas sans la prospérité.
Chaque jour, du lundi à samedi, reprise des publications quotidiennes

Lamuka : vers la dislocation ?

Lamuka : vers la dislocation ?

This post has already been read 11257 times!

Moise  Katumbi est attendu à Kinshasa le 20 juin, alors que Bemba Gombo Jean-Pierre, lui, fera son retour fracassant le 23 juin prochain dans la capitale congolaise. Pendant ce temps, au Parlement, dûment à l’Assemblée nationale qui compte déjà son bureau définitif, résonne, d’ores et déjà, le tocsin de la fin de la session ordinaire, pour le 15 juin prochain. Et, l’opposition ne semble pas déterminée à discuter sur son porte-parole. En revanche, faut-il le dire, pour ce qui est de l’opposition dont la principale aile dure demeure, jusqu’ici, la coalition Lamuka, il semble que, dans un cas ou dans un autre, les visions ne sont plus les mêmes. La où Katumbi  avec sa caste des acteurs qui forment le regroupement ‘’Ensemble pour le Changement’’ auraient désormais tourné les regards vers une opposition républicaine dans la perspective de prochaines échéances électorales de 2023, Bemba s’active autrement. Lui et Martin Fayulu, le candidat malheureux se cramponnent sur la vérité des urnes, tout en fustigeant, en même temps, le deal entre Tshisekedi Tshilombo et Kabila Kabange ayant aujourd’hui donné naissance à la coalition gouvernementale FCC-CACH. A voir ces divergences de point de vue, d’aucuns entrevoient, loin d’être pessimistes, une dislocation rapide de cette plateforme née à Genève, en Suisse et restructurée à Waterloo, en Belgique. Est-ce cela qui arrivera un de ces quatre matins ? Interrogation en suspens. Toutefois, il appert que l’opinion nationale tout comme internationale pourrait dans quelques jours assister à un rapport de forces entre les leaders qui se réclament d’une même coalition, à savoir : Lamuka. Moïse Katumbi Chapwe qui lance son safari le 10 juin prochain à partir de Goma s’inscrit dans une démarche de réconciliation et Bemba va sûrement orienter ses interventions à travers un angle de revendication et d’appel à la démission de Félix Tshisekedi, conformément aux déclarations de Martin Fayulu. Celui-ci qui a eu à s’entretenir le même mardi 4 juin avec Fidèle Babala, secrétaire général adjoint de Lamuka, en vue de  préparer ce comeback du Chairman du MLC.  C’est donc des visions croisées qui placent Lamuka à la croisée des Chemins, entre son démantèlement et le raffermissement de son unité qui ne pourrait arriver qu’après de nouvelles discussions sérieuses sur la démarche à adopter. Surtout que Félix Tshisekedi, dont cette plateforme conteste la légitimité, a gagné du terrain et s’est confirmé comme le Président valable de la RD. Congo. Tout compte fait, il reste donc à observer les retombées de ces derniers embrouillaminis au sein de Lamuka. Wait and see !

Gaston Kisanga

Contactez-nous !

  • Editeur - Directeur Général :

    Marcel Ngoyi



  • Phone: +243818135157
  • Mobile: +243999915179
lgo-data-consult Site web réalisé par dataconsult-rdc.com