Pas un pas sans la prospérité.
Chaque jour, du lundi à samedi, reprise des publications quotidiennes

Carine Ilunga Mutatshi, Star du cinéma congolais et actrice politique

Carine Ilunga Mutatshi, Star du cinéma congolais et actrice politique

This post has already been read 357 times!

*«Maman Sociale», l’a ainsi surnommée sa base de Kinshasa, capitale de la RD Congo. Elle, c’est Carine Ilunga Mutatshi, une Etoile montante dans le septième art et une Socialiste de cœur dans la sphère politique congolaise. «L’élévation ne vient ni de l’Orient, ni de l’Occident. Mais, l’élévation vient de l’Eternel». Cette citation biblique constitue un leitmotiv pour la charmante Carine Ilunga, dans l’exercice de son métier de rêve, le cinéma, qui, depuis sa tendre enfance, l’a toujours passionnée. Issue d’une grande famille, cette digne fille congolaise a fait ses premiers pas comme comédienne au sein des institutions scolaires qu’elle a fréquentées, plus particulièrement, à l’école Bon Berger, dans la province du Haut-Katanga, pour laquelle la talentueuse Carine a gagné son tout premier Prix, lors d’un concours ayant tenu en haleine un grand public. En politique, cette actrice née a émergé au sein de l’Alliance des Progressistes pour le Congo (A.P.CO), plate-forme chère à Bruno Tshibala Nzenzhe, Chef du Gouvernement sortant, alias «Papa Social», dont elle salue l’action s’étalant sur deux années (2017-2019).

Encouragée par quelques proches, Carine Ilunga est allée perfectionner l’art du cinéma au pays de Léopold S. Senghor, la République du Sénégal. Histoire de fructifier un don naturel reçu de Dieu à qui elle a voué, d’ailleurs, sa vie.

A ce jour, cette digne fille de la République démocratique du Congo a joué, avec maestria, des rôles prépondérants dans des films, tels que «Les Amazones», «Rosie et Rosiane», «Au nom de l’Amour», «Moziki», «Champagne-Bar», etc. Carine excelle également, comme figure de proue, dans les spots publicitaires de certains produits locaux.

En véritable Femme Leader, la trentenaire Carine Ilunga s’active, nuit et jour, en vue d’atteindre le firmament. Autrement dit, le mythique Hollywood, «le Saint des Saints», au pays de l’oncle Sam où ont excellé et brillé bien des Super Stars du cinéma dont Sharon Stone, Angelina Jolie, Liz Taylor, OprahWinfrey et tant d’autres. L’illustre écrivain français Corneille n’avait-il pas prophétisé : «Aux âmes bien nées, la valeur n’attend point le nombre d’années ?»

Trajectoire d’une Etoile montante

Carine Ilunga Mutatshi est issue de l’union entre M. Roger Ilunga Mutatshi et Mme Léonie KabudjiKuminga. Cette belle créature a vu le jour un certain 6 juin 1984 dans la ville de Kolwezi. Avec faste, Carine et son grand-frère Joël (Dep), fraichement arrivé des USA, ont soufflé, simultanément, une bougie de plus, le jeudi 6 juin 2019, au mythique «Village Chez Ntemba» jusqu’aux petites heures de la matinée. Le père de Carine est un célèbre et richissime businessman congolais évoluant dans le Grand Katanga en RDC alors que sa mère vit, depuis quelques années, au Royaume de Belgique. Aux côtés de ses nombreux frères et sœurs dont Nini, Djodjo, Arlette, Bienvenu, Dep, Mamie, Joyce, Tina, Francis et autres, Carine a mené pratiquement une «vie de reine» dans sa grande famille qui tire ses origines de l’espace kasaïen. De bonnes affaires de papa Roger Ilunga ont fait sillonner ses enfants dans une bonne partie du territoire congolais, de Lubumbashi à Mbuji-Mayi en passant par Kolwezi, Kinshasa, Goma, etc.

Au plan scolaire, Carine Ilunga a fait ses premiers pas à l’école maternelle Ukweli à Kolwezi, dans l’actuelle province du Lualaba. Au rythme des déplacements familiaux, elle est passée par l’école Belge, Joyeux Liron, Complexe Scolaire Imani et Arc-en-ciel pour les études primaires. C’est à l’école Bon Berger qu’elle effectua ses études secondaires avant de  suivre une formation en Communication à l’Université de Lubumbashi. Puis, en Marketing à l’Institut Supérieur du Commerce (ISC) à Kinshasa la capitale.

Percée fulgurante dans le septième art

Le cinéma a toujours été une passion, un rêve d’enfant, pour Carine Ilunga Mutatshi. Ses formateurs à l’école avaient déjà décelé en elle, le talent et des aptitudes pour le septième art. Arrivée dans la capitale congolaise, cette jeune actrice a bénéficié du soutien et des encouragements des sieurs Elvis, John, du producteur Balufu, de son manager James, médecin Moka. Ce dernier a même exhorté l’actrice en herbe à se rendre au Sénégal en vue de découvrir d’autres réalités du monde cinématographique.

Encouragée par quelques proches, Carine Ilunga est allée perfectionner l’art du cinéma au pays de Léopold S. Senghor, la République du Sénégal. Histoire de fructifier un don naturel reçu de Dieu à qui elle a voué, d’ailleurs, sa vie.

Cette cinéaste a joué, avec maestria, des rôles prépondérants dans des films, tels que «Les Amazones» qui relate l’histoire de cinq femmes qui se révoltent à cause des déceptions suscitées par des hommes ;  et «Au nom de l’Amour». Carine Ilunga excelle également, comme figure de proue, dans les spots publicitaires de certains produits locaux. Pendant un temps, elle a aussi presté au sein du groupe CINARC du comédien Caleb Tukebana.

En véritable Femme Leader, la trentenaire Carine Ilunga s’active, nuit et jour, en vue d’atteindre le firmament. Autrement dit, le mythique Hollywood, «le Saint des Saints», au pays de l’oncle Sam où ont excellé et brillé bien des Super Stars du cinéma dont Sharon Stone, Angelina Jolie, Liz Taylor, OprahWinfrey et tant d’autres. L’illustre écrivain français Corneille n’avait-il pas prophétisé : «Aux âmes bien nées, la valeur n’attend point le nombre d’années ?»

Aujourd’hui, la comédienne Carine Ilunga est au cœur de plusieurs projets de films, notamment : «Moziki» mettant en vedette une grande dame qui va booster l’ascension politique de son mari qui, par la suite, manifestera de l’ingratitude à l’égard de celle qui l’a «façonné» et va la décevoir en tombant amoureux de sa belle-sœur ; «Wali» dans lequel Carine Ilunga s’est vue confier le rôle de musicienne ; «Champagne-Bar» dont voici le scénario : après une vie de débauche, notre actrice préférée va finalement trouver l’élu de son cœur avec qui ils vont convoler en justes noces. Peu de temps après leur mariage, l’homme de sa vie sera assassiné. Ce qui incitera la veuve à ouvrir un bar où elle va attirer les ennemis de son défunt mari afin de se venger… Certaines de ces magnifiques œuvres seront diffusées sur TV5 Monde, Antenne A, etc. Femme puissante en devenir, Carine Ilunga a toujours rêvé grand. Rêve devenu réalité !

Quant à l’avenir du cinéma congolais, Carine Ilunga est convaincue de ne pas «mourir pauvre» même si l’Etat congolais ne vient quasiment pas en aide aux artistes. Elle a plusieurs contacts extérieurs qui promettent des lendemains meilleurs. Aujourd’hui, à titre exemplatif, Nollywood est devenu la vitrine du Nigéria parce que les acteurs de ce grand pays africain sont subventionnés par leur Etat. C’est donc grâce au cinéma que le Nigéria est, à ce jour, bien connu à travers le monde. Il en est de même de Bollywood en Inde. Pourquoi la RD Congo ne suivrait-elle pas de tels exemples en créant Collywood, par exemple ?

Le cinéma, un canal pour se prostituer ?

«Moi, personnellement, en tant qu’actrice, je ne me vois pas rester célibataire. J’adhère à un esprit de mariage. Mais faudrait-il aussi que je tombe sur un homme galant et romantique qui va me soutenir dans mon métier, qui va comprendre qu’il sera là plus pour me tenir un bras fort derrière et me soutenir, qui ne va pas me considérer comme une prostituée qui cherche à voir de gauche à droite, qui va me respecter, et qui va comprendre que c’est un travail que je suis en train de faire et que j’aurai besoin de ce prince charmant, surtout, pour réussir dans l’exercice de mon métier. Parce que c’est lui [l’homme de ma vie] que je dois aimer de tout mon cœur. » C’est en ces termes clairs que Carine Ilunga Mutatshi a exprimé le fond de sa pensée concernant la conciliation entre la vie de couple et le cinéma.

La jeune cinéaste a, néanmoins, déploré le fait que, particulièrement en RDC, certaines filles ou femmes ont choisi de se lancer dans le monde du cinéma pour séduire et attirer des hommes. Par ailleurs, elle a salué et souhaité tout le bonheur au Prince Harry et à l’actrice américaine, MeghanMarkle, qui se sont unis par le lien de mariage au Château de Windsor au Royaume-Uni, un certain 19 mai 2018. Carine considère que ce couple princier qui vient d’avoir un bébé, a de l’avenir car l’amour est capable de faire des grandes choses.

Sur la scène politique

Comme candidate Députée nationale du District de la Funa, Carine Ilunga, alias «Maman Sociale», a, sous la bannière de l’A.P.CO, réalisé une belle campagne électorale vers la fin de l’année 2018. Son mentor en politique, n’est autre que le «vieux routier» Roger Lumbala, Président du parti RCDN, figure de proue de la classe politique congolaise. Avec son staff, Carine Ilunga avait, au cours de cette période, fait plusieurs dons en nature et en espèces à sa base éparpillée dans les communes de Ngiri-Ngiri, Selembao, Bandalungwa, Bumbu, Makala, Kalamu et Kasa-Vubu.

Enfin, cette jeune cinéaste projette d’incarner, un jour, le rôle de l’ex-Première Dame de la RDC, Marie-Olive Lembe Kabila, Femme modèle de grand cœur, dans un magnifique long métrage qui restera gravé dans les annales du cinéma congolais. Carine Ilunga Mutatshi envisage de créer des ONGs afin de venir en aide aux orphelins, aux vieillards, aux pauvres, faciliter l’accès aux soins de santé, porter assistance aux hôpitaux, aux églises…

Bon vent à cette nouvelle Star !

James Mpunga Yende