Pas un pas sans la prospérité.
Chaque jour, du lundi à samedi, reprise des publications quotidiennes

Devant les étudiants, Martin Fayulu planche sur les causes et effets de la crise de légitimité en RDC

Devant les étudiants, Martin Fayulu planche sur les causes et effets de la crise de légitimité en RDC

This post has already been read 321 times!

Martin Fayulu Madidi, candidat Malheureux à l’élection présidentielle du 30 décembre 2018, a tenu une conférence-débat à l’attention des étudiants des différentes universités de la ville-province de Kinshasa ainsi que la presse le vendredi 6 juin 2019, au collège Boboto. Il était accompagné de certains membres de la plateforme Lamuka notamment, Adolphe Muzito et Eve Bazaiba. «Crise de légitimité en République démocratique du Congo, causes et effets» était le thème de cette conférence.

Le 30 décembre 2018, la République Démocratique du Congo a connu, pour la troisième fois consécutive, une élection démocratique et Félix Tshisekedi en est sorti vainqueur avec plus de 7 millions de voix, suivi de Martin Fayulu avec plus de 6 millions de voix.  Des résultats acceptés avec beaucoup de contradictions pour certaines personnes. Pour la CENCO, la coalition Lamuka et plusieurs Etats africains ainsi que des  occidentaux, les résultats de la CENI ne correspondaient pas à la vérité des urnes.

Devant les étudiants, Martin Fayulu a rappelé que la crise de légitimité en RDC a commencé il y a longtemps, et il y a une panoplie d’effets. ‘’Nous avons 3 formes de légitimité : traditionnelle, institutionnelle et charismatique. Parlant de notre pays, nous sommes dans la crise de légitimité institutionnelle. Dans la mesure où celui qui prétend être le nouveau Président de la République, Félix Tshilombo, n’a pas été élu lors de la dernière élection‘’, argumente-t-il. Démocratiquement, ‘’il est là puisque son Maître Kabila l’a voulu. La crise de légitimité dans notre pays n’a pas commencé aujourd’hui, mais depuis longtemps ; cette crise a commencé depuis 1960. Et depuis, nous ne faisons que subir la dictature instaurée par Joseph Désiré Mobutu et actuellement, Joseph Kabila. Tous deux ont pris le pays en otage, en voulant exercer le pouvoir par force‘’, a déclaré Martin Fayulu face aux étudiants.

Dans la même logique, le candidat malheureux s’est attelé également sur les causes et effets de la crise de la légitimité au sein d’une nation. ‘’Je vous dis chers étudiants, la crise de légitimité a beaucoup de causes dans un pays, entre autres, le non-respect de la volonté du peuple congolais, le mépris de l’intérêt général au profit de l’intérêt privé. Les institutions du pays sont au service des individus, les interférences étrangères dans toutes les élections de la République Démocratique du Congo. Et, la crise de la  légitimité a comme effets : le pillage des ressources financières du pays, la non-redevabilité de gouverner à la population, le conflit entre la recherche de la reconnaissance étrangère, l’oppression politique, méfiance vis-à-vis de l’Etat, incapable de remplir ce pouvoir régalien ; méfiance des investisseurs‘’, a-t-il ajouté.

Pour rappel, il faut savoir que cette rencontre s’inscrit dans la droite ligne de la tournée que Fayulu Martin a entamée depuis peu, dans les universités et autres institutions à travers le monde. Notamment, en France, aux Etats-Unis…

Et, s’agissant de la RD. Congo, cette rencontre a déjà eu lieu à  Kisangani et, présentement à Kinshasa. Dans les jours qui viennent, il pense faire la ronde de toutes les provinces pour apporter le même message aux autres étudiants. Question de se préparer pour les actions de terrain car, dit-on, la jeunesse est l’avenir de demain. Et cette  jeunesse doit être consciente.

Théophile Mangunzi

Contactez-nous !

  • Editeur - Directeur Général :

    Marcel Ngoyi



  • Phone: +243818135157
  • Mobile: +243999915179
lgo-data-consult Site web réalisé par dataconsult-rdc.com