Pas un pas sans la prospérité.
Chaque jour, du lundi à samedi, reprise des publications quotidiennes

Bras de fer entre le comité de gestion de la CVM et son banc syndical : Le tandem Atou Matubuana – Justin Luemba promet de s’y investir !

Bras de fer entre le comité de gestion de la CVM et son banc syndical : Le tandem Atou Matubuana – Justin Luemba promet de s’y investir !

This post has already been read 155 times!

*Un climat malsain est observé ces derniers jours à la Congolaise des voies maritimes (CVM). Cela fait suite aux difficultés d’ordre socioéconomiques auxquelles l’entreprise reste confrontée. Lesquelles difficultés ont engendré l’impaiement de plusieurs mois de salaires du personnel (20 mois d’arriérés à ce jour). Il y a également des problèmes liés à la logistique notamment les matériels de dragage.

Ayant été mis au parfum de la situation, le gouverneur Atou Matubuana a réuni autour d’une table, le jeudi 06 juin dernier, les deux parties en conflit à savoir, le comité de gestion conduit par madame Tusse (Directrice générale) ainsi que la délégation de l’intersyndicale, dans l’optique d’apaiser la tension existante en trouvant un terrain d’entente, le temps qu’une solution palliative soit trouvée.

Outre cette tripartite, le vice-gouverneur Justin LuembaMaoso a échangé vendredi 07 juin 2019, exclusivement au nom de l’exécutif provincial, avec la délégation de l’intersyndicale conduite par monsieur Léon Muanda Nsumbu (président national). Il était question de solliciter l’accompagnement du gouvernement provincial dans leurs démarches consistant à améliorer les conditions de travail et socioéconomiques des agents y œuvrant.

Toutefois, l’autorité provinciale a promis son implication. Il y a lieu de signaler que c’est depuis plus de 40 ans que la CVM éprouve des sérieuses difficultés pour le dragage du lit du Fleuve Congo, principalement du bief maritime. Conséquences : Les navires à gros tonnage conçoivent d’énormes difficultés pour accéder aux eaux du Fleuve Congo. Ils optent ainsi pour le port de Pointe-Noire en République du Congo.

Le manque criant des recettes appropriées pour faire face aux besoins socioéconomiques de l’entreprise a été évoqué. Tout porte à croire que le gouvernement de la République a tout intérêt de s’y pencher afin que des solutions idoines soient définitivement trouvées dans un bref délai. Ceci vaut de la viabilité de cette entreprise mais aussi de l’intérêt de toute la République qui a énormément besoin des moyens financiers pour son redécollage.

P.B

Contactez-nous !

  • Editeur - Directeur Général :

    Marcel Ngoyi



  • Phone: +243818135157
  • Mobile: +243999915179
lgo-data-consult Site web réalisé par dataconsult-rdc.com