Pas un pas sans la prospérité.
Chaque jour, du lundi à samedi, reprise des publications quotidiennes

DIDIER BUDIMBU : « le Député qui a traité le Chef de l’Etat d’inconscient doit présenter ses excuses au peuple »

DIDIER BUDIMBU : « le Député qui a traité le Chef de l’Etat d’inconscient doit présenter ses excuses au peuple »

This post has already been read 491 times!

Me Didier BUDIMBU, Président de l’Asbl ‘‘Dynamique FATSHI’’, a manifesté son indignation contre le comportement du député national Charles Nawej du FCC, qui  a pris l’audace de manquer du respect au Président République, après la publication des Ordonnances portant nomination de mandataires à la SNCC et à la GECAMINE. Homme politique de surcroit, il s’est exprimé au cours de son passage dans une émission  sur B-ONE, une télévision émettant à  Kinshasa. C’était également une occasion pour le Président-fondateur du parti Autre Vision du Congo, AVC, de passer au peigne-fin quelques sujets ayant marqué l’actualité de l’heure au pays.    

« Je pense que c’est le député qui est inconscient. Ses propos constituent  l’‘‘Outrage’’ au Chef de l’Etat. C’est un manque de respect à l’égard de celui qui est le Garant de la Constitution et du bon fonctionnement des institutions de la République. Nous allons demander à ce député de présenter ses excuses au peuple congolais.  Nous voulons un Etat de droit. Etre ministre, député ou qui que ce soit, tout le monde  est égal devant la loi », a déclaré le Président de la ‘‘Dynamique FATSHI’’.

Toutefois, Didier BUDIMBU a demandé à la base de l’UDPS de veiller sur ce qu’ils ont acquis au prix du sang, des gaz lacrymogènes ainsi qu’au prix de tous les sacrifices consentis durant plus de 30 ans de combat  pour gagner le pouvoir au sommet  de l’Etat.   « Les combattants doivent éviter absolument qu’un groupe de 350 députés ou 80 sénateurs prennent  tout le pays en otage», a-t-il  renchéri.

Rappelons que la semaine dernière, lors d’une plénière à l’Assemblée nationale, un député avait soulevé une motion contre les ordonnances que le Président Félix Tshisekedi  avait  signées récemment, concernant les nominations des Mandataires dans certaines  entreprises publiques.

Ignorance, amateurisme ou complicité de la Présidente de la Chambre basse,  Jeanine Mabunda a été pointée du doigt par la base de l’UDPS et ses alliés pour avoir laissé à un Député de l’Opposition dénigrer le Chef de l’Etat lors d’un débat houleux.  «Le Président de la République a signé ces ordonnances dans l’état d’inconscience », a même déclaré du haut de la tribune le Député Charles NAWEJ, membre du FCC partenaire du CACH.

Parlant de leurs actions,  Didier BUDIMBU a fait savoir que la Dynamique FATSHI continue à travailler sur terrain, en posant des actions à impact visible pour accompagner surtout la vision du Chef de l’Etat durant son  mandat à la tête du pays.

Présentement, a-t-il signalé, la ‘‘Dynamique FATSHI’’ est en train de reconstruire de nouvelles habitations d’urgence pour des familles sinistrées après les dernières incendies qui ont consumé des maisons au camp Ndolo à Kinshasa.

Dans le domaine de l’éducation, le Dynamique prépare déjà un document bien élaboré  sur la nouvelle méthodologie de l’enseignement  qui sera déposé au Ministère de l’Enseignement ou au niveau du Parlement afin de faciliter la compréhension des cours à nos enfants ainsi qu’à la jeunesse montante. Et cela, explique-t-il, après plusieurs observations et études menées en interne sur la politique de l’enseignement en RDC.

Pour Me Didier BUDIMBU, il est anormal qu’on continue à enseigner à nos enfants l’histoire de Jeanne d’Arc, De Gaule,  Bonaparte alors que nous avons nos vaillants combattants, des grandes personnalités qui ont marqué notre histoire et dont leur combat ou leur idéologie peuvent servir des leçons  à la jeunesse ainsi qu’aux générations futures.

« Au-delà de la redynamisation du système de l’éducation, nous voulons que le Congolais puisse connaître son histoire à travers un programme d’enseignement adapté  dans ses langues nationales », a-t-il soutenu.

Concernant la cohabitation  entre FCC –CACH qui fait traîner encore et toujours le gouvernement, le Président de Dynamique FATSHI  a exhorté le FCC à mettre un peu d’eau dans son vin et de penser au moins à l’avenir de ce pays qui est confronté à plusieurs défis du développement et surtout le social des Congolais. .

Jordache Diala

Contactez-nous !

  • Editeur - Directeur Général :

    Marcel Ngoyi



  • Phone: +243818135157
  • Mobile: +243999915179
lgo-data-consult Site web réalisé par dataconsult-rdc.com