Pas un pas sans la prospérité.
Chaque jour, du lundi à samedi, reprise des publications quotidiennes

[Après la série de nominations] Gécamines-SNCC : cap sur la bonne gouvernance !

[Après la série de nominations] Gécamines-SNCC : cap sur la bonne gouvernance !

This post has already been read 265 times!

*A ce jour, maints analystes affirment que les récentes   nominations des mandataires à la Gécamines et à la SNCC, telles qu’elles ont été signées par Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo,  reflètent, de A à Z, la volonté politique  de la coalition FCC-CACH.Ni tribalistes, ni clientélistes, ces Ordonnances, de ce point de vue-là, doivent entrer en vigueur.

Il y a des ressortissants d’autres provinces,  tels  que Guy Robert Lukama (Sud-Kivu), LéonMwine (Kasaï Occidental) et Jacques Kamenga (Kwilu). En plus de la compétence, ces nominations respectent les bornes tracées au sein  de la coalition au pouvoir FCC-CACH et s’inscrivent dans l’esprit de la réconciliation nationale.

L’équilibre géographique de l’ex-Katanga, quoique  démembré,   est pris en compte au regard de la nature des entreprises (Gécamines ou SNCC). De  nouveaux gestionnaires sont nommés dans l’objectif de mettre en œuvre la vision du changement prônée par le Chef de l’Etat, Félix Antoine Tshisekedi,  afin de relancer ces entreprises et restaurer la bonne gouvernance. Ainsi, à la Gécamines,  la  représentativité des provinces de l’ex-Katanga a-t-elle été  prise en compte. SamaLukonde (Haut-Katanga), Fabien Mutomb (Lualaba), Albert Yuma (Tanganyika) et Coco Mulongo (Haut Lomami).

Jurisprudence

L’opinion se souviendra qu’en  2016, Matata Ponyo,  expédiant les affaires courantes alors qu’on attendait la formation du gouvernement Samy Badibanga, avait  procédé à une série de nominations des directeurs généraux à la DGRAD, DGI et FPI, sous l’impulsion du président de la République, Joseph Kabila. En 2018, alors que le nouveau président est déjà élu, Joseph Kabila, président sortant, n’avait-il pas nommé des ambassadeurs itinérants? Cette fois-là, puisque l’urgence et la nécessité en avaient été  l’argument massue, pourquoi  personne n’avait décrié quoique ce soit, ni dénoncé la  moindre violation de la Constitution et des lois de la République ?

Ces nominations des mandataires à la Gécamines et la SNCC ont, à tout dire,  ciblé des expertises locales des ressortissants d’autres provinces,  en puisant au  Kwilu, au  Kasaï-Central et au  Sud-Kivu.

Elles ont également promu des originaires des provinces du grand Katanga. C’est le cas de Fabien Mutomb du Lualaba, Albert Yuma du Tanganyika, Coco Mulongo du Haut Lomami et SamaLukonde du Haut-Katanga.

Redevabilité

‘’La gouvernance de la Gécamines et la SNCC aura été l’une des plus faibles au cours de cette dernière décennie. Les  critiques les plus acerbes des ONG et partenaires au développement de la RDC ont porté notamment,  sur le manque de discipline, de transparence et d’indépendance, la non-contrainte de rendre compte, les soupçons de détournements n’ayant fait l’objet d’aucune enquête judiciaire’’, rappelle-t-on.

Voilà pourquoi, Félix Tshisekedi, fier d’agir autrement et d’offrir le meilleur de lui-même, se dit  déterminé à combattre jusqu’à la moelle épinière,  les pratiques ambiantes et de revaloriser l’étendard de la  bonne gouvernance au sein de ces deux sociétés de l’Etat.

D’ailleurs, il ne lésinera pas sur les moyens pour sévir contre tous les fauteurs en eaux troubles et tous  les mandataires  véreux.

LPM

Contactez-nous !

  • Editeur - Directeur Général :

    Marcel Ngoyi



  • Phone: +243818135157
  • Mobile: +243999915179
lgo-data-consult Site web réalisé par dataconsult-rdc.com