Pas un pas sans la prospérité.
Chaque jour, du lundi à samedi, reprise des publications quotidiennes

Avec des lampes et nattes : les Députés de Lamuka ont veillé devant la Cour Constitutionnelle

Avec des lampes et nattes : les Députés de Lamuka ont veillé devant la Cour Constitutionnelle

This post has already been read 746 times!

S’obstinant contre les arrêts de la Cour constitutionnelle portant invalidation d’une vingtaine de ses élus, Lamuka n’abdique pas. Outre l’ouverture d’une Chambre spéciale en révision de derniers verdicts d’invalidation, les députés membres de cette plateforme, après avoir suspendu leur participation dans les Assemblées nationale et provinciales, tiennent toujours des sit-in à la devanture de cette institution. Ils ont d’ailleurs passé la nuit du jeudi 20 au vendredi 21 juin à la Cour constitutionnelle, en attendant le réexamen de leurs différents dossiers, ce jour, par les juges de la Haute Cour.

C’est avec des sifflets, lampes et nattes que ces élus nationaux de la coalition Lamuka se sont présentés, hier la nuit, à la Cour constitutionnelle en signe de contestation à leurs invalidations. Devant la presse, le député Muhindo Nzangi a indiqué que l’organisation de ce sit-in s’inscrit dans le sens de réclamer ce qui, selon lui, est de droit, à savoir : la réhabilitation de 24 députés et 2 sénateurs de cette plateforme invalidés, d’après lui, de manière injuste et irrégulière. « Nous sommes réunis pour dire non à ce qui s’est passé ici. Où les députés qui n’ont pas du tout été élus ont été validés par la Cour constitutionnelle qui a utilisé des méthodes non conventionnelles. Dans cette affaire, la loi n’a pas été respectée. C’est pour cela que nous nous sommes levés et sommes venus avec ces lampes tempêtes qui symbolisent la lumière que nous voulons pour notre justice congolaise », a-t-il déclaré. Au nom de tous ces élus indignés, il appelle la population congolaise de les accompagner pour dire non à ces arrêts de cette juridiction, afin que ce qu’il qualifie de scandale juridique soit corrigé. « 24 députés et 2 sénateurs ont été injustement invalidés…c’est pour cela nous lançons un appel au peuple congolais de se joindre à nous qui avons accepté de faire une veillée à la Cour pour dénoncer ces arrêts. Nous voulons que les députés et sénateurs de Lamuka soient tous réhabilités. On ne peut pas négocier cela », a-t-il ajouté. A l’en croire, le Parlement congolais ainsi que les assemblées provinciales seront monocolores si et seulement si ces élus ne sont point validés.

Soulignons par ailleurs que la Cour constitutionnelle se lancera au réexamen de ces différentes affaires contestées à partir de ce vendredi. Et, toutes les deux parties dans chaque contentieux vont de nouveau être attendues avant un nouvel arrêt définitif.

CL