Pas un pas sans la prospérité.
Chaque jour, du lundi à samedi, reprise des publications quotidiennes

Liprobakin : V.Club en finale vendredi contre CNSS

Liprobakin : V.Club en finale vendredi contre CNSS

This post has already been read 229 times!

Le BC V.Club a empoché, ce mardi 25 juin, son ticket pour la finale du championnat de la Ligue provinciale de basket-ball de Kinshasa (Liprobakin), édition 2019, au terme de sa brillante victoire devant Arc-en-ciel au match de barrage des demi-finales (68-51).

Un match très engagé, amplement disputé, mais qui n’a pas empêché les enfants terribles de Me Popol Badjegate de voler comme les oiseaux dans l’air, et de nager comme les poissons dans l’eau. Après quatre minutes d’observations sans panier de part et d’autre ; finalement, c’est Marlene Ngombeleza qui a ouvert le chemin avec un panier à trois points. Grâce Mawano l’a aussitôt suivi, et le jeu s’est lancé. Le premier quart temps se solde par un score de 16-11 en faveur de V.Club. Deuxième quart temps, V.Club est toujours au contrôle : 32-25. C’est la mi-temps. A la reprise, Agnès Mbudi et ses poulains rentrent avec le même rythme et le même engagement. Apparemment dépassé par les évènements, Arc-en-ciel ne peut mieux faire que 36-44 au troisième quart temps. Enfin, vient alors le dernier sprint : le quatrième quart temps. En tout cas, c’est ici que la capitaine de l’équipe, Natacha Mambengia va se réveiller avec une série de paniers à trois points. Score final 68-51. V.Club en finale !

«Il était important pour nous de gagner ce match pour montrer à l’adversaire ce que nous sommes. Nous avons joué cinq fois cette saison contre cette équipe de l’Arc-en-ciel. Elle nous a battu au début du championnat, elle nous a encore battu à la phase de six, puis curieusement, à la demi-finale aller, elle nous a encore battu. Je me rappelle le score était de (71-64). Il fallait faire tout pour la demi-finale retour : nous avions alors vraiment mouillé le maillot, on l’a humilié (95-63). Et, dans ce match de barrage, elle en a eu pour son compte (68-51), et nous voici en finale », a expliqué le coach Agnès Mbudi qui a bâti un travail de titan.

Guy Elongo